Ma copine et moi nous nous quittons mais le bail est à son nom

Publié le Vu 747 fois 12 Par philou du 13
27/01/2015 22:32

Salut à tous,

Je vis avec ma copine depuis 5 ans et nous avons décidé de nous séparé seulement le bail est à son nom.

Actuellement,je vis dans cet appartement et elle vit un peu chez son amie et sa tante.

Ma question prioritaire est de savoir si je l'occupe, quel risque j'encours,si elle a le droit de faire intervenir les services de police pour me faire sortir.

En sachant que je ne l’empêche ni de rentré,ni de sortir mais si du jour au lendemain elle me demande de quitté les lieux quels sont mes droits.

Le préavis a été envoyé et on doit quitté les lieux le 26 mars.

-y-a t-il des délais pour que je prenne congé?

-Dois t-elle m'envoyai un recommandé avec accusé de réception pour que je prenne connaissance?

-Pour faire intervenir les services de police faut-il un jugement?

_si on ouvre pas à son ex en présence de la police que risque t-on?

Merci de me répondre pour m’éclairer davantage.

Cordialement.

28/01/2015 08:56

Bonjour,
le bail est à son nom ! Vous n'avez officiellement rien à faire dans cet appart' ! Aucun recommandé, vous n'avez qu'à partir ! Et dans l'absolu les forces de l'ordre peuvent peut être intervenir si vous persistez à rester...

28/01/2015 11:14

Bonjour,

Merci Grenouille d'avoir répondu.

C'est bien mon intention de partir mais le problème c'est qu'actuellement je suis en recherche d'appartement que je suis en train de vendre le mien je signe un compromis de vente et il me faut un peu de temps pour me retourner c'est tout.

La question était de savoir comment ça se passe si on en viens à l’extrême.

Merci de me répondre

28/01/2015 13:18

à l'extrême vous êtes mal ! c'est à son bon vouloir.

28/01/2015 14:05

Comment vous voyez justement à l’extrême?

Comment ça se passe???

Puis bon je suis pas un intrus que je sache!!!!nous avons partagé 5 ans de vie commune c'est pas rien.

28/01/2015 15:11

l'extrême ? si elle vous vous faire partir et que vous ne voulez pas ! Manu militari si il le faut ! quoique nous sommes en hiver et donc trêve hivernale... Mais votre cas entre t'il dans ce dispositif ? sais pas... et vos 5 ans...aucune valeur aux yeux de la loi ! On ne peut pas avoir le beurre et... l'union libre c'est... l'union libre dans les 2 sens ! pour la créer et pour la défaire !

28/01/2015 18:00

Mais qu'est ce que vous racontez le beurre et l'argent du beurre???

Encore un ou une qui interprète des choses insensé!!!!

Je tiens à dissipé tout malentendu!!!!

Je ne suis ni un squatteur ni un parasite ok!!!!

Je travaille de 12 à 15 h par jour pour subvenir au besoin de cette personne qui aujourd’hui me quitte ainsi que celle de mon fils.

Donc faut arrêter de toujours faire la mauvaise distinction entre un mec qui essai de trouvé des solutions à son problème et un para de la société qui profite du système car la je ne suis vraiment pas d'accord avec vos argumentations car généralement ces personnes ne poste pas sur les forums il se laisse entretenir et coule des jours heureux ce qui est loin d’être mon cas

Je trouve que juridiquement parlant c'est injuste car quand vous êtes mariés vous subissez pas ce genre de problème et lorsque vous vivez en couple tout s’efface en deux temps trois mouvement c'est ecoeurant!!!!

29/01/2015 09:08

d'ou le beurre et... ce que j'essaie de vous faire comprendre/admettre c'est que si votre ex-copine veut vous mettre dehors, elle en a le droit ! enfin, je pense ! et comme vous le dites si vous étiez mariés... et juridiquement je ne vois pas ou est le soucis ? ou fallait vous mettre sur le bail ? Je ne doute absolument pas de votre bonne foi et honnêteté !

Superviseur

29/01/2015 09:47

Bonjour,
Malheureusement, les propos de grenouille sont exacts.
En tant que simples concubins, vous êtes des "étrangers" l'un pour l'autre. N'étant pas sur le bail, vous êtes simplement "hébergé" par votre amie. Aucune protection particulière n'existe dans ce cas.
Vous devez partir si elle vous en fait la demande et de toute façon, au plus tard, à la fin de son préavis...

29/01/2015 12:33

Bonjour Janus et merci pour votre réponse

Justement j'ai "une attestation d'hébergement" qui mentionne que je vis bien ici car je me suis couvert au cas ou.

Autre chose j'ai lu sur des forums qui protégé les gens de la trêve hivernale,squatteurs,pacs,concubins etc....

Il y a mon nom qui figure sur des factures donc je ne vois pas comment je peux être mis à la porte en quelque sorte de chez nous.

Merci de me répondre.

Superviseur

29/01/2015 13:19

Oubliez les histoires de trêve hivernale. Cette trêve ne concerne que les expulsions avec le concours de la force publique. Nous n'en sommes pas là !
Cela n'empêche en rien que votre amie, titulaire du bail, vous demande de partir.
Et comme déjà dit, le bailleur, suite au congé déposé par votre amie, a peut-être déjà trouvé un locataire remplaçant qui devra bien entrer dans le logement en temps et en heure.

Il y a mon nom qui figure sur des factures donc je ne vois pas comment je peux être mis à la porte en quelque sorte de chez nous.
Vous ne semblez pas comprendre ce que l'on vous dit...
Un époux est protégé par la loi dans la mesure où il est censé être cotitulaire du bail, même si seul l'autre époux l'a signé. Ce n'est déjà plus le cas dans le PACS. Alors pour de simples concubins...

29/01/2015 13:35

tout à fait le préavis est fixé le 26 mars 2015

29/01/2015 13:39

Vous semblez effectivement bien renseigné en la matière et c'est plus compréhensible que Grenouille désolé pour elle.

Supposons que cela se passe à l'extreme nous en sommes pas la!!!

Mais supposition que mon ex se pointe avec les services de police et que je ne veuille pas ouvrir....

Comment cela se passe t-il.

Merci de me répondre.

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. GALLET

Droit de l'immobilier

9 avis

Me. Bloch-Fisch

Droit de l'immobilier

8 avis

Me. DEVYNCK

Droit de l'immobilier

5 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.