etrangers sans droit
"chacun doit être traité de façon identique par la loi"

Avec 39,0 % des projets de recrutement, cette famille de métiers est celle qui recueille le plus d’intentions d’embauche en 2010

Autre publié le 15/11/2010 à 09:23, vu 1598 fois, 0 commentaire(s), Auteur : etrangers sans droit
Pour les personnes qui ne sont pas ressortissantes d'un Etat membre de l'Union européenne, de l'Espace économique européen ou suisse, le Ministère de l'Immigration publie une liste par région de métiers ouverts aux étrangers pour lesquels la demande locale est forte. Les métiers les plus recherchés

Pour les personnes qui ne sont pas ressortissantes d'un Etat membre de l'Union européenne, de l'Espace économique européen ou suisse, le Ministère de l'Immigration publie une liste par région de métiers ouverts aux étrangers pour lesquels la demande locale est forte.

Les métiers les plus recherchés dans ce groupe relèvent des services aux particuliers. Au sein de cet ensemble, les professions liées aux activités touristiques (aides de cuisine, animateurs socioculturels, employés de l’hôtellerie…) figurent parmi les plus demandées,
caractérisées par un recours important au personnel saisonnier.
D’autres fonctions des services aux particuliers sont également en tension, telles que les aides à domicile et les employés de maison : elles présentent à l’inverse une faible part de projets saisonniers mais une proportion élevée d’embauches jugées problématiques.

Les perspectives d’embauche pour 2010 dans le domaine de la construction et du bâtiment sont particulièrement faibles. Soumis aux chocs conjoncturels et à la baisse des mises en chantier dans le logement neuf, les perspectives représentent 5,7 % de l’ensemble des projets de recrutement, soit 97 200 embauches, pour la plupart sous la forme de contrats permanents (seulement 11,1 % de saisonniers). Les maçons font figure d’exception dans le domaine, avec un nombre élevé d’intentions de recrutement,
mais plus de la moitié est considérée comme difficile à réaliser. Parmi les profils non qualifiés, les ouvriers du second oeuvre du bâtiment sont les plus recherchés. Les difficultés d’embauche, particulièrement élevées, portent essentiellement sur les postes qualifiés : couvreurs (74,4 %), charpentiers (67,0 %), plombiers-chauffagistes (63,4 %)…

source: Repères & Analyses Statistiques Pole Emploi



Rechercher sur le site :
compteur pour blog