L’Allocation équivalent retraite (AER)

Publié le Par touret Vu 16 545 fois 4

L’allocation équivalent retraite est une allocation chômage du régime de solidarité. Elle est destinée aux chômeurs âgés de moins de 60 ans qui ont validé au moins 160 trimestres à l'assurance vieillesse, garantissant à ces personnes un revenu minimum en attendant de pouvoir toucher leur retraite...

L’Allocation équivalent retraite (AER)

L'allocation équivalent retraite est une allocation chômage du régime de solidarité. Elle est destinée aux chômeurs âgés de moins de 60 ans qui ont validé au moins 160 trimestres à l'assurance vieillesse, garantissant à ces personnes un revenu minimum en attendant de pouvoir toucher leur retraite.L'AER peut remplacer certaines allocations ou être versée aux personnes qui ne perçoivent aucune allocation. Dans ce cas, elle est dénommée AER de « remplacement ». L'AER peut également compléter l'allocation d'aide au retour à l'emploi ou l'allocation chômeurs âgés. L'AER est alors dite AER de «complément ».L'allocation équivalent retraite de remplacement est accordée aux titulaires de l'allocation de solidarité spécifique et du RMI. Elle se substitue à ces allocations pour cette catégorie de bénéficiaires. Elle peut également suppléer l'allocation d'assurance chômage (ARE et AUD) pour les chômeurs ayant épuisé leurs droits à ces allocations. Pour obtenir l'AER de remplacement à taux plein, les ressources doivent être inférieures à : 559,36 EUR par mois pour une personne seule ; et 1227,58 EUR par mois pour un couple. Le montant de l'ARE de remplacement varie en fonction des ressources (l'allocation maximale est de 31,82 € par jour en 2008 si le montant de ses ressources mensuelles est inférieur à 541,04 € pour une personne seule, et 1 187,21 € pour un couple, Sinon le montant de l'allocation est réduit).L'AER de complément est accordée aux bénéficiaires de l'allocation d'aide de retour à l'emploi, de l'allocation chômeur âgé, ou de l'allocation unique dégressive, pour compléter ces allocations si leurs ressources ne dépassent pas un plafond. Les ressources doivent être inférieures à : 1527,36 EUR par mois pour une personne seule, et 2195,58 EUR par mois pour un couple. Le montant journalier de l'AER est fixé à 31,82 EUR. Le montant mensuel varie selon le nombre de jours dans le mois, soit en moyenne 968 EUR pour un mois complet. Les prestations familiales, l'allocation logement, les allocations d'assurance chômage, les allocations de solidarité, les rémunérations de stage et les revenus d'activité perçus pendant la période de référence ne sont pas prises en compte. En revanche, toutes les ressources, y compris les ressources mobilières et immobilières ainsi que celles du conjoint ou concubin ou partenaire PACS, déclarées à l'administration fiscale, avant abattement, sont prises en compte. L'AER de complément est toujours différentielle. Son montant est égal à la différence entre les ressources mensuelles de l'intéressé et l'AER à taux plein.L'AER est payée mensuellement par l'Assedic, à terme échu, elle est attribuée par périodes de 12 mois renouvelables. Les conditions de renouvellement de l'AER sont identiques à celles de son attribution initiale. L'AER est assimilée à un salaire, mais n'est soumise, ni à CSG, ni à CRDS, du fait de l'application du seuil d'exonération. Les titulaires de l'AER bénéficient des prestations d'assurance maladie, de maternité, d'invalidité et de décès. Les périodes indemnisées au titre de l'AER donnent lieu à la validation de trimestres d'assurance vieillesse supplémentaires.La demande d'AER doit être présentée auprès de l'Assedic, qui remet au demandeur un formulaire préétabli (formulaire pour l'AER de complément ou pour l'AER de remplacement), dans un délai de 2 ans à compter du jour où le demandeur remplit l'ensemble des conditions fixées. L'Assedic joint au dossier de demande d'AER une demande d'attestation de carrière que l'intéressé doit adresser à sa caisse d'assurance vieillesse.Le demandeur doit accompagner son dossier d'une attestation de carrière AER, d'une notification d'attribution d'allocations pour les bénéficiaires de l'ASS, de l'ARE, du RMI, et d'une copie du dernier avis d'impôt sur le revenu et, le cas échéant, celui du conjoint, concubin ou partenaire lié par un PACS.L'Assedic décide de l'admission ou du rejet au bénéfice de l'AER pour le compte du directeur départemental du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle (DDTEFP) et notifie sa décision à l'intéressé.A compter du 1er janvier 2009, l'allocation équivalent retraite (AER) est supprimée. Les demandeurs d'emploi qui bénéficient déjà de l'AER à cette date continuent de percevoir cette allocation jusqu'à la fin de leurs droits.

Source:http://www.convention-collective-fr.com

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publié par Visiteur
15/11/08 13:50

Bonjour,
Mes droits à L allocation retour à l'emploi s'epuisent au 10 01 2009. J'ai validé au 1 janvier 2006 160 trimestres (élevée 4 enfants dont encore un ado de 17 ans à charge). Licenciée en octobre 2005, les assédics m'ont ouvert un dossier AER; j'ai bénéficié du complément pendant deux années mais celui ci supprimé pour 2008 percevant la pension de réversion de mon conjoint défunt (mars 2005) dont le montant s'élève à 520,11 euros mensuel à ce jour. je pensais pouvoir bénéficier de l' AER Pleine suite à l'épuisement de mes droits ARE;
Peut on me dire si je serais en droit d'y prétendre ayant un dossier déjà ouvert depuis 2006 pour son complément. En fin de droit il me restera la pension de reversion majorée pour mon fils de 17 ans pour vivre..j'aurais au 1er janvier 2009 cumulée 172 trimestres.
J'ai travaillé depuis l'âge de 18ans et élevée mes 4 enfants en parrallèle. Une situation de veuvage à l'âge de 50ans avec ce licenciement à suivre, la mise en dispense de recherche d'emploi, et une santé excessivement fragile ne me permette pas d'envisager une suite professionnelle.
Merci à toutes les personnes compétentes de m'éclairer.
Je ne cherche pas à dramatiser ma situation, mais à mon regard elle m'est douloureuse physiquement et surtout moralement.
Cordialement
Claudine

Publié par nadine
16/11/08 23:58

j'ai bien l'impression que vous n'y aurez pas le droit. ceux qui touchent déjà l'allocation équivalent retraite la conserveront mais pour les autres qui la demanderont en janvier 2009 vu qu'elles n'existera plus, ils ne pourront y prétendre. il faudrait que vos droits se terminent en 2008 pour la demander avant le 1er janvier 2009. les personnes dont les droits en are seront épuisés basculeront sur l'allocation spécifique de solidarité. cordialement.

Publié par Visiteur
28/11/08 15:04

je conteste la fin de A E R moi aussi je suis veuf depuis age de 38 ans avec deux enfants mon marie et decede d'un cancer donc ont a droit a rien cette annee la je me suis retrouver au chomage avec mes deux enfants de 15 et 5 ans j'ai retrouver un travaille cette personne que je connaissais tres bien a profiter de ma situation sachant que j'avais besoin de travailler pour elever mes enfants me fesait faire que du travaille difficile je suis rester 7 ans et j'ai demissionner je me suis retrouver pendant 4mois sans resourses j'ai retrouver un emploi a temps parciel en remplacement conge parentale celui si ce temine au mois de juin de annee 2009 j'ai 164 trimestre donc j'ai droit a l'allocation A E R mais comme celui ci va etre terminer cette annee je vais me retrouver avec 500euros par mois moi qui a toujour travailler je des personne qui ont travailler que quelques annees et qui ont ete pendant des annees au chomage et qui touche a e r c'est a dire plus que moi qui traville actuellement

Publié par CLAUDE431
02/06/19 20:15

Bonjour, l'allocation équivalent retraite de remplacment est elle déduite entièrement d'une pension de reversion pour les droits ouverts en 2008? Avec mes remerciements.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
A propos de l'auteur
Blog de touret

Bienvenue sur le blog de touret

Dates de publications
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles