"Les Juges Intègres", tableau inspiré de Jan van Eyck

Publié le Modifié le 11/09/2020 Vu 188 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le panneau des "Juges Intègres" de Jan van Eyck, partie du retable de l'"Adoration de l'Agneau mystique" n'a jamais été retrouvé. Voici une nouvelle version souriante du thème, actuelle et politique!

Le panneau des "Juges Intègres" de Jan van Eyck, partie du retable de l'"Adoration de l'Agneau

"Les Juges Intègres", tableau inspiré de Jan van Eyck

(Partie inférieure du tableau)

 

 

Le panneau "les Juges Intègres" de Jan van Eyck, partie du polyptique de "L'Agneau mystique", n'a jamais été retrouvé. Jan van Eyck y célébrait des personnalités dont la vie avait été exemplaire. Cassou vous propose sa version des "Juges Intègres".
Le tableau se situe dans le monde virtuel de l’artiste, fait de vraisemblance, de souhaits, d’humour, d’ironie, de souvenirs scolaires, de projection d’une réalité actuelle dans un monde imaginaire et de création d’une réalité multiple composée.
  Les « juges intègres » seraient, revêtus de la toge des présidents de nos cours d’assises, les trois juges des Enfers de l’antiquité gréco-romaine, Minos, Rhadamanthe, et Eaque, dans l’hypothèse où ils condamneraient Boris Johnson, Vladimir Poutine et Donald Trump à errer dans le Tartare pour expier leurs méfaits. Les trois personnages se trouvent à l’entrée des Enfers, dans les eaux du Styx, accueillis par les trois juges intègres ; chacun des juges a une attitude différente et personnelle : Eaque est soucieux du sort qui attend les condamnés. Rhadamanthe est horrifié des crimes commis…et Minos seul a un geste de compassion.
Le serpent qui s’enroule autour de Trump, c’est Perséphone/Proserpine, déesse des Enfers et « serpent qui rampe sous la terre » qui s’apprête à corriger un malfaiteur. Le grenadier est un symbole des Enfers.
Dans la partie supérieure du tableau, on voit trois personnages, qui sont aussi des « juges intègres » selon l’acception de Jan van Eyck : des personnalités qui ont eu une vie exemplaire. Dans le tableau, ils ont passé avec succès l’épreuve du jugement. Ils vivent désormais dans les « Champs Elysées » une vie de justes : Ghandi, Martin Luther King et Angela Merkel. Le lierre qui jaillit de ce séjour des bienheureux, est symbole d’amour, d’éternité, d’immortalité de l’âme. Chez les Celtes, il sert de passage entre notre monde et l’au-delà. Il est associé aux idées de ténacité, d’accomplissement, de quête de soi.
A propos de la facture du tableau, à noter que :
Tout ce qui arrive à notre conscience par la perception des sens, la connaissance, les croyances, les mythes, l’imagination collective et individuelle, les sentiments, les émotions, tout cela ne se situe pas dans un même plan.
Les physiciens eux-mêmes nous disent que le monde ne se limite pas aux 3 dimensions perçues par nos sens.
La loi de l’unité de la facture d’un tableau nuit à l’expression de la multiplicité de l’Etre, de l’effervescence, du bouillonnement de la vie. Je l’ai transgressée à dessein.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
A propos de l'auteur
Blog de Cassou

Artiste peintre

ai créé la "série judiciaire de Cassou".

Cette série de tableaux inspirés du monde de la justice voyage de palais de justice en palais de justice.

réalise aussi des portraits-caricatures sur commande.

cassoucassou@yahoo.com

Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles