Dois-je payer un article que j'ai testé ?

Publié le Vu 1771 fois 4 Par nyblue
01/05/2012 19:19

Bonjour,
J'ai besoin de votre aide car je viens de passer un très mauvais moment dans une enseigne " Vet'affaire".
En effet devant le stand maquillage j'ai voulu testé un bâton de rouge à lèvres qui était ouvert et que par conséquent je pensais être un testeur.Malheureusement au moment ou j'ai reposé le fameux article, le vigile m'a littéralement sauté dessus en me remettant le rouge à lèvres dans la main me disant que je l'avais testé et donc je devais payer, car c'était écrit en haut du stand.
J'ai bien précisé que je pensais sincèrement qu'il s'agissait d'un testeur car il était ouvert et que de plus je n'avais pas lu l'affichette !! Il m'a hurlé dessus trop content de lui visiblement, en disant que j'avais qu'à savoir lire !
Il m'a alors attrapé la main en montrant à la caissière la preuve que j'avais bien essayé le rouge à lèvres sur celle-ci.
Je n'ai donc pas eu d'autre choix que de payé un article donc déjà ouvert et utilisé, que je leur ai d'ailleurs laissé.

Je suis stupéfaite et en colère devant une telle réaction du vigile.Je précise que si j'avais eu 50 ans et non 26, surement ne m'aurait-il pas parlé de la sorte.

Avais-je selon vous d'autre choix que de payer ? Est-ce bien légal ? Ce n'est pas comme si j'avais volontairement ouvert un produit pour le tester.

Je vous remercie par avance pour votre réponse.

Cordialement.

01/05/2012 23:00

Ma foi que dire? Il a fait du zèle, vous avez été distraite sur un plan jurudique il n'y a rien de faisable passez à autre chose

Superviseur

02/05/2012 07:57

Bonjour,
Je vous renvois à cette discussion : http://www.legavox.fr/forum/consommation/tester-produit-magasin_28678_1.htm
Et en particulier au post de Domil :
Si on se réfère au code civil, la vente est faite dès qu'il y a accord sur le fait de vendre/acheter et le prix (vente parfaite), quand vous prenez un produit en rayon, en libre-service, la vente est parfaite (même sans avoir payé). Donc en plus, si vous vous comportez comme propriétaire du produit (l'ouvrir, commencer à consommer le produit), là, on ne peut même plus renoncer à la vente

Et celui de youris :
une précision à la réponse domil qui est exacte, pour certains produits il est permis de gouter avant la vente:

Article 1587
Créé par Loi 1804-03-06 promulguée le 16 mars 1804

A l'égard du vin, de l'huile, et des autres choses que l'on est dans l'usage de goûter avant d'en faire l'achat, il n'y a point de vente tant que l'acheteur ne les a pas goûtées et agréées.

Le vigile avait donc parfaitement raison dans le fond, on peut en revanche lui reprocher la forme...

02/05/2012 19:32

Je vous remercie pour votre réponse.Cependant je ne suis pas d'accord.
Par le simple fait que je n'ai pas lu le papier stipulant sois disant qu'il ne fallait pas ouvrir les produits ( à ce propos si j'étais illettrée comme le sont d'ailleurs la plupart des clients de cette enseigne, il s'agirait de discrimination ) et surtout surtout je n'ai pas ouvert le produit !!! Il l'était déjà, et c'est bien pour cela que j'ai réellement cru comme une idiote qu'il s'agissait d'un testeur.
Car même à Gifi ou foire fouille, leur rayon cosmétique dispose de testeurs.
Sans parler du fait qu'il s'agit ni plus ni moins d'un excès de zèle car jamais ce vigile de 60 ans ne se serait permis de parler de cette manière aux autres clients plus que douteux qui étaient présents à ce moment là dans le magasin ( je ne vais pas faire un dessin, tout le monde voit très bien le type de clientèle majoritairement présent dans cette enseigne )Donc il est selon moi plus que facile de s'en prendre à une jeune femme dont on sait pertinemment qu'elle ne sortira pas un couteau de sa poche pour faire valoir son mécontentement.Ainsi ce charmant vigile a démontré à tous les autres clients du magasins de quel bois il se chauffait!

Je m'éloigne peut être du point de départ mais je suis clairement révolté de voir que nous sommes souvent forcé de fermer sa bouche et de se laisser humilier en public parce qu'une autre personne exerce clairement sur vous un abus de pouvoir en toute impunité.

Si vous cherchez sur le net vous verrez comme moi que mon anecdote n'est pas un cas isolé.

A tort ou à raison, j'enverrai dans les jours qui suivent un courrier à la direction du magasin afin de leur signaler les agissements de leurs employés.

Superviseur

03/05/2012 06:58

Comme je vous le disais, le vigile est certainement attaquable sur la forme qu'il a mis à ses propos, nous n'avons pas de raison de douter de vos paroles, mais sur le fond, affichette ou pas, à partir du moment où vous prenez un objet en vente et agissez comme son propriétaire, la vente est parfaite et vous ne pouvez plus remettre l'objet dans le rayon.

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Ferlan

Droit de la conso.

25 avis

Me. DEVYNCK

Droit de la conso.

8 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.