La chambre des innocents ou les injustices de la justice

Publié le Par Maître Mathilde PLUSQUELLEC Vu 709 fois 0

Profondément humain, le livre-enquête du journaliste Mathieu Delahousse, La Chambre des Innocents récemment paru aux éditions Flammarion, nous offre une plongée saisissante dans une poignée de vies sacrifiées, majoritairement des hommes incarcérés par erreur et innocentés. C'est un champ pénal inexploré auquel s'attaque ce spécialiste des affaires judiciaires.

La chambre des innocents ou les injustices de la justice

Profondément humain, le livre-enquête du journaliste Mathieu Delahousse, La chambre des innocents paru en avril 2017 aux éditions Flammarion, nous offre une plongée saisissante dans une poignée de vies sacrifiées, majoritairement des hommes incarcérés par erreur et innocentés. 


C'est un champ pénal inexploré auquel s'attaque ce spécialiste des affaires judiciaires. 


En effet, l'article 149 du Code de Procédure Pénale, résultant pour l'essentiel de la loi renforçant la "présomption d'innocence et les droits des victimes" du 15 juin 2000, prévoit que les personnes placées en détention provisoire pour un crime ou un délit, mais dont la procédure a abouti, par la suite, à un non-lieu, de relaxe ou d'un acquittement, ont droit, si elles le demandent, à réparation intégrale du préjudice moral et matériel que leur a causé la détention. 


La procédure de réparation est simple : le prévenu acquitté doit saisir le Premier Président de la Cour d'Appel dans le ressort où la décision a été prise. 

Le magistrat rend sa décision, après une audience publique au cours de laquelle la personne ou son avocat est entendue si elle le souhaite. 

Un lundi par mois pendant une année complète, Mathieu Delahousse s'est ainsi rendu au Palais de Justice de Paris, aux audiences de la Commission Nationale chargée de déterminer le montant des réparations allouées à ces victimes anonymes broyées par la justice et victimes d'un "choc carcéral". Ce que l'auteur appelle "la chambre des innocents" est cette salle d'audience très confortable où l'on négocie de façon feutrée l'indemnisation des injustices de la justice. Comment l'Etat indemnise-t-il ces personnes innocentes et victimes d'un "choc carcéral" ? Comment répare-t-il les erreurs judiciaires les plus médiatisées telles que celle d'Outreau ? Le livre fort documenté et au style alerte de Mathieu Delahousse apporte une réponse à ces questions. 

Pour plus de renseignements, contactez Maître Mathilde PLUSQUELLEC, Avocate au barreau de CAEN, au 06 74 23 68 57

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

A propos de l'auteur
Blog de Maître Mathilde PLUSQUELLEC

Bienvenue sur le blog de Maître Mathilde PLUSQUELLEC

Types de publications
Dates de publications
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles