Articles Récents

Publié le 17/11/18 Vu 176 fois 0 Par LA CHASCUNIERE
Les travaux sur les parties communes d'un immeuble en copropriété

Couloirs, escaliers, jardins, ascenseurs… Toute copropriété comporte des parties communes à l’usage et à l’utilité de tous les copropriétaires. Dans certains cas, les parties communes peuvent faire l’objet d’un usage exclusif. Elles peuvent aussi devenir privées si elles sont rachetées par un copropriétaire, avec l’autorisation de l’assemblée. Le syndic de copropriété joue un rôle décisif en gérant l’entretien des parties communes et en s’assurant de leur bon usage, conformément au règlement de copropriété. Dans une copropriété, seul le syndic est habilité à engager des travaux collectifs sur l’immeuble dont il a la charge

Lire la suite
Publié le 26/10/18 Vu 466 fois 0 Par LA CHASCUNIERE
La déclaration de succession

Le décès entraîne de nombreuses formalités et démarches. Il entraîne le transfert de tous les actifs et passifs de la personne décédée à ses héritiers. À cette occasion, l’État en profite pour percevoir des droits de mutation et exercer un contrôle sur l’évaluation du patrimoine transmis. En principe, un héritier, donataire ou légataire doit effectuer une déclaration de succession.

Lire la suite
Publié le 08/10/18 Vu 405 fois 0 Par LA CHASCUNIERE
Qu'esst-ce qu'un bail de chasse ?

Le bail de chasse est un contrat de location, passé entre un propriétaire foncier et une personne physique ou morale, du droit de chasse sur la propriété désignée par le contrat. Il faut bien distinguer le bail rural soumis au statut du fermage (et au Code rural) du bail de chasse qui, lui, est régi par le Code civil, et aux règles des contrats

Lire la suite
Publié le 22/09/18 Vu 644 fois 0 Par LA CHASCUNIERE
Qu'est ce qu'une servitude de vue ?

La servitude est définie par l’article 637 du Code civil comme une charge imposée sur un héritage pour l’usage et l’utilité d’un héritage appartenant à un autre propriétaire. La servitude de vue est régie pour sa part par les articles 675 à 680 du Code civil.

Lire la suite
Publié le 22/08/18 Vu 400 fois 0 Par LA CHASCUNIERE
Les droits successoraux du conjoint survivant

Le conjoint survivant a la qualité d’héritier légal qui lui confère des droits dans la succession de l’époux prédécédé même en l’absence de libéralités entre époux.

Lire la suite
Publié le 08/08/18 Vu 980 fois 0 Par LA CHASCUNIERE
L'usufruit et la nue-propriété

L’usufruit est défini par l’article 578 du Code Civil comme « le droit de jouir des choses dont un autre a la propriété, comme le propriétaire lui-même, mais à la charge d'en conserver la substance ».

Lire la suite
Publié le 07/07/18 Vu 1 196 fois 3 Par LA CHASCUNIERE
La créance de salaire différé

La créance de salaire différé est une rémunération a posteriori, due au descendant, qui est resté sur l'exploitation avec ses parents, et a participé gratuitement à la mise en valeur du fonds familial. Tant qu'il n'a pas été réglé, le salaire différé est un droit de créance du descendant à l'encontre de l'ascendant-exploitant. Ce salaire ne s'impute pas sur les droits successoraux du descendant, mais s'ajoute à ceux-ci.

Lire la suite
Publié le 28/06/18 Vu 418 fois 0 Par LA CHASCUNIERE
Les libéralités assorties de conditions ou de charges

La libéralité est faite sous condition lorsqu’elle est subordonnée à la survenance d’un événement futur et incertain. Elle est faite avec charges lorsqu’elle s’accompagne de l’exécution d’une obligation par le bénéficiaire. (articles 900 et suivants du Code Civil)

Lire la suite
Publié le 02/06/18 Vu 1 056 fois 0 Par LA CHASCUNIERE
La vente en état futur d’achèvement ou VEFA

La vente en l’état futur d’achèvement, ou VEFA (également appelée « achat sur plan »), est un contrat par lequel l’acheteur acquiert un bien immobilier en cours de construction que le vendeur s’engage à lui livrer une fois achevé. Comme toute vente immobilière, elle est obligatoirement reçue par un notaire.

Lire la suite
Publié le 19/03/18 Vu 1 833 fois 0 Par LA CHASCUNIERE
Qu'est-ce qu'un mariage putatif ?

Le mariage putatif est un mariage réellement célébré, sur la validité duquel l'un au moins des époux a pu être abusé. Ce mariage putatif a été contracté de bonne foi par les époux, ou par l'un d'eux, qui était dans l'ignorance d'un vice l'entachant de nullité. Il résulte de l'article 201 du Code Civil qu'il n'y a de mariage putatif que lorsqu'il a été contracté de bonne foi.

Lire la suite
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles