Derniers articles

Publié le 09/04/13 Vu 3 707 fois 0 Par Avocat droit du sport - Sport Lawyer France
La responsabilité des centres équestres en cas d'accident

Sans viser expressément l’article L321-4 du Code du sport, ils en concluent que le centre équestre a manqué à son obligation générale de conseil et d'information. En conséquence, la victime est en droit de se prévaloir d'une perte de chance d'obtenir l'indemnisation de son dommage. En l’occurrence, le centre équestre faisait valoir qu’il avait mis en évidence une affiche sur laquelle il était conseillé de souscrire une assurance « atteintes corporelles ». Les juges retiennent le manquement à cette obligation d’information car le centre équestre ne pouvait pas prouver l’existence effective de ce panneau. En toute hypothèse, il est possible de se demander si l’existence de l’information sur un panneau d’affichage aurait été suffisante. Cela allait dépendre de la pertinence des informations fournies puisqu’au-delà de la simple information, la cour indique bel et bien qu’il s’agit également d’une obligation de conseil (implique une prise de position).

Lire la suite
Publié le 29/12/12 Vu 3 667 fois 0 Par Avocat droit du sport - Sport Lawyer France
Court of Arbitration for Sport - UEFA - FC Sion - Case commentary

The ‘Sion affair’ has finally come to an end, with the publication, at the end of January 2012, of the Court of Arbitration for Sport (CAS) Award. The complexity of the affair surrounds issues concerning the prevalence of sports federations’ judgments and those of state courts, as well as...

Lire la suite
Publié le 20/06/16 Vu 2 654 fois 0 Par Avocat droit du sport - Sport Lawyer France
Rupture sans juste cause et responsabilité solidaire du nouveau club : le cas Diarra

Outre des sanctions sportives, le joueur Lassana Diarra a été condamné à payer au Lokomotiv Moscou la somme de 10 million d’euros à titre de dédommagement pour rupture de son contrat de travail sans juste cause conformément à l’article 17 du Règlement FIFA du Statut et du transfert de joueur. Cependant, le club russe réclame au club de l'Olympique de Marseille le paiement de l’intégralité de la condamnation prononcée à son encontre. Mais en a t'il le droit et sur quel fondement ?

Lire la suite
Publié le 05/03/13 Vu 2 511 fois 0 Par Avocat droit du sport - Sport Lawyer France
L’impunité du joueur professionnel coupable d’absences répétées:

Faute d’être prévues par la Charte du football professionnel, les absences répétées ne sont pas une cause de rupture pour faute grave du contrat de travail

Lire la suite