Dette de prêt 2018 et reclamationhuissier

Publié le 17/09/2022 Vu 699 fois 12 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

16/09/2022 12:47

Bonjour

Un huissier me réclame une dette datant de 2018 .

En a t il le droit ? ( je ne me souvient pas avoir contracté un prêt en 2018 et je n ai aucuns documents en ma possession de ce prêt)

Cordialement

Modérateur

16/09/2022 13:54

bonjour,

d'après un message de votre part d'avril 2022, vous aviez une dette envers l'école de votre ils.

l'huissier doit avoir des renseignements sur l'origine de cette dette, il s'agit peut-être d'un homonyme.

vous indiquez à l'huissier que vous n'aviez pas de prêt en cours en 2018.

sans titre exécutoire, un huissier a les mêmes pouvoirs qu'une société de recouvrement, c'est à dire aucun à part celui de vous harceler.

vous ne reconnaissez rien, vous ne payez rien.

salutations

Superviseur

16/09/2022 13:57

Bonjour

Il en a le droit s'il est missionné pour cela, mais pour être plus précis, il nous faudrait connaître d'autres éléments, comme la date de la dernière échéance impayée.

Si ce prêt vous concerne, il faut svoir que les organismes financiers commencent toujours par tenter un recouvrement amiable. Ce n'est qu'en l'absence de réponse du débiteur pour prouver sa bonne foi, que les procédures judiciaires sont entamées, dans un délai maximum de 2 ans après la dernière échéance impayée.

Lorsque la phase de recouvrement à l’amiable a échoué, le créancier se tourne vers le tribunal qui lui délivre une ordonnance d’injonction de payer. Vous disposez d’1 mois à partir de la date à laquelle l’huissier vous a remis l’ordonnance d’injonction de payer. Pendant ce mois, vous pouvez contester la procédure auprès du tribunal de proximité de votre domicile.

Sans opposition de votre part après 1 mois, le créancier pourra engager toutes les voies d’exécution, par exemple imposer une saisie sur salaire.

Si un juge a délivrée une ordonnance valant titre exécutoire, le délai de poursuite avant prescription est de 10 ans.
__________________________
Selon la charte (5.3.), incriminer, dénigrer ou inciter à la discrimination est intolérable ici, c'est pourquoi les forums sont modérés... Merci à chacun d’être attentif au trollisme.

16/09/2022 15:57

Bonjour youris
Ceci n a rien à voir avec la dette d école de mon fils .
L huissier me parle d un prêt banque casino eureka alors que je n ai aucun souvenir de ce prêt. C est un prêt coup de pouce de chez cdiscount apparemment.
Je n ai pas reçu de titre exécutoire de l huissier . Tout ce qu il m envoi c est un document où apparaît les coordonnées de l huissier , le montant dû et c est écrit DECOMPTE DU DOSSIER .
Cordialement

16/09/2022 16:57

Bonjour,

Raison de plus pour ne rien payer et lui demander si il y a un titre exécutoire vous concernant .

Si il s'agissait du site de vente en ligne en question ,ils vous auraient dèjà relancé par e mail et envoyé un courrier recommandé en fermant votre compte ,après mise en demeure de payer.

,vérifiez bien si le nom,le prénom ,l'adresse ,la date et le lieu de naissance correspondent à vos coordonnées d'identité réelles.

Cordialement

16/09/2022 17:02

Je n ai jamais eu de relance quelconque de banque casino ou cdiscount et honnêtement je ne me souviens pas de ce prêt.
Puis je me renseigner auprès de cdiscount ou banque casino?
Cordialement

Superviseur

16/09/2022 19:13

Y aurait-il un rapport avec le prêt pour lequel un huissier vous relançait début 2021 ?
__________________________
Selon la charte (5.3.), incriminer, dénigrer ou inciter à la discrimination est intolérable ici, c'est pourquoi les forums sont modérés... Merci à chacun d’être attentif au trollisme.

16/09/2022 19:16

Bonjour
Non aucun rapport
Cordialement

17/09/2022 14:33

bonjour,


Puis je me renseigner auprès de cdiscount ou banque casino?


Pourquoi pas ! En vous adressant à leur service clientèle ,ils ne manqueront pas de vous répondre rapidement.Ce sont des enseignes sérieuses.Mais, je le redit,avant de passer par la case contentieuse ,ils envoient toujours une relance ,puis une mise en demeure.et ils vous auraient mis sur leur liste noire.

Mais surtout soyez ferme envers l'huissier, tout en restant courtois, afin d'exiger des documents juridiquement authentiques .L'huissier a certainement un dossier prècis avec une référence de débiteur,il doit vous le communiquer ,si non vous lui demandé poliement ,mais fermement , de ne plus vous importuner avec cette affaire qui ne vous concerne pas. Au besoin par lettre recommandée AR.

En l'absence de décision de justice à votre egard ,concernant ce prétendu prêt,l'huissier ne peut rien faire.Sans décision d'un tribunal,il y a prescription au bout de deux ans.

Tenez nous au courant,car ce sujet revient périodiquement et intéresse un grand nombre de personnes .

Cordialement

17/09/2022 16:24

Bonjour,

Comme je vous l'ai indiqué par message privé, le Commissaire de Justice (ex Huissier) peut toujours tenter de recouvrer amiablement une dette prescrite qui n'est pas éteinte mais il ne peut pas recourir à un recouvrement forcé sans titre exécutoire valide pendant 10 ans...

Pour un prêt à la consommmation ce n'est pas une prescription au bout de deux ans mais une forclusion si aucune action judiciaire n'a été engagée par l'organisme...
__________________________
Cordialement.
P.M.

17/09/2022 17:54

Bonsoir,

De toutes façons,l'huissier doit communiquer le nom et les coordonnées du créancier et le débiteur réel peut payer ,éventuellement directement au créancier.

J'attire une nouvelle fois l'attention sur ce genre de procédés ,qui ne sont pas ceux habituellement pratiqués par la majorité des commissaires de justice .C'est pourquoi ,dès le début,j'ai recommandé la plus grande vigilence à Gate 62 .

Cordialement

Modérateur

17/09/2022 18:05

bonjour,

il faut que le créancier accepte d'être payé directement par le débiteur, ce qui serait étonnant car il va falloir quand même payer l'huissier qui est à la charge du débiteur.

salutations

17/09/2022 18:09

Personne ne dit que le Commissaire de Justice (ex Huissier) ne doit pas communiquer les éléments du dossier mais on ne peut pas non plus dire n'importe quoi et fournir des informations erronnée, ce qui n'a rien à voir avec recommander la vigilance et de demander au Commissaire de Justice les dits éléments plutôt d'ailleurs que de ne pas lui répondre...

Les commissaires de Justice exercent régulièrement du recouvrement amiable de dettes...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KHEMIS

Droit de la conso.

59 avis

Me. CARNAZZA

Droit de la conso.

7 avis