separation / récupération de l'apport

Publié le Vu 6379 fois 5 Par
05/11/2009 15:37

Merci pour votre réponse à cette question.
avec mon ex-ami nous avons acheté une maison (+ de 10 ans), séparés au bout de qq années, nous décidons de vendre cette maison, de vivre séparés, d'acheter un appartement que moi seule occupait.
La maison avait été achetée à 50/50 avec un apport personnel de la part de mon ex ami. L'appartement a été acheté ensuite à 50/50.
Aujourd'hui il me demande de récupérer son apport initial sur la maison vendue. L'apparement est vendu, c'est sur cette somme qu'il veut récupérer son apport. Je ne tiens pas à ce qu'il récupère cette somme. Que puis-je faire ?

Modérateur

05/11/2009 18:27

Bonjour, Ataque.

La fraction d'acquisition de la maison de 50/50 correspondait-elle effectivement aux montants que chacun de vous a engagés?
Autrement dit, le prix a-t-il été réellement payé moitié-moitié par chacun de vous, ou votre ami avait-il en réalité, financé une plus grosse part?
Vous parlez d'un apport personnel de votre ami, mais vous, vous avez bien apporté aussi quelquechose?

Je suppose qu'ensuite, le prix de vente de la maison a été réinjecté dans le finacement de l'appartement?

Fixez-moi sur ces points, et nous pourrons avancer.

Votre bien dévoué.
__________________________
"Meurs et deviens."
- Goethe [Johann (comme moi!) Wolfgang (comme Lui) (von)] -
(conseil à donner à la chenille; pour qu'elle se réalise-finalise-perfectionne, en devenant papillon)
Variante dite à l'oeuf: -Casse toi ! (oiseau ou reptile?)

06/11/2009 10:06

Bonjour,
merci pour votre réponse.
Je n'ai rien apporté au départ, nous avons acheté la maison à 50/50. Il a amené une somme pour l'apport. Le reste donc était à crédit et à 50/50.
La maison a été vendue, et nous avons acheté un appartement à 50/50, donc en prêt relais.. mais la somme qu'il avait mise au départ dans l'achat de la maison, n'a pas été re-spécifié sur la vente de l'appartement.
maintenant la séparation est définitive, et il me demande de lui redonner son apport.... financièrement cela ne m'arrange pas du tout. Merci de me dire ce que vous en pensez.

Modérateur

06/11/2009 11:24

Bonjour, Ataque (quel programme!)

Vous me demandez ce que je pense...

Et bien je pense que, pour votre ex-ami, l'essentiel de l'aboutissement éventuel de sa revendication, repose sur les moyens qu'il peut avoir, de prouver (l'évidente) disparité originaire de vos financements, et la réalité de son apport "majorant".

Mais je pense surtout, qu'en termes de probité, d'équité et de moralité, pour poursuivre l'intention que vous affichez, vous devriez avoir de TRES bonnes raisons, de pouvoir prétendre le priver de ce qui lui appartient réellement.

Votre bien dévoué.
__________________________
"Meurs et deviens."
- Goethe [Johann (comme moi!) Wolfgang (comme Lui) (von)] -
(conseil à donner à la chenille; pour qu'elle se réalise-finalise-perfectionne, en devenant papillon)
Variante dite à l'oeuf: -Casse toi ! (oiseau ou reptile?)

06/11/2009 11:27

Oui, je comprends tout à fait... le problème est que moi je me suis engagée sur un achat, d'un autre bien, et que mon plan de financement auprès de la banque n'avait pas prévu tout cela... et qu'aujourd'hui tout est remis en question.
Je vous remercie en tout cas pour vos réponses rapides.

Modérateur

06/11/2009 11:39

Probité, équité, moralité... Nous sortons ici (carrément) du domaine du droit, et donc de ma compétence.

A partir de maintenant, à vous seule de voir...

(Je ne peux plus être:) Votre bien dévoué.
__________________________
"Meurs et deviens."
- Goethe [Johann (comme moi!) Wolfgang (comme Lui) (von)] -
(conseil à donner à la chenille; pour qu'elle se réalise-finalise-perfectionne, en devenant papillon)
Variante dite à l'oeuf: -Casse toi ! (oiseau ou reptile?)

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. GALLET

Droit de l'immobilier

11 avis

Me. Bloch-Fisch

Droit de l'immobilier

8 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.