Obligation de banque protection contre découvert important ayant permis arnaque sur personne agée

Publié le 08/12/2020 Vu 950 fois 6 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

08/12/2020 12:06

Bonjour,

Mon père, agé de 87 ans, avait plusieurs comptes bancaires.

L'un d'eux à la banque C était un compte "dormant" avec quelques euros au crédit.

Il avait une autorisation de découvert de 3000 euros alors qu'aucune recette ou salaire n'était versée dessus.

Il s'avère que mon père s'est arnaquer par une personne mal-intentionnée qui a habité chez lui et a profité de sa carte bleue pour faire des achats en magasins (mon père était alors alité à son domicile) jusqu'à la limite du découvert autorisé et même plus avec une carte "forcée" (passée sur bande magnétique). J'ai réussi à faire mettre mon père sous protection depuis et à porter plainte contre l'arnaqueuse.

Avec les frais de recommandé divers et variés, le découvert s'élève aujourd'hui à plus de 4000 euros. Je n'ai pas pu rembourser ces sommes, l'aranaqueuse ayant vidé son autre compte bancaire + emprunt + non paiement des charges et impôts. Mon père est aujourd'hui endetté de plus de 100 000 euros et le Covid retarde la vente d'un appartement.

Quel est mon recours contre la banque que j'estime en faute d'avoir autorisé un tel découvert pour un compte sans ressources dédiées et pour une personne aussi vulnérable vu son âge ?

Quelles sont mes chances auprès d'un service clients ou du conciliateur de la banque, ou en justice ?Existe-il un autre recours afin de réduire la somme à rembourser sur ce découvert bancaire ?

Je vous remercie par avance de vos réponses.

Modérateur

08/12/2020 12:22

bonjour,

votre père a donc donné sa carte bancaire et son code personnel à cette personne qu'il a hébergée volontairement chez lui alors qu'une carte bancaire est personnelle et ne doit pas être prêtée.

votre père n'étant pas placé sous une mesure de protection de majeur incapable, la banque n'était pas censée savoir que votre père était une personne vulnérable.

vous pouvez mettre en cause la responsabilité de la banque, mais celle-ci dira sans doute que votre père a fait preuve d'imprudence et de négligence.

il n'est jamais conseillé de conserver un compte bancaire inactif qui génére des frais. il est encore moins conseillé de demander une carte bancaire sur un compte inactif.

salutations

08/12/2020 13:13

Bonjour,

Je vous conseillerais de vous rapprocher d'une association des usagers des banques...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

08/12/2020 13:31

Je m'interroge sur le fait d'autoriser un découvert bancaire de 3000 euros sur un compte sans versement au crédit tel pensions ou retraites...

08/12/2020 13:45

Effectivement, il pourrait être considéré que la banque a agi avec légèreté, mais il vaudrait mieux vous faire aider...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Modérateur

08/12/2020 13:54

votre père a peut-être demandé un découvert de la même manière qu'il a demandé une carte bancaire sur un compte inactif.

tant que le découvert n'était jamais dépassé, la banque n'avait pas d'obligation de supprimer ce découvert.

08/12/2020 18:39

Mais surtout la banque n'avait l'obligation de n'accorder ni l'un ni l'autre...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KHEMIS

Droit de la conso.

59 avis

Me. CARNAZZA

Droit de la conso.

6 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.