Présentation

Coordonnées

Compétence prinicpale : Droit de l'immobilier

Contribution(s) : 54 message(s) sur le forum

Contact :

Formulaire de contact

Site Internet : http://

Informations complémentaires

L’association LGOC a été fondée en 2011.

Selon ses statuts, son but est de promouvoir des modes de coopération entre acteurs sociaux qui offrent des garanties objectives à ces derniers.

Le présent blog aura donc pour but de décrire ce qu’est la coopération et comment elle peut avoir des implications juridiques, malgré la tendance du législateur à utiliser le mot « coopératif » pour décrire des réalités diverses qui n’ont rien à voir entre elles.

Bien des intervenants appellent notamment les citoyens à se mobiliser dans le cadre d’actions collectives en parlant à ce titre de « coopération ».

Cette invitation n’aura aucun succès si le fait d’intégrer un groupe prétendument coopératif revient à s’assujettir à des contraintes inutiles.

Nul ne souhaite se sacrifier au profit de bandes qui n’agissent même pas dans l’intérêt de la société.

Voilà pourquoi une coopération authentique ne peut reposer que sur des garanties objectives. Cela ne signifie pas que ces garanties relèvent d’une vérité incontestable, mais plutôt qu’elles se détachent de la subjectivité de ceux qui les invoquent. A cette fin, elles doivent faire l’objet d’une vérification continue. C’est cela, l’objectivité qui s’oppose à la subjectivité, cette dernière étant liée à l’irrationalité, à l’égoïsme et au caprice.

Pour fournir ces garanties, l’association LGOC a mis en place divers comités coopératifs dont les membres sont tour à tour les animateurs.

Cela permet d’éviter la fracture entre dirigeants et dirigés.

Ce blog est donc géré par un comité du LGOC qui fonctionne sur ce modèle.

L’association LGOC n’a pas été fondée pour exploiter ses membres ou laisser ces derniers se faire exploiter.

Elle ne recherche aucune adhésion ni ne sollicite de cotisations. Elle n'a aucune activité de prestataire.

Toute demande formulée à l’égard de l’association devra donc respecter les principes sur lesquels celle-ci est basée. Aucune réponse ne sera donnée à des consuméristes.

.