Arnaque aux sentiments, banque et usufruit

Publié le Vu 346 fois 6 Par Lioc57700
20/05/2019 20:18

Bonjour, ma mère est victime, depuis février 2018, d’arnaque aux sentiments venant de Côte d’Ivoire.

Mon oncle, en novembre, m’a fait part de soupçons concernant des “accidents” arrivant à ma mère (voitures, TV ...). J’ai contacté sa banque et rencontré son directeur qui m’a confirmé des mouvements d’argent anormaux et avoir dû clôturer le compte de ma mère (malgré 44 ans d’anciennetés).

Apres discussion avec ma mère, il s’est avéré qu’elle avait souscrit de nombreux prêts et s’est retrouvée surendetté. On a donc déposé un dossier à la banque de France, et j’ai de suite demandé procuration sur son nouveau compte, prévenu sa conseillère de l’état de ma mère et comment elle en est arrivée là.

Ma mère n’a jamais voulu porter plainte, ne m’a jamais cru bien qu’elle jurait avoir compris et avoir arrêté de les appeler. J’ai donc déposer plainte auprès du procureur de la République.



En janvier 2019, malgré ma vigilance, ma mère a réussi à vider le compte bancaire et emprunté à tous les voisins. Je fais part de mon mécontentement à sa banque, je leurs ai rappelé pourquoi elle était là, la seule réponse que j’ai eu : votre mère est majeur et en pleine possession de ses moyens.

J’ai de nouveau remis ma mère en garde, mais rien n’y fait. Son médecin, sur la demande de ma mère, la placé en urgence psychiatrique pour 3 jours. La psychiatre n’a pas vu de problèmes psychiatriques, juste une fatigue passagère alors qu’elle appelle ses escrocs 50 fois par jour.

A son retour, je lui ai pris sa carte bancaire et son tel portable. Elle jurait de nouveau avoir compris comme devant la psychiatre.

J’ai de nouveau prévenu sa banque mais les banques préfèrent prélever des frais plutôt que de soutenir ses clients.

Le travail d’harcèlement des escrocs a eu de nouveau raison de ma mère qui a appelé sa banque pour me retirer le procuration et raconter que je lui avais voler sa CB.

May final, elle a de nouveau vider son compte, continu d’appeler 50 fois par jour.

Je suis fatigué de me battre avec les médecins qui refusent de reconnaître son état comme un trouble psychiatrique, la banque qui, malgré mes avertissements, n’en a pas tenu compte et la laisser vider le compte. La police qui refuse de prendre ma plainte et m’a mere, sous influence, refuse de me croire.

Mercredi j’ai réussi, après plusieurs recommandé à son médecin et cmp, avoir un rdv chez un nouveau psychiatre.

Question 1, comment mettre la banque en défaut pour ne pas avoir respecté son devoir de vigilance alors qu’elle connaissait la situation?

Question 2, le plan de surendettement démarre fin du mois, mais le compte est à zéro, sans compter les rejets nombreux qui vont avoir lieu ce mois-ci. Que se passera t il si elle ne le respecte pas?

Question 3, ma mère a l’usufruit de la maison (mon père est décédé en 96), la maison n’est plus entretenue (elle n’a plus d’argent), comment réclamer ma part de mon père avant qu’il ne soit trop tard et que la maison soit saisie?



merci pour vos réponses

22/05/2019 21:07

Christine ou je ne sais quel autre prénom tu prends, j’ai expliqué que ma mère c’était faite avoir par des escrocs de Côte d’Ivoire, a quel moment as-tu lu que j’étais assez naïf pour croire à ton arnaque? Bref, va jouer ailleurs.

Bref, si un vrai bénévole avec de bonnes notions juridiques veut bien répondre, je suis toujours en attente.
Aujourd’hui, avec ma mère, nous avons rencontré un psychiatre qui a accepté de faire une évaluation pour que ma mère soit mise sous curatelle renforcée ... je dois d’abord faire un courrier au greffe du juge des tutelles. Pensez vous que ça sera long avant qu’un juge la convoque?

Merci

Superviseur

22/05/2019 21:33

Bonjour
Pour info, j'ai supprimé le pseudo auquel vous répondez, pour tentative d'arnaque (évoquer un faux mail d'interpol, on le voit couramment).

Concernant votre problème qui, personnellement, me touche car je ne comprends pas qu'alors que nous recommandons la plus grande méfiance , il y ait tant de victimes...

Vous êtes sur la bonne voie, une curatelle s'impose, comme on le fait pour les dépensiers compulsifs ou les surendettés addicts aux crédits faciles.

Pour aller le plus vite possible saisissez le juge de référé intervient dans les cas d'urgence.
( Il n'y a pas de critères qui permettent de déterminer précisément ce qu'est l'urgence. Celle-ci est appréciée par le juge en fonction du contexte. )
A défaut, et sans 'acceptation de votre plainte par les autorités, saisissez directement le procureur.
__________________________
Bien a vous.
Tolérance et humilité riment avec respect et simplicité.

23/05/2019 05:54

Merci pragma pour votre réponse.
En janvier, ma mère avait été mise sous sauvegarde de justice par le premier psychiatre mais jamais de jugement n’a été rendu ni de tuteur désigné.
J’avais fait parvenir ce papier à sa banque qui m’a demandé le jugement et le nom de la personne qui gère.
Tous les retraits, fait par ma mère, après la date inscrite sur cette sauvegarde (29/01/2019) peuvent-ils être contesté?

Superviseur

23/05/2019 19:02

Bonjour,
Malheureusement non car cette sauvegarde doit être prononcée par le juge.
__________________________
Bien a vous.
Tolérance et humilité riment avec respect et simplicité.

31/05/2019 20:25

En France, malheureusement, on ne peut pas protéger un proche. On a les preuves qu’il est sous influence, téléguidé et qu’il n’agit plus de son propre chef, on prévient tous les organismes qui pourraient mettre en place une aide.
Pourtant ce n’est pas possible.
On ne peut pas porter plainte à sa place, juste faire une dénonciation auprès du procureur, ce n’est pas une plainte.
On ne peut pas demander à la banque de surveiller et limiter ses retraits, non monsieur tant qu’il y a de l’argent on a l’obligation de le donner à son propriétaire même si il vide le compte en 3 jours et me paie plus ses facture. De toute façon, les frais font le bonheur des banques. Et faut pas rêver de mettre la banque en défaut et prouver sa non vigilance.
On ne peut pas placer une personne qui est comme un zombie.
On ne peut pas retirer l’usufruit d’une personne qui n’entretient plus la maison familiale ou alors faut attendre qu’elle soit vraiment plus entretenue (ça peut durer des années).
En gros, faut attendre que la personne se réveille ou finisse pas commettre l’irréparable, ça peut être long et entre temps les organismes de crédits auront fait saisir le bien immobilier, les dettes se répercuteront sur la famille.

Donc comment éviter de devoir payer? C’est la seule chose que je peux encore faire, prendre des dispositions pour protéger ma famille, celle que j’ai construit et qui n’a pas à subir les délires de ma mère que je ne peux pas aider.

Merci

Superviseur

31/05/2019 20:36

Je ne peux vous laisser dire dans vous rappeler qu'il est possible de demander un mandat spécial au juge des tutelles dès sa saisine, qui permet d’accomplir certains actes en attendant que la mesure de protection soit prononcée.
__________________________
Bien a vous.
Tolérance et humilité riment avec respect et simplicité.

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Seignalet

Droit de la conso.

6 avis

Me. KHEMIS

Droit de la conso.

41 avis

Me. FAOUSSI

Droit de la conso.

8 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.