Décembre 2022

Publié le 27/12/22 Vu 197 fois 0 Par Amis du DAL
Fraude au congé locatif pour reprise de logement

Même si les magistrats sont tolérants à l’égard des propriétaires qui invoquent l’article 15 I de la loi du 6 juillet 1989 pour reprendre personnellement le bien qu’ils mettent en location, ce motif ne doit pas être mensonger.

Lire la suite
Publié le 20/12/22 Vu 1 360 fois 0 Par Amis du DAL
Motif légitime et sérieux du congé pour reprise

L’article 15 I de la loi du 6 juillet 1989 permet au bailleur d’un logement de reprendre ce bien pour lui ou l’un de ses proches. Le motif de reprise doit être légitime et sérieux. Des arrêts montrent une certaine tolérance sur ce point.

Lire la suite
Publié le 17/12/22 Vu 280 fois 0 Par Amis du DAL
Punaises de lit, locataire et copropriété

Par facilité, certains accusent le syndic de tous les maux en cas d’infestation par des cafards ou des punaises de lit, sans vérifier d’où proviennent ces nuisances. Des arrêts montrent qu’il s’agit là d’une erreur.

Lire la suite
Publié le 13/12/22 Vu 891 fois 0 Par Amis du DAL
Non délivrance, suspension du loyer et cause exonératoire

Au vu de l’article 1719 du Code civil, le bailleur d’un bien destiné à l’habitation doit délivrer au preneur un logement décent. À défaut, le loyer est suspendu, sauf si une cause exonératoire peut être invoquée.

Lire la suite
Publié le 10/12/22 Vu 276 fois 0 Par Amis du DAL
Violation de domicile par le propriétaire

La seule constatation de la reprise illicite d’un logement par le propriétaire ouvre droit à réparation pour le locataire. L’expulsion d’un locataire requiert donc toujours une décision de justice. Un arrêt récent le rappelle.

Lire la suite
Publié le 06/12/22 Vu 1 271 fois 0 Par Amis du DAL
Indemnisation du trouble de jouissance lié à la non décence du logement

Le décret du 30 janvier 2002 détermine les caractéristiques du logement décent. Toutefois, la violation de ce texte n’entraîne une indemnisation que si le propriétaire a manqué de diligence pour s’y conformer.

Lire la suite
Publié le 03/12/22 Vu 229 fois 0 Par Amis du DAL
Répression du squat et chantages encouragés

La violation de domicile est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende en application de l’article 226-4 du Code Pénal. Une proposition de loi vise à alourdir cette répression mais implique des effets pervers à redouter.

Lire la suite