Decision de l'assemblée générale

Publié le 16/07/2020 Vu 208 fois 6 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

16/07/2020 09:47

Notre AG a décidé d'un plafond de dépense de 500 euros au delà l'accord du conseil syndical était requis. Une fuite d'eau usée est intervenue sur une colonne descendante , le syndic a tout d'abord demandé la prise en charge au titre de la dommage ouvrage alors qu'il était patent que celle ci ne pouvait intervenir. la fuite d'eau persistait, il a alors mandaté une entreprise qui a fait un devis de 1200 euros avec manifestement des surfacturations, des petits raccords valant 2à 3 euros ont été facturés 25. Nous avosn informé le syndic qu'il avait ignoré la décision de l'AG et qu'en conséquence nous ne predriosn en charge la dépense qu'à hauteur de 500 euros. Il a refusé arguant de l 'urgence alors que la fuite dûment signalée durait depuis près de 4 mois. Le syndic a motivé son refus de prendre en charge le solde de la facture par notre décision de ne pas renouveler son contrat. La somme restant à chagre pour les copropriétaires d'environ 350 euros ne justifie pas une action en justice trop couteuse. Nous avosn sasi pour arbitrage la FNAIM qui n'a pas répondu. Que faire?

Modérateur

16/07/2020 10:06

bonjour,

la FNAIM est un syndicat des professionnels de l'immobilier, il n'a pas le pouvoir de trancher un litige entre un syndic et des copropriétaires.

comme copropriétaires, si vous trouviez le devis de l'entreprise trop élevé, les copropriétaires, le conseil syndical pouvaient chercher une entreprise moins cher.

même si vous aviez gardé votre syndic, je doute qu'il ait accepté de payer le dépassement de 700 €.

combien êtes-vous de copropriétaires ?

salutations

16/07/2020 10:26

Nous sommes six mais trois concernés par cette affaire. La FNAIM a un serivce contentieux d'arbitrage dans ce genre de conflits.

Modérateur

16/07/2020 11:20

selon son site, la FNAIM propose effectivement un service de médiation qui est l'ANM, association nationale des médiateurs, mais qui doit être saisi par l'adhérent.

16/07/2020 13:26

Oui cela a été fait mais pour l'instant la FNAIM ne répond pas

16/07/2020 13:28

par ailleurs c'est le syndic qui a choisi l'entreprise aux tarifs surfacturés manifestement.

Modérateur

16/07/2020 13:34

en cas d'urgence, c'est une obligation du syndic.

pour les copropriétés, les tarifs des entreprises sont toujours trop élevés, d'ailleurs certaines entreprises refusent d'intervenir dans les copropriétés, c'est toujours urgent et toujours trop cher.

si vous n'êtes que 6 copropriétaires, vous devriez gérer vous même votre copropriété en choisissant un syndic non professionnel parmi les coprorpriétaires volontaires ou choisir un syndic coopératif.

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. GALLET

Droit de l'immobilier

11 avis

Me. Bloch-Fisch

Droit de l'immobilier

10 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.