Question succession héritière par représentation apparament desheritee

Publié le 16/05/2020 Vu 366 fois 9 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

15/05/2020 21:02

Bonjour je fais appel à vous pour une question un peu complexe:

Cest un peu long mais je pense qu'il faut que je sois précise :

Mon père est décédé il y a de nombreuses années.

Au décès de mon grand père j'étais donc son héritière directe par représentation.

Jetais assez proche de lui.

Il a été marié deux fois sous le régime de la communauté des biens.

Sa première épouse ma grand mère biologique possédait plusieurs propriétés dont il a hérité dune partie.

Il s'est ensuite remarié toujours sous ce même régime à acquis en vendant son patrimoine d autres propriétés.

Le couple a souscrit à plusieurs assurances vies qui du vivant de mon grand père était destinées aux héritiers directs (mes cousins et moi même ). Au moment du décès de mon grand père il était établi que je devais hériter dune partie d un appartement et de son patrimoine. Sa femme conservait l usufruit de l'ensemble des biens et j'ai malheureusement renoncé aux objets de mon grand père ( ce qui est probablement une erreur car il s'agit surtout de photos et de souvenirs ayant appartenu à mon père et auxquels je tiens)

Il ya quelques mois La femme de mon grand père ( dont je suis assez proche la connaissant depuis toujours..) m a informée du fait que j avais été totalement desheritee, quelle avait fait en sorte que l appartement ne soit jamais vendu et que la totalité des biens serait versé à des cousins éloignés (que je ne connais pas et qui ont plus de 80 ans).

Aujourd'hui cette femme est mourrante. Elle vit en structure pour personnes âgées et je prend régulièrement de ses nouvelles. J'ai eu la directrice de ce lieu au telephone qui a prévenu les cousins éloignés en question ils ont demandé à ce que nous soyons éloignés et que la porte soit bien fermée à clé car ils sont les seuls héritiers...

Je ne connais pas ces gens qui étaient plutôt des amis de la famille il y a quelques années mais qui se sont rapprochés récemment. Je ne sais pas s il ya eu abus de faiblesse et ne crois pas que ce qui se passe aujourd'hui soit une décision de mon grand père de son vivant

Je sais que la loi française protège les héritiers directs et il semble que j en sois une. Est ce que vous le confirmez?

Quel montage a t elle pu imaginer pour me desheriteŕ ?

Et enfin quels sont mes recours dans cette histoire?

Bien à vous et merci de m avoir lue! Dernière modification : 15/05/2020 - par ESP Superviseur

Superviseur

15/05/2020 22:22

Bonjour
Impossible d'imaginer quel moyen a été utilisé pour vous mettre à l'écart, peut-être que les biens ont été vendus, donnés à l'épouse ???

Vous devez héritez en représentation de l'héritier réservataire, de 50% minimum de la succession, si celle-ci comportait des actifs bien entendu.

Je vous invite a confier vos intérêts a un avocat.
__________________________
Les contributions n’engagent que leurs auteurs et les liens ou signatures doivent envoyer vers des sites ou blogs reconnus, sans racolage concurrent... Bien à vous .

15/05/2020 23:54

Merci de votre réponse
Je ne crois pas que quoi que ce soit ait été vendu ni donné à l épouse puisqu au moment du règlement de la succession de mon grand père aucun testament n a été versé.
Je vais suivre votre conseil et me rapprocher d un avocat mais j aimerais être sûre d être bien légitime..

Modérateur

16/05/2020 10:25

bonjour,

les bénéficiares des assurance-vies peuvent modifiés.

vous écrivez " il était établi que je devais hériter dune partie d'un appartement et de son patrimoine. ".

établi par quoi ?

toutes les modifications de propriété immobilière nécessitent de recourir à un notaire, donc au décès de votre grand père vous avez du être appelé à sa succession et vous avez du recevoir une partie du patrimoine de votre grand père en nue-propriété.

salutations

16/05/2020 10:41

Bonjour et merci de votre réponse

jai sous les yeux le projet de succession de mon grand-pèreoù il est noté

"Sa petite fille, héritière à concurrence des trois huitièmes indivis de la succession."

Se femme est héritière du quart et conserve le droit d'y habiter "d'un droit viager
d'habitation sur le logement ayant appartenu aux époux ou dépendant
totalement de la succession et qu'elle occupait effectivement à titre de
residence principale à l'époque du décès, ainsi que d'un droit d'usage sur le mobilier, compris dans la succession, le garnissant."

Je ne sais pas s'il s'agit denue prpriété, d'usufruit, ni ce que cela change pour la suite.



Pouvez-vous m'éclairer?

Modérateur

16/05/2020 10:47

je suppose qu'il s'agit du projet de succession établi par le notaire.

qui sont les héritiers des 3/8 restants ?

apparemment il n'est pas mentionné comme vous l'indiquez dans votre premier message que vous deviez hériter d'une partie d'un appartement et de son patrimoine. ".

vos explications ne sont très claires.

voyez le notaire en charge de la succession de votre grand père.

16/05/2020 10:51

mes cousins en représentation de leur père également prédécédé. La femme de mon grand père est donc propriétaire du quart.

16/05/2020 10:52

Il s'agit bien du projet de succession établi par le notaire que je viens de retrouver.

16/05/2020 10:54

Et désolée si mes explications ne sont pas claires, ce n'est pas mon métier

16/05/2020 11:02

cette phrase

"Sa petite fille, héritière à concurrence des trois huitièmes indivis de la succession." ne signifie donc pas que j'hérite (en tant que petite fille) des 3/8 de l'appartement?

il est également dit - Sa petite fille, héritière à concurrence des trois huitièmes indivis de la succession.

Bienà vous,

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

3 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.