LA DÉONTOLOGIE DES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Publié le Modifié le 25/11/2019 Vu 565 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Les professions immobilières intègrent des spécificités essentiellement liées à l'obligation primordiale de transparence dans les relations contractuelles.

Les professions immobilières intègrent des spécificités essentiellement liées à l'obligation primordiale

LA DÉONTOLOGIE DES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

CODE DE DÉONTOLOGIE DES AGENTS IMMOBILIERS, DES ADMINISTRATEURS DE BIENS, DES SYNDICS DE COPROPRIÉTÉ ET DES MARCHANDS DE LISTES  

 

"...

Article 2 - Ethique professionnelle

[...]

Par leur comportement et leurs propos, [les agents immobiliers, syndics professionnels...]  s'attachent à donner la meilleure image de leur profession. Elles s'interdisent tout comportement, action ou omission susceptible de porter préjudice à l'ensemble de la profession.

 

Article 3 - Respect des lois et règlements

 

Dans l'exercice de leurs activités, les [professionnels de l'immobilier] agissent dans le strict respect des lois et textes réglementaires en vigueur ainsi que des dispositions du présent code.

En particulier, ils s'obligent :

•À ne commettre aucune des discriminations [...]

•À veiller au respect des obligations qui leur incombent en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme [...]

•À veiller au respect des dispositions de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés

•À refuser leur concours lorsqu'elles sont sollicitées pour l'élaboration d'actes frauduleux.

 

Article 4 - Compétence

 

Les [professionnels de l'immobilier] doivent posséder les connaissances théoriques et pratiques nécessaires à l'exercice de leurs activités.

Elles se tiennent informées des évolutions législatives et réglementaires ayant un rapport avec leurs activités ou qui sont susceptibles d'influer sur les intérêts qui leur sont confiés.

[...]

 

Article 6 - Transparence

 

CARTE PROFESSIONNELLE ATTESTATION(S) DE COLLABORATEUR(S) ET RÉCÉPISSÉ DE DÉCLARATION PRÉALABLE D'ACIVITÉ.- Dans le respect des obligations légales et réglementaires, les [professionnels de l'immobilier] donnent au public, à leurs mandants et aux autres parties aux opérations pour lesquelles elles ont été mandatées une information exacte, intelligible et complète de leurs activités professionnelles [...].

Elles s'obligent :

À présenter leur carte professionnelle et à veiller à ce que leurs collaborateurs présentent leur attestation d'habilitation et leurs directeurs d'établissement leur récépissé de déclaration préalable d'activité, à la demande de toute personne intéressée

[...]

À communiquer, à première demande, les coordonnées de leur assureur de responsabilité civile professionnelle et, le cas échéant, de leur garant.

..." [1]

 

 

CARTES PROFESSIONNELLES  DES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

 

"...

Les activités [immobilières] ne peuvent être exercées que par les personnes physiques ou morales titulaires d'une carte professionnelle, délivrée [...] par le président de la chambre de commerce et d'industrie territoriale (CCI) [...] La CCI France établit et tient à jour un fichier des personnes titulaires de la carte professionnelle [...].

 

Cette carte ne peut être délivrée qu'aux personnes physiques qui satisfont aux conditions suivantes :

-Justifier de leur aptitude professionnelle ATTESTATION DE COLLABORATEUR (DEMANDE D'ATTESTATION D'HABILITATION à souscrire par le titulaire de la carte professionnelle)

-Justifier d'une garantie financière ATTESTATION DE GARANTIE permettant le remboursement des fonds, effets ou valeurs déposés et spécialement affectée à ce dernier, y compris les sommes versées au fonds de travaux mentionné à l'article 14-2 de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis [...]

-Contracter une assurance contre les conséquences pécuniaires de leur responsabilité civile professionnelle (RCP)

ATTESTATION D'ASSURANCE EN RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE

[...]

Il doit être procédé à une déclaration préalable d'activité pour chaque établissement, succursale, agence ou bureau par la personne qui en assure la direction. [...].

..." [2]

 

"La carte S a été créée. Les titulaires d’une carte portant la mention « gestion immobilière » en cours de validité et exerçant la fonction de syndic de copropriété [...] continuent à exercer cette activité avec cette carte jusqu’à son renouvellement. Depuis juillet 2015 les nouvelles cartes sont délivrées avec la mention « Syndic » et / ou la mention « Gestion immobilière ».

Les activités qui peuvent être portées sur la carte professionnelle d'agent immobilier sont désormais :

Transactions sur immeubles et fonds de commerce

Gestion immobilière

Syndic de copropriété

Marchand de listes" [3]

 

 



[1] Décret n° 2015-1090 du 28 août 2015 [...]

[2] Loi n° 70-9 du 2 janvier 1970 [...] Article 3

[3] FNAIM

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
A propos de l'auteur
Blog de Fabrice R. LUCIANI

Le principal objet de la procédure est d' "avancer" vers la résolution d'une problématique précise.

Mes liens
Demande de contact
Image demande de contact

Contacter le blogueur

Informations

Courrier adressé à l'attention de Monsieur Paul-Marie ROMANI, Président de l'Université de Corse, le 11 janvier 2020

"...

MONSIEUR LE PRÉSIDENT,

Après avoir étudié l'une de vos expertises judiciaires de 1997 dans un dossier successoral que j'ai moi-même porté devant les instances civiles aux fins de démontrer les lacunes d'un dossier par un notaire qui préjudicie à toute ma famille, je peux vous remercier d'avoir été d'une grande justesse dans vos travaux qui ne peuvent être mis en défaut, mais je peux également me permettre de vous signifier par la présente mon mécontentement le plus fort quant au jury de VAE, dont j'affirme l'inaptitude à pouvoir apprécier à sa juste valeur mon parcours professionnel et extra professionnel pour en accréditer des mérites.

Certes, les diplômes et les positions des membres du jury au sein d'une université confirment des réussites à des examens dans un cursus lisse et sans bavure qui donnent un pouvoir souverain de "juger" des compétences d'autrui, sauf qu'il est lapalissade d'énoncer qu'une très large majorité de professeurs ont une aversion pour les personnalités indépendantes qui ont eu un cursus non conventionnel.

Ainsi j'affirme que ce jury omet des éléments déposés au dossier, alors que ceux-ci prouvent irréfutablement des compétences juridiques qui justifient la validation d'un diplôme de maîtrise en droit.

Je dénonce le fait que le jury, pour évaluer des compétences, n'est certainement pas fondé à réclamer l'avis d'un tribunal administratif portant sur un contentieux de l'octroi d'un  « MASTER DROIT PRIVÉ et SCIENCES CRIMINELLES ». 2015-2016  qui m'a été retiré "par erreur", dont on sait que cette procédure n'a eu pour objectif de me subtiliser, par un abus de droit, toute légitimité à présenter ma candidature à un poste de magistrat à titre temporaire à la Cour d'Appel de Bastia.

Un jury légitime à évaluer mes compétences en droit, devrait commencer par répondre aux quelques questions juridiques posées sur les documents ci-joints:

LÉGAVOX [...] Faute du notaire dans la succession

LÉGAVOX [...] Le retrait des actes administratifs unilatéraux (AAU)

Mais les seules réponses cohérentes possibles tendraient à accentuer la responsabilité des personnalités professionnelles, par leurs erreurs, omissions ou incompétences.

Je vous prie de croire, MONSIEUR LE PRÉSIDENT, en l'expression de mes sincères salutations.

..." 

Fabrice R. LUCIANI

Newsletter

Inscription à la newsletter hebdomadaire

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles