Tapage nocturne volontaire

Publié le 07/06/2023 Vu 1107 fois 8 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

06/06/2023 14:50

Bonjour,

Nous sommes propriétaires d'un appartement. Au-dessus vit un locataire qui dès son emménagement a fait du bruit la nuit. Au début nous n'avons rien dit pensant que cela n'était que le temps de l'emménagement.
Après plusieurs jours nous avons fait une lettre, nous excusant de le déranger à ce sujet, expliquant qu'il nous empêchait de dormir, et demandant s'il pouvait mettre des patins aux chaises, essayer de marcher doucement la nuit/avec des chaussons. Il est venu nous voir disant que le problème n'était pas lui mais l'isolation, que cela ne le regardait pas s'il nous empêchait de dormir.

Les bruits n'ont pas diminué. Nous avons fait un second courrier. Sa réponse a été la même: le problème c'est l'isolation, et de toute façon ce n'est pas son problème s'il nous réveille, nous n'avons qu'à déménager ou appeler la police.

A force d'entendre ce voisin dire qu'il ne faisait rien de spécial et que le problème était l'isolation, nous avons fait faire des tests acoustiques (1700€ tout de même) qui ont certes révélé une petite faiblesse d'isolation, mais rien ne permettant de se retourner contre le constructeur.

Quand sa copine est partie (selon des voisins, escortée par la police car il semblerait qu'il lui tapait dessus ... cela illustre le personnage) les bruits, se sont faits moins réguliers. Mais quand il reçoit des gens qui trainent les chaises au sol ou avec des enfants qui courent encore à 0h00 en semaine, il nous répète que ce n'est pas son problème s'il nous empêche de dormir.

Depuis plusieurs semaines il a une nouvelle amie. Le tapage nocturne est redevenu quasi quotidien: bruits de chaises trainées, de pas très lourds à toute heure de la nuit (cela peut être à 22h30 comme à minuit, 2h30 du matin, 6h50, etc)

Si en pleine nuit nous lui signalons en tapant au mur qu'il nous réveille, il vient au-dessus de notre chambre et tambourine des pieds. Si nous lui demandons de faire attention de vive voix ou sms, il répond que comme il ne fait pas fête et qu'il paie son loyer, il vit comme il veut chez lui.

Le syndic l'a convoqué pour en discuter avec lui. Après 1h de discutions, il a répondu qu'il ne ferait pas d'effort car la loi ne l’y oblige pas. Qu'il veut jouir de son appartement comme il l'entend et qu'il en use en bon père de famille puisqu'il ne fait pas de fête et ne reçoit pas.

Nous nous sommes tournés vers ses propriétaires. Il leur répond que ce n'est pas lui le problème mais l'isolation, que de toute façon lui aussi entend ses voisins, et que lui n'en fait pas tout un foin, etc (en même temps, il est le seul à avoir des horaires chaotiques et n'est pas empêché de dormir par les autres voisins)

Ce dimanche, il nous a réveillés à 6h50 en marchant très fort. Au bout d'1 moment, j'ai tapé au mur. On les a entendu rire son amie et lui, puis ils ont tambouriné au-dessus de notre chambre. Nous les avons encore entendu se moquer quand ils sont partis (le dimanche on n’a pas le droit de faire du bruit hahaha)

J'ai fait 1 sms (rien d'insultant ni d'agressif) disant que visiblement ils "avaient trouvé cela très amusant avec son amie de nous réveiller à 6h50", que "malgré le fait qu'il parle d'un problème d'isolation, cela n'est pas le cas car nous n'entendions et n'étions réveillés que par lui", que "malgré le fait qu'il affirme que cela n'est pas son problème s'il nous réveille, ça l'est puisqu'il est à l'origine des nuisances."

Il a répondu que nous n'avions "qu'à prendre connaissance de la loi française qui définit les conditions de couvre-feu et de décibels autorisés" et que si nous reparlions de son amie dans 1 SMS il le "traiterait comme une violation de ses droits, une atteinte à sa personne l'offensant, et qu'il porterait plainte" (je n'ai réellement écrit en citant son amie que la phrase dite plus haut, donc rien ne pouvant justifier une plainte). Enfin bref, il est complètement déconnecté de la réalité et ne veut rien entendre.

Quand ils sont rentrés chez eux l'après midi, ils se sont amusés à tambouriner des pieds pendant plusieurs minutes.

Dans l’immeuble, nous sommes les seuls à être justes en-dessous de chez lui, et donc les seuls gênés et réveillés par lui. Nous ne lui demandons de ne faire attention qu'aux heures classique de sommeil. Rien d’insurmontable pour une personne de bonne volonté normalement constituée.

Une mise en demeure par recommandé ne servirait à rien et ne serait pas lue. Il n’irait pas chercher le courrier puisqu'il ne semble pas consulter sa boite aux lettres. Le facteur a déjà été embêté car sa boite aux lettres déborde au point qu’1 enveloppe n’y rentre pas (avec un beau «oui pub» collé dessus, je pense donc que la boite pleine est volontaire).

Le syndic dit qu’il ne peut rien faire de plus.
Son propriétaire dit qu’à part lui rappeler que ce serait bien qu’il essaie de faire doucement la nuit, il ne peut rien faire non plus... (et puis, il paie bien son loyer, son bailleur n'a donc pas de raison de vouloir ni d'exiger son départ )

Nous savons qu’une grande partie de ces bruits est volontaire. Sauf exception, la journée nous ne l’entendons pas. Nous avons déjà remarqué que pendant nos jours de congés, quand il pense que nous sommes déjà levés (nous nous levons 1h avant lui), il est beaucoup moins bruyant qu’en week-end. De plus, souvent les bruits de pieds cognés au sol pendant la marche ne commencent que tard dans la soirée/nuit.

Nous ne savons plus quoi faire face à ce voisin de mauvaise fois, qui semble s’amuser de sa nuisance que nous ne pouvons pas prouver.
Nous ne pouvons pas la faire constater par un expert/un huissier, ni la police, car elle se déroule la nuit, à des moments choisis et ne s'entend pas de l'extérieur.

Nous avons essayé d'enregistrer les bruits avec nos téléphones, mais ce type de bruits sourd ne s'entend pas sur les vidéos.

Nous nous sommes renseignés pour revoir l'isolation de notre chambre, les artisans disent qu'il faut agir à la source en changeant le revêtement de sol ou le comportement du voisin.

Quelqu’un voit-il des solutions à proposer pour nous aider à mettre un terme à tout ceci?

Nous n'en pouvons plus. Cela se ressent sur notre santé morale et psychologique. Nous n'avons presque plus de loisirs ni de vie sociale car trop épuisés.
Le moment du couché qui est normalement sympa est devenu une véritable source de stress.
De toute part, on nous dit que, comme la nuisance ne peut pas être constatée officiellement, on ne peut rien faire de plus, mais je trouve cela injuste de devoir se résigner à subir ce voisin malveillant au point d'en perdre la santé et le moral.

Merci à ceux qui prendront la peine de me lire et encore plus de répondre. Dernière modification : 07/06/2023 - par Laureth

06/06/2023 16:27

Bonjour,

Veuillez contacter le propriétaire bailleur en passant par le syndic qui se doit de faire respecter le RC .

La boite à lettre pleine n'est jamais sans raison !....

06/06/2023 16:51

Bonjour,

Quelques pistes ici :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F612

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31522

Des enregistrements ne sont pas recevables. Seul un constat d'huissier, PV par la police, témoignage de voisins vous seront utiles.

La base c'est d'obtenir des preuves recevables des nuisances répétées ....

Avec ces preuves, vous pouvez obtenir la résiliation du bail (par une "action oblique" si le bailleur ne fait rien) et l'expulsion du locataire. Mais c'est très long et ce sera probablement l'enfer jusqu'au bout.

07/06/2023 08:54

Bonjour et merci pour vos réponses.


@oyster : contacter le propriétaire bailleur en passant par le syndic


Le problème est que nous avons déjà signalé le problème au syndic et au bailleur. Les deux nous disent qu'ils ne peuvent rien faire de plus que rappeler au locataire que ce serait bien de faire doucement.


@yapasdequoi : La base c'est d'obtenir des preuves recevables des nuisances répétées


Là est justement un de nos principal problème. Il nous est impossible d'avoir des preuves. Les nuisances sont faites la nuit ou au petit matin.Elles ne peuvent pas être entendues de l'extérieur de l'immeuble. Elles sont faites à des moments choisis et sauf exception ne durent pas plusieurs heures d'affilée.

Nous nous sommes aussi renseignés auprès de notre assurance assistance juridique qui nous a aussi confirmé les professionnels ne se déplaçaient pas la nuit.

