La chute survenue durant le départ au travail : un accident du trajet ?

Publié le 19/03/2024 Vu 262 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Ici, la Cour de cassation est venue élargir la notion d'accident de travail, l'étendant même aux actes préparatoires au départ du salarié de son domicile à son lieu de travail.

Ici, la Cour de cassation est venue élargir la notion d'accident de travail, l'étendant même aux actes pré

La chute survenue durant le départ au travail : un accident du trajet ?

Résumé : L'accident survenu alors que le salarié procédait au déneigement de sa voiture sur la voie publique en vue de se rendre sur son lieu de travail est un accident du trajet.

La solution tirée par les juges de la Cour de cassation

La Cour de cassation réaffirme le pouvoir souverain des juges du fond en matière d'appréciation du trajet. La cour d'appel a ainsi considéré que le salarié avait quitté sa résidence et ses dépendances lors de la survenance de l'accident. De sorte que l'accident est bien survenu alors qu'il se trouvait sur le trajet pour se rendre à son travail.

Ainsi, procéder au déneigement préalable et en avance sur son horaire habituel de son véhicule à l'extérieur de son domicile, afin de se rendre sur son lieu de travail n'interrompt pas le trajet.

A l'inverse, la Cour de cassation rappelle que l'ensemble des actes effectuées à l'intérieur de son domicile, quand bien même il s'agit d'actes en vu de rejoindre son lieu de travail (s'habiller, faire son sac etc.) ne peuvent pas donner lieu à des accidents du trajet.

Rappel des règles en matière d'accident du trajet

Selon l'article L.411-2 du code de la sécurité sociale, l'accident du trajet est un accident du travail survenu : 

- soit entre la résidence (principale ou secondaire dans certains cas) du salarié et son lieu de travail (qu'importe que ce dernier soit le lieu de travail habituel).

- soit entre le lieu de travail et le lieu de restauration du déjeuner (cantine ou lieu d'achat habituel des repas, comme un supermarché par exemple).

Ainsi, l'appréciation du trajet (en particulier l'itinéraire) relève du pouvoir souverain d'appréciation des juges du fond.

La reconnaissance d'accident de trajet emporte des conséquences pour le salarié : 

- prise en chage par la Sécurité sociale identique à celle prévue pour l'accident du travail.

- présomption d'imputabilité qui facilite la qualification d'accident du trajet lorsque l'accident survient au temps et sur le trajet normal (charge à l'employeur d'émettre des réserves auprès de la CPAM compétente).

- exclusion automatique d'une demande en recherche de faute inexcusable de l'employeur.

Source :  Cass. 2e civ., 29 févr. 2024, n° 22-14.592

--  

N'hésitez pas à mettre en commentaires vos questions, ou si vous souhaitez compléter cette brève analyse !

 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Quentin Schulze

Juriste spécialisé en droit social, je vous partage l'actualité juridique, les bons conseils et les pratiques à destination des employeurs et des salariés.

Rechercher
Types de publications
Dates de publications
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles