Le harcèlement moral au travail

Publié le 15/02/2019 Vu 815 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Lorsque vous subissez des agissements de harcèlement moral de la part de votre employeur ou encore de la part de vos collègues de travail, il faut en parler et notamment alerter votre employeur, vos représentants du personnel, le médecin du travail ou encore l'inspection du travail.

Lorsque vous subissez des agissements de harcèlement moral de la part de votre employeur ou encore de la part

Le harcèlement moral au travail

Définition et exemples de harcèlement moral

Qu'est ce que le harcèlement moral au travail ? Le Code du travail en donne une définition : "aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits ou à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel".

Au terme de cet article, il apparaît que le harcèlement moral se caractérise essentiellement par la dégradation des conditions de travail résultant d'actes répétitifs susceptibles d'avoir des conséquences dommageables sur le plan professionnel et sur la santé de la victime.

Il en résulte un certain nombre de conditions permettant de caractériser le harcèlement moral :

- le harcèlement moral doit résulter d'actes répétés et non d'un acte isolé,

- les conditions de travail doivent être dégradées,

- la dégradation des conditions de travail doit porter atteinte à la dignité du salarié,

- ces conditions de travail doivent altérer sa santé physique ou mentale,

- cette dégradation des conditions de travail doit compromettre son avenir professionnel.

Ainsi, ont été reconnus comme constitutifs de harcèlement moral le dénigrement et les brimades, des critiques injustifiées subies de manière répétée dans des termes humiliants, la mise au placard, la privation pour un salarié de ses outils de travail, de nombreuses sanctions disciplinaires injustifiées, le fait de confier à un salarié des tâches en dessous de ses capacités et dévalorisantes...

Comment rapporter la preuve de l'existence d'un harcèlement moral ?

Reste désormais à prouver l'existence de harcèlement moral. Pour ce faire, vous devez établir des faits qui laissent supposer que vous êtes victime de harcèlement au travail. La loi impose à celui qui se prétends victime de tels agissements d'établir des faits qui permettent de présumer de l'existence de harcèlement. Il appartiendra ensuite à la partie adverse, au vu de ces éléments, de prouver que ces agissements ne sont pas constitutifs d'un tel harcèlement et que sa décision est justifiée par des éléments objectifs étrangers à tout harcèlement.

Pour prouver que vous êtes victime d'agissements de harcèlement moral vous pouvez notamment vous munir des éléments suivants :

  • certificats médicaux ;
  • témoignages (collègues de travail, membres de la famille, amis proches, clients de l'entreprise...) ;
  • courriels échangés avec la personne à l'origine de ces agissements ;
  • SMS...

Ainsi, le harcèlement a été considéré établi à partir :

  • de faits décrits de façon précise et circonstanciée par le salarié et des témoignages concordants d'amis, de parents et de confidents de différents âges et conditions sociales ;
  • des déclarations de la victime corroborées par des attestations d'autres salariés que l'intéressé subissait des pressions et propositions insupportables ;
  • les certificats médicaux établis par le médecin traitant ;
  • l'alerte par le salarié de la médecine du travail.
Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Hélène TISNERAT Avocat NICE

Bienvenue sur le blog de Hélène TISNERAT Avocat NICE

Rechercher
Types de publications
Dates de publications
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles