La dénonciation de saisie attribution : un acte essentiel pour le créancier et le débiteur

Publié le 30/10/2023 Vu 921 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

La dénonciation de saisie attribution est l’acte par lequel le créancier informe officiellement son débiteur qu’il a pratiqué une saisie sur ses comptes bancaires ou sur ses autres créances.

La dénonciation de saisie attribution est l’acte par lequel le créancier informe officiellement son débit

La dénonciation de saisie attribution : un acte essentiel pour le créancier et le débiteur

La dénonciation de saisie attribution : un acte essentiel pour le créancier et le débiteur

La saisie attribution est une procédure qui permet à un créancier muni d’un titre exécutoire (un jugement, une ordonnance, un acte notarié…) de bloquer les sommes d’argent appartenant à son débiteur et détenues par un tiers (une banque, un employeur, un client…). Le but est d’obtenir le paiement de sa créance en se faisant attribuer les fonds saisis. Mais pour que la saisie soit valable, le créancier doit respecter une formalité importante : la dénonciation de la saisie au débiteur. Qu’est-ce que la dénonciation de saisie attribution ? Quelle est sa procédure ? Quelles sont les conséquences en cas d’irrégularité ? Voici quelques éléments de réponse.

Qu’est-ce que la dénonciation de saisie attribution ?

La dénonciation de saisie attribution est l’acte par lequel le créancier informe officiellement son débiteur qu’il a pratiqué une saisie sur ses comptes bancaires ou sur ses autres créances. La dénonciation doit être faite par un huissier de justice dans un délai de huit jours à compter de la date de la saisie, sous peine de caducité. La dénonciation fait courir le délai de recours de 1 mois dont dispose le débiteur.

En savoir plus : La dénonciation de la saisie-attribution : comment ça marche ?

Quelle est la procédure de dénonciation de la saisie attribution ?

La procédure de dénonciation de la saisie attribution est régie par les articles R. 211-3 à R. 211-5 du Code des procédures civiles d’exécution. L’acte de dénonciation doit contenir, à peine de nullité :

  • une copie du procès-verbal de saisie et la reproduction des renseignements communiqués par le tiers saisi si l’acte a été signifié par voie électronique ;
  • en caractères très apparents, l’indication que les contestations doivent être soulevées, à peine d’irrecevabilité, dans le délai d’un mois qui suit la signification de l’acte par assignation, la date à laquelle expire ce délai ainsi que l’indication que l’assignation est dénoncée par lettre recommandée avec demande d’avis de réception le même jour à l’huissier de justice ayant procédé à la saisie ;
  • la désignation de la juridiction devant laquelle les contestations peuvent être portées ;
  • l’indication, en cas de saisie de compte, du montant de la somme à caractère alimentaire laissée à la disposition du débiteur en application de l’article R. 162-2 du Code des procédures civiles d’exécution ainsi que du ou des comptes sur lesquels cette mise à disposition est opérée.

Quelles sont les conséquences en cas d’irrégularité de la dénonciation ?

Si le créancier ne respecte pas le délai ou les mentions obligatoires de l’acte de dénonciation, il s’expose à ce que sa saisie soit annulée. Le débiteur peut alors demander au juge la mainlevée (la levée) de la saisie et éventuellement des dommages-intérêts pour le préjudice subi. Le tiers saisi peut également invoquer l’irrégularité de la dénonciation pour refuser de payer les sommes dues au créancier.

La dénonciation de saisie attribution est donc un acte essentiel pour le créancier et le débiteur dans le cadre d’une procédure de saisie. Elle permet au créancier de sécuriser son recouvrement et au débiteur d’être informé de ses droits et obligations.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Le blog des voies d'exécution

Bienvenue sur le blog de Le blog des voies d'exécution

Rechercher
Dates de publications
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles