Dossier de surendettement

Publié le 03/07/2018 Vu 733 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

03/07/2018 11:05

Bonjour
mon fils ouvre un dossier de surendettement suite à la vente de sa maison après rupture du pacs avec son amie.La vente s'est faite à l'amiable sous contrôle du juge de l'éxécution.Le montant de la vente ne suffisant pas pour rembourser la totalité que la banque réclame cette dernière lui demande un supplément de 25 000 euros et la même somme pour son ex-compagne ( ils étaient solidaires dans le crédit immobilier). Il va effectivement inclure sa part réclamée dans le dossier de surendettement. Par contre il possède une autre maison que moi son père j'habite et que j'ai commencé à construire en 2005. Mon apport ne suffisant pas pour terminer cette construction il a a fait un crédit immobilier à une banque et les circonstances ont fait qu'il est en procédure avec elle qui est en première hypothèque . Moi le père j'ai pris une deuxiéme hypothèque sur cette construction . Le montant des deux hypothèques est équivalent.
Question : dans le dossier de surendettement mon fils doit il déclarer à une certaine rubrique qu'il est propriétaire mais que la maison est à son nom à cause du crédit qu'il a dessus ou déclarer que la " moitié" de la maison appartient à son père? Y a t'il danger que le juge fasse malgré tout vendre la maison que j'habite???
Je remercie la personne qui pourra m'éclairer sur ce point important.

Modérateur

03/07/2018 12:18

bonjour,
afin de statuer sur un dossier de surendettement, la commission doit avoir connaissance :
- des revenus perçus : revenus du travail, pensions diverses, revenus sociaux et revenus d'épargne,
- des biens et avoirs possédés : immeubles, biens meubles, placements à long terme plus ou moins bloqués,
- et des charges à payer durant l'année : impôts divers, factures de la vie courante (EDF, GDF, téléphone), pensions alimentaires, échéances de prêts, tous crédits confondus.
votre fils doit donc déclarer les biens immobiliers qu'il possède peu importe les raisons qui l'ont amené à être propriétaire.
salutations

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. BEM

Droit de la conso.

1434 avis

249 € Consulter
Me. DRAY

Droit de la conso.

403 avis

150 € Consulter