Tout sur la justice en France

Tout les articles concernant la justice

Tous Anticovid vs stopcovid : nous testons pour vous

Publié le 16/02/2021 Vu 213 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

En mai dernier, le gouvernement français a annoncé le lancement de StopCovid, l'application de suivi des contacts développée en collaboration avec l'INRIA.

En mai dernier, le gouvernement français a annoncé le lancement de StopCovid, l'application de suivi des con

Tous Anticovid vs stopcovid : nous testons pour vous

En mai dernier, le gouvernement français a annoncé le lancement de StopCovid, l'application de suivi des contacts développée en collaboration avec l'INRIA. 

Face à l'échec du nombre de téléchargements (2,4 millions au 15 septembre 2020 et à l'accélération de l'épidémie, StopCovid a cédé la place à un nouveau jusqu'ici dénommé All AntiCovid (TAC ). 

Comme son prédécesseur, ce nouvel outil est conçu pour casser les chaînes de transmission. Quoi exactement?

 

Système d'activité identique. 

Tout d'abord, nous notons qu'il ne s'agit pas d'une nouvelle application, mais d'une simple mise à jour StopCovid qui vous permet de basculer vers le nouvel outil. En fait, les deux applications ont en commun à être basées sur le protocole Robert. 




Pour chaque smartphone sur lequel l'application est téléchargée, des identifiants cryptographiques temporaires sont générés toutes les 15 minutes. 




Lorsqu'un utilisateur signale à l'application qu'il est infecté, cette dernière transmet l'historique des identifiants cryptés que l'appareil a trouvés (les identifiants de contact) à un serveur central géré par le ministère de la Solidarité et de la Santé sur lequel ils sont stockés pendant 14 jours. 




Cependant, ces identifiants de dispositif cryptés ne sont pas divulgués au serveur central. Chaque smartphone ayant téléchargé l'application vérifie périodiquement auprès du serveur central que ses identifiants cryptés font partie des identifiants de contact. Dans ce cas, l'application génère une alerte pour informer l'utilisateur qu'il a été exposé au virus.

 

La politique de confidentialité de l'application met l'accent sur le fait que les données sont stockées localement sur les téléphones des utilisateurs et ne sont vérifiées avec les données du serveur central que lorsque l'utilisateur prétend avoir été infecté. De plus, aucune donnée personnelle n'est transférée entre deux smartphones et aucune donnée directement identifiable n'est transférée vers le serveur central. 




Le secrétaire d'Etat au numérique précise que la CNIL a audité et validé de manière exhaustive l'application. 




Cependant, le protocole opérationnel n'ayant pas changé entre la version initiale et sa mise à jour, les limitations identifiées dans notre article précédent doivent rester pertinentes par rapport à cette nouvelle version. 




- Les limites du Bluetooth. 




L'initiative fait face à certaines limites technologiques, principalement en raison de l'utilisation de la technologie Bluetooth. En fait, Bluetooth ne permet pas d'estimer la distance entre deux smartphones avec une précision suffisante et peut générer des faux positifs et des faux négatifs si la mesure de distance est incorrecte. 




De plus, tout le monde remarquera que Bluetooth provoque une chute rapide de la batterie du smartphone dans lequel il est activé. Par conséquent, l'efficacité de l'application est strictement liée à l'autonomie du terminal utilisé. 

 

Tous AntiCovid vs. StopCovid : quelles sont les différences ? Avis d'information renouvelés. 




Conformément à l'article du RGPD concernant les conditions applicables au consentement, pour être loyale et légale, la collecte de données personnelles doit être accompagnée d'informations claires et précises avant que les données ne soient collectées. 




Dans l'application, la politique de confidentialité est facilement accessible et la collecte est désactivée par défaut jusqu'à ce que Bluetooth soit activé. En ce sens, la nouvelle version a été enrichie d'une bannière qui permet à l'utilisateur lors du défilement de l'application d'identifier si la détection des cas de contact est activée ou désactivée. 




Le ministère de la Santé a travaillé sur une communication adéquate en utilisant le langage FALC (facile à lire et à interpréter), répondant ainsi à l'objectif d'intelligibilité et de transparence recommandé par le CEPD. De même, la politique de confidentialité prévoit un double niveau d'informations avec une première page qui contient des informations récapitulatives sur le traitement des données faisant référence à un deuxième niveau d'informations plus détaillées sur le RGPD et la protection des données. 

De plus, l'utilisateur peut supprimer ses données et se désinscrire à tout moment. 

 

Nouveaux processus intégrés à l'application. 




Pour générer du support et augmenter le taux d'utilisation de l'outil, préalable indispensable au confinement des chaînes de contamination, le gouvernement a enrichi son application en ajoutant :

- Information en temps réel sur la situation épidémiologique. 

Accès à la carte Dépistage Covid avec tous les centres de projets. 

 Accès au certificat de voyage exceptionnel, obligatoire lors d'un couvre-feu. 

Accédez à My Covid Tips, un ministère de la Santé qui donne des conseils personnalisés sur la façon de lutter contre l'épidémie. 


De devons - nous garder en mémoire ?


La France a choisi un protocole central autonome basé sur la pseudonymisation afin que les données collectées puissent être utilisées par les autorités sanitaires pour lutter contre l'épidémie. Bien que cette élection puisse soulever des inquiétudes quant aux risques de surveillance gouvernementale, la CNIL estime que l'application française est entourée des garanties nécessaires pour protéger la vie privée des citoyens. 




Cependant, nous regrettons que 17 de nos voisins européens qui ont opté pour des applications dites décentralisées n'aient pas la possibilité d'interopérabilité avec les dispositifs anti-cachés qui permettent aux citoyens concernés de continuer à bénéficier du suivi des contacts lors d'un voyage à l'étranger. 




Si vous êtes sceptique, rappelez-vous que l'application peut être utilisée sans activation du Bluetooth pour obtenir des informations en temps réel sur le développement de l'épidémie et des ressources de santé. 




Source des captures d'écran : images réalisées par l'équipe Tous AntiCovid sous la tutelle du ministère de la Solidarité et de la Santé et du Secrétariat d'État chargé du numérique. 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
A propos de l'auteur
Blog de Tout sur la justice en France

Bienvenue sur le blog de Tout sur la justice en France

Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles