Droit des sociétés : quelles sont les missions du juriste Corporate M&A ?

Publié le 19/04/2021 Vu 191 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Généralement, le juriste protège juridiquement l’entreprise pour laquelle il travaille. Pour y arriver, il doit forcément assurer une veille sur les changements de réglementation.

Généralement, le juriste protège juridiquement l’entreprise pour laquelle il travaille. Pour y arriver, i

Droit des sociétés : quelles sont les missions du juriste Corporate M&A ?

Généralement, le juriste protège juridiquement l’entreprise pour laquelle il travaille. Pour y arriver, il doit forcément assurer une veille sur les changements de réglementation afin de ne pas laisser son entreprise se faire prendre au piège, car nul n’est censé ignorer la loi.

Toutefois, en plus de cette mission générale, il y a des spécificités propres à chaque type de juriste. C’est le cas par exemple du juriste Corporate M&A qui a des missions d’une importance capitale en matière de droit des sociétés. Découvrez à présent les missions du juriste Corporate.

La bonne réalisation des activités de l’entreprise

Le juriste Corporate M&A doit s’assurer de la bonne réalisation des projets en cours au sein de l’entreprise. À cet effet, il doit absolument conseiller la direction ainsi que les services opérationnels en se basant sur ses connaissances en droit. Il est également souvent en relation avec la direction générale dans le cadre du suivi du portefeuille de sociétés et des opérations de restructuration de croissance externe ou interne. En effet, ce sont les avocats et banquiers M&A qui peuvent gérer ces types d’opérations, car ils valent souvent des millions d’euros.  

Pour réussir toutes ces opérations, le juriste Corporate doit donc mettre en pratique toutes les compétences techniques qu’il a acquises lors de sa formation. Il se doit également d’être méticuleux, car la moindre erreur pourrait s’avérer fatale.   

La formation du personnel  

Avant tout, il faut noter que pour exercer en tant que juriste Corporate M&A, il faut nécessairement avoir un BAC+4 ou 5 en Droit des affaires et disposer de connaissances approfondies en droit des sociétés. Il faut aussi avoir réalisé quelques opérations M&A.

Ensuite, le candidat au poste doit justifier d’une expérience de cinq ans dans un poste de juriste, et ce, au sein de directions juridiques ou de cabinets d’avocats. Ces structures doivent idéalement se trouver dans un environnement international. De plus, il faut également avoir contribué aux divers aspects de suivi et d’animation de la vie des sociétés et travaillé sur des dossiers transactionnels.

En termes plus simples, faire carrière en fusion-acquisition nécessite un parcours strict et rigoureux. C’est d’ailleurs à raison que de nombreux sites internet existent pour aider toute personne désireuse de suivre ce type de parcours.   

Ainsi, au bout de ses formations et de son parcours, le juriste Corporate M&A dispose de toutes les aptitudes nécessaires pour former le personnel d’une entreprise. À cet effet, il est responsable de la formation de toutes les équipes en relation avec la clientèle. Ces équipes doivent être en effet capables d’apporter des réponses satisfaisantes à caractère juridique aux clients. Par conséquent, le juriste Corporate M&A élabore et anime des actions de formation sur des thématiques juridiques. Ces dernières sont intrinsèquement liées aux activités de l’entreprise.

La défense des intérêts de la société 

Le juriste Corporate M&A a pour mission de défendre les intérêts de la société sur plusieurs plans. Il s’agit notamment des plans suivants : stratégique, commercial, social et fiscal. Par ailleurs, le juriste Corporate M&A peut être généraliste ou plutôt spécialisé dans un domaine comme celui des contrats, de la propriété intellectuelle ou des contentieux. Il a aussi pour mission de veiller à la bonne application de la réglementation dans son domaine de spécialité.

Le contrôle juridique des activités de l’entreprise

Le juriste Corporate M&A est chargé d’assurer une veille juridique permanente sur toutes les activités de la société. Il doit pour cela suivre non seulement l’évolution des réglementations nationales ou internationales, mais aussi celles de la jurisprudence. Il effectue également une veille économique et concurrentielle afin d’informer l’entreprise sur les pratiques des autres entreprises du secteur.

Voilà donc autant de missions que le juriste Corporate M&A doit accomplir. Cela peut paraître difficile, mais plus l’expérience du juriste s’accroît, mieux il arrive à faire face à ses responsabilités. 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

A propos de l'auteur
Blog de Tout sur le droit

Bienvenue sur le blog de Tout sur le droit

Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles