Traitement définitif de l'humidité - remontées capillaires

Billet du blog publié le 26/01/2018 à 16:15, vu 3298 fois, 1 commentaire(s), Auteur : Greenkraft expertise
Locataire ou Propriétaire, l'humidité est non seulement désagréable, mais elle vous coûte cher !

L'energie la moins chère, c'est celle qu'on ne consomme pas, qu'on économise !

​​

Outre les conséquences fâcheuses sur la valeur d'un bâtiment, les problèmes d'humidité de l'air ambiant ou dans les murs entraînent des dépenses énergétiques importantes (  inutiles et évitables !).

La raison physique est simple: 
Pour chauffer un gramme d'eau, il suffit d'une calorie ( c'est même la définition physique de la calorie en tant qu'unité de mesure).
Mais pour vaporiser ( évaporer) un gramme d'eau, il est nécessaire de fournir 540 calories !

On comprend donc aisément qu'il est préférable de ne pas avoir à assècher les murs par chauffage: le coût énergétique en est extrêmement  élevé.
Si le local est plus humide que la norme ( voir ci-après), la consommation de chauffage, pour ne pas subir le ressenti d'humidité, augmente considérablement.

Les deux facteurs les plus fréquents d'augmentation d'humidité sont :

  • L'occupation humaine et les activités courantes, d'un logement  dont la ventilation est défectueuse ou insuffisante.
  • Les remontées capillaires dans les murs.​

Accessoirement, des infiltrations peuvent provenir de la pluie, de projections, de suites d'inondations et s'apparentent plus à des dégâts des eaux vites identifiés et correctibles.
 

Traitement de l'humidité de l'air ambiant par ventilation

L'occupation humaine d'un local entraine une émission d'humidité non négligeable.
L'humidité humaine représente environ 1 litre d'eau par personne et par jour.

De plus, certaines activités des pièces "techniques" ( cuisson, lavage, douches, buanderie, etc..) peuvent entrainer une émission d'humidité  supplémentaire.

C'est pour cette raison que la Loi impose une ventilation mécanique controlée ( VMC) dans tous les logements récents.

Notons au passage que contrairement à ce que certains pensent, le fait de boucher ou supprimer une ventilation fera augmenter considérablement la dépense chauffage ( et accessoirement, fixera des odeurs de "vieux" dans le logement - textiles, tentures, etc... sans même parler des odeurs de tabac froid....)

Les ponts thermiques et points froids provoqueront alors des condensations qui se fixeront éventuellement dans les parois, et provoqueront des moisissures.

L'humidité normale  dans un logement doit se situer entre 40% et 65%.
Au dela de 65%, il y a lieu de corriger la ventilation.
Dans une cave non habitée, l'humidité devra se situer entre 70% et 75%



thermomètre d'ambiance avec affichage du taux d'humidité

En savoir plus..

Sans l'aide d'un expert, vous pouvez tout à fait controler l'humidité de votre logement avec l' appareil peu couteux ci dessus: ce modèle, sans fil, peut être déplacé d'une pièce à l'autre, d'un emplacement de la pièce à un autre, et ainsi d'identifier les zones les plus humides.

Si le taux d'humidité excède la norme, vous devez renforcer ( ou réactiver) votre VMC: vous verrez que votre confort n'en sera qu'amélioré.

 
Vérification du débit de la VMC

 En savoir plus

Cet anémomètre, également peu couteux, vous permettra de mesurer le débit de vos bouches d'aspiration VMC. ( cuisine, salle de bain, buanderie ), la température et le taux d'humidité de l'air.
Il vous sera nécessaire de fabriquer un tronc de cone en carton ( comme un abat jour...) dont le petit diamètre correspondra au diamètre de l'hélice du contrôleur, et dont le grand diametre devra englober toute la bouche d'aspiration VMC.


Le débit total des bouches d'aspiration VMC doit etre compris entre  0,6  et 0,7 fois le volume total habitable ( surface x hauteur )

VMC ou VMI ?

La VMC ( Ventilation mécanique controlée) , obligatoire dans tous les logements récents,  aspire l'air ambiant dans les locaux techniques ( cuisine, salles de bains, buanderie).
Cet air a circulé dans les pièces depuis les ouvertures obligatoires se trouvant sur les cadres des fenêtres des pièces de séjour, chambres, et peut donner la sensation de courant d'air froid.

La VMI ( ventilation mécanique invérsée) souffle  de l'air prélevé à l'extérieur, ( éventuellement préchauffé) dans les pièces de séjour ou les pieces humides à traiter.

L'évacuation se fait par les fuites des portes et fenêtres ( ou par les conduits  d'une VMC préexistante).

Ces deux modes de ventilation permettent de réduire l'humidité des locaux.

Dans les logements anciens, la VMI présente l'avantage de pouvoir recevoir un préchauffage de l'air soufflé, afin d'éviter la sensation de courant d'air froid que peuvent ressentir certaines personnes frileuses avec les VMC.

Traitement de l'humidité des  murs -  remontées capillaires osmotiques.

Pour corriger les problèmes d'humidité des murs, plusieurs traitements différents sont possibles, comme  l'injection de résines  ( attention: produits possiblement  toxiques) bloquant la remontée de l'eau dans les parois, ou le  percement de drains inclinés d'aération dans la paroi.

Ces procédés sont lourds et invasifs.

Il convient de noter qu'un traitement par injection de résines dans les murs ( assez couteux)  est efficace pour les mur traités, certes,  mais jamais pour la dalle, dalle qui restera humide, car il est interdit de perforer la dalle - ll ne sera donc pas possible d'injecter de la resine dans la dalle: Les remontées capillaires continueront à imprégner la dalle, accompagnées des désagréments afférents.

Il existe cependant des procédés électrotechniques qui consistent à créer un contre champ électrique généré par des vibrations basse fréquence sans danger pour les êtres vivants.
Ce contre champ se comporte comme un parapluie inversé sous la maison.

Certains de ces procédés sont passifs ( ne nécessitent pas d'alimentation électrique), d'autres sont actifs ( alimentés par le réseau électrique).
Les deux procédés apportent des améliorations.

Cependant, les procédés passifs nécessitent la présence d'un champ géomagnétique terrestre important, car ils tirent leur énergie de ce champ électromagnétique, pour émettre le contre champ. Si le champ géomagnétique terrestre est insuffisant, les effets de ces procédés passifs sont minimes et très lents.

Les procédés actifs, eux,  fonctionnent même en présence de très faibles champs électromagnétiques terrestres.
L'alimentation électrique ne consomment que très peu .
Cependant, le contre champ alimenté est beaucoup plus efficace( résultats plus rapides).

Encore une arnaque ou de véritables solutions ?

Au dela des avantages de l'importante valorisation de l'habitat qu'ils apportent et l'absence de travaux lourds, de tels procédés électrotechniques ont cependant un prix  ( de l'ordre de 3 000  € pour un pavillon de 75 m²).
Il serait donc risqué de s'engager pour une solution ( même garantie 30 ans ) sans avoir la certitude que cette solution  résoudra définitivement les problèmes.

D'autant plus que, même si dans la plupart des cas, le traitement se révèle efficace au point qu'il soit employé par les architectes sur bon nombre de monuments historiques, certaines configurations particulières ( perturbations externes par des lignes Haute Tension ou des installations électriques proches de forte puissance, par exemple) peuvent rendre ces équipements totalement inefficaces.

Avec plus de 500 avis techniques délivrés à ce jour dans des litiges énergies renouvelables ( installations solaires, thermiques ou photovoltaiques, pompes à chaleur, éoliennes de pignon, etc..), pour aider les victimes ou leurs avocats, Greenkraft Expertise  est particulièrement sensible aux détresses que peuvent provoquer les "forfanteries" commerciales  de certains éco-délinquants: disputes, divorces, vente de la maison, et même parfois suicide.

Pour cette raison, Greenkraft Expertise apporte aux problèmes d'humidité, une solution anti-arnaque:

un Diagnostic-Test, avec location d'équipement, qui va permettre de tester tranquillement l'efficacité de la meilleure solution avec un minimum d'engagement.

La procédure du Diagnostic Test

Air ambiant.

Tout d'abord, nous vérifions les données de ventilation:
Le taux d'humidité de l'air ambiant est relevé, ainsi que les débits des bouches de ventilation.