Nous sommes les seuls à les subir (notre chambre et la piece de vie de ce voisin sont dans un coin extérieur de l'immeuble, alors les chambres des autres appartement sont à l'opposé, ce n'est donc pas très etonnant). Nous avons déjà questionné la seule autre voisine au RDC, et la voisine qui vit dans le logement juste à côté du voisin incriminé qui n'entendent rien ou presque. Il n'y aurait donc pas d'autres témoignages que le nôtre.

Cette nuit nous avons ecore été réveillés 2 fois par leurs pas tambourinant au-dessus de notre chambre sans rien pouvoir faire, c'est désespérant. Alors que ce matin, quand ils étaient levés nous n'avons rien entendu (forcément, puisqu'ils savent que nous nous levons eux, ils savent qu'ils ne nous reveilleront pas, ce ne serait donc pas amusant de taper du pied,....)

Nous faisons tout pour rester calmes et ne pas aller dans la surenchère et l'escalade mais c'est très difficile de devoir subir et de sentir sa santé et son moral se dégrader sans ne pouvoir rien faire.

07/06/2023 09:07

Vous pouvez faire venir un huissier. Il peut passer la nuit si besoin. Mais c'est cher ...

07/06/2023 09:15

bonjour

s'agissant d'un locataire, votre interlocuteur est son propriétaire

vous pouvez adresser des courriers en RAR au propriétaire à plusieurs reprises :cela permettra au propriétaire de ne pas renouveler son bail à l'échéance

07/06/2023 09:52

Merci pour ces réponses et propositions.


@yapasdequoi : Vous pouvez faire venir un huissier. Il peut passer la nuit si besoin. Mais c'est cher ...


Malheureusement faire venir un huissier de nuit ne semble pas une option possible pour nous. Nous avons déjà questionné notre assurance assistance juridique qui nous a indiqué que les professionnels ne se déplaçaient pas la nuit...

De plus, sachant qu'en journée le tarif est déjà dans les 250€ de l'heure + le prix du constat de nuisance qui tourne autour des 300€ ... Si nous en trouvions un qui se déplace de nuit, cela atteindrait un montant faramineux que nous ne pouvons malheureusement pas nous permettre. De plus nous avons déjà dépensé 1700€ en tests acoustiques pour rien, pensant au début que ce monsieur était de bonne fois en disant qu'il marchait doucement et que le problème était l'isolation.

De plus, même si les bruits sont presque quotidiens, il arrive parfois qu'1 ou 2 nuits, cela soit très calme. Cela dépend de si sa copine vient le voir ou pas. Avec notre chance, si on pouvait investir dans les honoraires d'huissier, on tomberait sur une nuit calme.

Etant donné qu'il est très calme en journée et que les bruits sont ponctuels, à des heures qui ne sont jamais les même, et que le tapage dure en général plusieurs minutes mais pas plusieurs heures (la police n'a donc pas le temps de se déplacer) j'ai vraiment l'impression que nous sommes dans une solution inextricable.




@Pierrepauljean : s'agissant d'un locataire, votre interlocuteur est son propriétaire. vous pouvez adresser des courriers en RAR au propriétaire à plusieurs reprises :cela permettra au propriétaire de ne pas renouveler son bail à l'échéance


Je pense qu'en effet, ceci est une des seules option qu'il nous reste, merci de la proposer.

C'est dommage car nous n'avons pas de griefs contre ses bailleurs et ne souhaitons pas créer de conflits... Cela me donne l'impression d'être une petite goutte d'eau, mais je ne sais vraiment pas ce que nous pouvons faire d'autre.

07/06/2023 10:00

une autre solution:: faire isoler complètement votre chambre, c'est à dire créer un caisson

vous pouvez contacter un spécialiste de l'isolation accoustique

07/06/2023 10:55

@Pierrepauljean : faire isoler complètement votre chambre

Nous avons déjà pensé à cette solution et fait venir des artisans à ce sujet.

En plus de devis de 2500/3000€ pour seulement 1,5 murs sur 4 + le plafond, et un minimum de 7 cm d'espace perdus à chaque endroit isolé, ils ont été catégoriques : sur ce type de bruits de chocs, et contrairement aux bruits aériens (comme la TV ou les voix), on ne peut que légèrement améliorer les choses depuis le local récépteur du bruit, mais rien de bien concluant.

Ils nous ont dit que seuls le changement de comportement du locataire, ou une isolation à la source, en revoyant le revetement de sol de l'appartement au-dessus serait efficace.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. BERNON

Droit de l'immobilier

95 avis

Me. MADIOT

Droit de l'immobilier

14 avis