Emprunt bancaire pour projet immobilier : incidence mariage / co-emprunteur

Publié le 29/09/2020 Vu 262 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

28/09/2020 20:02

Bonjour,

Je suis mariée sous le régime de la communauté de biens et je me pose la question de mes possibilités d'investir dans un projet immobilier (investissement locatif). Le problème c'est que mon époux était en CDD (fin de contrat) et se retrouve à nouveau au chômage. Mon banquier m'avait déjà conseillé de faire une demande d'emprunt bancaire seule (à l'époque où il était en CDD) car cela pouvait venir désavantager mon dossier. Or, ayant consulté aussi un autre banquier, les modes de calcul des charges en cas d'emprunt bancaire sont assez différentes : certains prennent en compte la totalité du montant du loyer (que nous payons chaque mois étant locataire) tandis que d'autres considèrent qu'il faut prendre la moitié. Tout en me disant que la situation de mon époux, d'autant plus nouvellement au chômage pouvait être un motif suffisant de refus d'un prêt bancaire (car caution solidaire + bail locatif à nos deux noms). Quelle est la manière réelle de calcul des charges lorsqu'il n'y a pas de co-emprunteur et que nous avons un loyer en commun car pour moi diviser par deux le loyer fait très clairement la différence au niveau de mes capacités d'emprunt. Si je déduis la totalité du loyer, je ne peux viser (avec un taux d'endettement à 33%) à demander le financement de ce projet. Quelle est la manière la plus avantageuse pour moi de présenter les choses dans ma situation pour mettre toutes les chances de mon côté afin d'obtenir un prêt ? S'il n'y a pas de co-emprunteur, mais un époux sous régime communauté (donc forcément avec caution solidaire), dans quelle mesure sa situation de demandeur d'emploi serait un motif de refus de mon dossier ? Il y aurait il des recours (ex. demande une séparation de biens) ? Je vous remercie infiniment pour tous les conseils que vous pourriez m’apporter.

Modérateur

28/09/2020 20:40

bonjour,

lorsque un emprunteur n'arrive pas à rembourser son crédit, il met souvent en avant, parfois avec succès, la faute de l'organisme de crédit pour soutien abusif, c'est à dire lui avoir accorder un crédit alors que sa situation financière et sa situation patrimoniale était limite par rapport au prêt demandé.

d'ou la vigilance des prêteurs pour apprécier la solvabilité des demandeurs de crédits.

il faut savoir qu'un organisme de crédit n'est jamais obligé d'accorder un crédit et que chaque organisme a sa propre méthode pour apprécier les capacités de remboursement de l'emprunteur.

le taux maximal de 33 % est une indication et non une obligation.

en cas de refus d'un prêteur, vous n'avez aucun recours, vous devez trouver un autre prêteur.

vous pouvez peut-être demander à un membre de votre entourage d'être caution du prêt.

salutations

28/09/2020 22:50

Merci Youris pour votre réponse :

Lorsque vous dites que "chaque organisme a sa propre méthode pour apprécier les capacités de remboursement de l'emprunteur" cela veut-il dire qu'une banque peut choisir de calculer mon taux d'endettement en ne retirant que la moitié de la somme du loyer et que d'autres banques non ?

Malheureusement, l'idée de trouver quelqu'un qui se porte caution est bonne mais dans mon cas, je n'ai pas de proche en capacité de le faire. Et je doute qu'une banque, même pour un prêt seule, fassent "abstraction" de la situation de mon conjoint actuellement sans emploi.

Il me semble enfin que le taux de 33% est aujourd'hui posé de façon plus stricte (en tous les cas c'est comme cela qu'on me l'a présenté).

Je suis vraiment preneuse de tous les avis, conseils et expériences qui se rapprochent de ma situation, car j'ai vraiment à coeur d'aboutir à ce projet d'achat.

Superviseur

28/09/2020 23:36

Bonsoir
Ce qui fait que ces 33% ne sont pas une règle immuable est aisé à comprendre.
C'est 500de 1500, reste à vivre 1000
C'est 5000 de 15000, reste à vivre 10.000
Et là! On peut faire preuve de souplesse.
__________________________
Les contributions n’engagent que leurs auteurs et les liens ou signatures doivent envoyer vers des sites ou blogs reconnus, sans racolage concurrent... Bien à vous .

Modérateur

29/09/2020 09:23

en complément, voir ce lien :

https://www.moneyvox.fr/credit/actualites/70450/pret-immobilier-la-regle-des-33-existe-t-elle-vraiment

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HABA

Droit de la conso.

0 avis

Me. KHEMIS

Droit de la conso.

56 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.