Si cette première étape nous donne des indications incorrectes ( renouvellement horaire de l'air ambiant non conforme aux normes, taux d'humidité supérieur à  65% ), la première étape consistera à améliorer la ventilation.

Cette amélioration peut bien souvent se faire à moindre coût ( simple dépannage ou remplacement du groupe VMC).

Si toutefois le taux d'humidité est vraiment très élevé, une solution de type VMI, avec soufflage d'air préchauffé pourra faire l'objet d'une location test temporaire.
Cette location sera accompagné d'une mesure de l'énergie consommée par l'équipement VMI.

Murs et dalle.

Si la source d'humidité n'est pas l'air ambiant, nous nous intéressons alors aux murs et à la dalle.
Dans le cas ou les murs présentent des maculations irrégulières, avec bien souvent des efflorescences crouteuses de sels et de salpêtre, nous vérifions s'il existe une différence de potentiel entre partie humide du mur (ou de la dalle) et partie sèche ( présence d'une DDP de l'ordre de 50 à 500 millivolts )

Nous prélevons  alors un peu de matière du mur et l'analysons à l'aide d'un équipement de contrôle au carbure de calcium.

 
 

Ce contrôle ( méthode reconnue par le CSTB) va permettre de déterminer l'humidité du mur.

Cette humidité devrait être comprise entre 6% et 14%.
Si elle excède 16,5% , les désordres apparaissent.

Nous relevons la valeur de l'humidité du mur.

Nous plaçons alors sur le mur un appareil de correction, en location temporaire mensuelle.

Au bout d'un mois ou deux, vous devez voir apparaître les effets du traitement et un recul des zônes humides.
Nous revenons opérer un prélèvement , afin de comparer le taux d'humidité à la valeur initiale.

  • Si le test n'est pas concluant, nous mettons fin à la location et retirons l'appareil.
    Ce cas peut se produire si l'environnement électromagnétique est perturbant: (influence négative de champs électromagnétiques externes environnants)

Vous n'êtes alors contraints à aucun engagement.

  • A l'inverse, si le test est concluant, la période de location vous donne toute possibilité de conforter et mettre en oeuvre les garanties décennales ou contratuelles de votre habitation.

Nous vous mettons alors en contact avec le fournisseur, et retirons l'appareil de location.

La consommation électrique annuelle de ce type d'appareil est de l'ordre de 100 kWh/an, soit environ 15€

Note: Si les remontées capillaires ne sont pas osmotiques ( ligne de maculation horizontale régulière , humidités identiques de points situés à des hauteurs identiques), le traitement ne relève pas de l'équipement évoqué ci-dessus, mais d'un drainage  périphérique de la construction.



 

Les déshumidificateurs thermodynamiques.

Ces équipements, disponibles en grande surface, peuvent traiter des situations provisoires lourdes  ( suites d'inondations, par exemple) et sont capables  d'extraire des quantités d'humidité importantes, mais ils sont gros consommateurs d'énergie, et ne peuvent donc constituer une solution durable.

Locataire ou propriétaire ?

Si vous êtes locataire, le diagnostic test vous permettra d'étayer sérieusement  votre demande de correction  au propriétaire.

Si vous êtes propriétaire , vous saurez enfin comment vous débarasser de ces inconvénients.

Quelque soit votre situation , pour avoir plus de précisons sur les régimes de prise en charge d'assurances qui peuvent s'appliquer à votre situation, n'hésitez pas à nous parler de votre cas: tel  06 50 88 34 62. ou à nous écrire dans la boite de contact

Un dernier conseil
N'oubliez pas de vous équiper d'un thermomètre d'ambiance avec affichage du taux d'humidité: ce sera votre premier "expert" !

Notre page Facebook


Commentaire(s) de l'article

Posez votre question sur le forum
Posez gratuitement vos questions sur le forum juridique Légavox
Greenkraft expertise [Membre], le 27/01/2018 à 08:58
Attention ! Les commentaires que vous pouvez poser ici ne permettent pas de répondre directement à une question( pas de lien direct).
Si vous souhaitez une réponse, il est nécessaire de nous contacter par l'onglet "Contactez nous" en haut à gauche ( sans engagement de votre part).
Ajouter un commentaire