Tentative d'intimidation et abus de pouvoir de la police et de la gendarmerie

Publié le 16/06/2021 Vu 498 fois 2 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

16/06/2021 09:09

Bonjour,

La gendarmerie de ma ville m'a contacté pour me dire que je devais être auditionnée pour une enquête dont je ne connais pas le motif et ne désire pas me le communiquer ni me faire un écrit indiquant date, heure et lieu de convocation.

J'ai donc refusé de me présenter étant donné que je n'avais pas de documents officiels émanant de la a gendarmerie .

Entre temps, ils ont envoyé trois policiers de ma ville chez moi alors que j'étais au travail ! Ces brigadiers sont entrés dans mon domicile en présence de mon enfant mineur! Ce qui m'a agacée . Pourquoi se sont-ils permis s'introduire dans mon domicile défrayer mon ado diabétique? Je ne sais pas! Ce que je me demande c'est s'il avait le droit de faire cela ? Il me semble qu'il y a eu tentative d'intimidation à l'encontre de mon enfant mineur qui est diabétique malgré qu'il a 17 ans et abus de pouvoir.

Ils se sont présentés auprès de mon enfant sans aucun document simplement en lui transmettant un message qu'il fallait que je contacte la gendarmerie qui les avait mandaté et pour cela ils sont venus à trois !! Soi-disant la police et gendarmerie n'avait mon numéro de téléphone portable ce qui est hallucinant. Est-ce que du fait qu'il y a une enquête en cours me concernant , il

avait le droit de rentrer dans mon domicile à plusieurs en présence de mon enfant mineur alors que j'étais absente? Cela constitue t-il un vice de procédure ?

Je vous remercie de votre réponse.

Bien cordialement.

Samira El Haddad

16/06/2021 09:54

Bonjour,

A l'époque où n'existait que le téléphone fixe, la plupart des gens étaient répertoriés sur l'annuaire et il était facile de prendre contact avec eux. Aujourd'hui il n'existe pas d'annuaire des lignes de téléphonie mobile et il est même recommandé au gens de donner le moins de données personnelles possible. La police et la gendarmerie ne connaissent pas votre numéro de téléphone et cela n'a rien d'hallucinant. Elles pourraient le trouver mais au moyen d'une enquête judiciaire.

Trois policiers sont entrés chez vous. Je suppose qu'ils ont sonné et que votre enfant leur a ouvert. Ont-ils seulement pénétré dans votre domicile ? Ce n'est même pas certain. Je ne vois pas où est l'abus de pouvoir.

Votre fils, même diabétique, a tout de même dix-sept ans et il est en âge d'ouvrir la porte à des visiteurs et de transmettre un message de la police à sa mère.

Modérateur

16/06/2021 10:45

bonjour,

Si vous recevez une convocation par la police ou la gendarmerie, vous devez vous y rendre obligatoirement.

source: obligation de se rendre à une convocation de la police ou de la gendarmerie

article 78 du code de procédure pénale:

Les personnes convoquées par un officier de police judiciaire pour les nécessités de l'enquête sont tenues de comparaître. L'officier de police judiciaire peut contraindre à comparaître par la force publique, avec l'autorisation préalable du procureur de la République, les personnes qui n'ont pas répondu à une convocation à comparaître ou dont on peut craindre qu'elles ne répondent pas à une telle convocation. Le procureur de la République peut également autoriser la comparution par la force publique sans convocation préalable en cas de risque de modification des preuves ou indices matériels, de pressions sur les témoins ou les victimes ainsi que sur leur famille ou leurs proches, ou de concertation entre les coauteurs ou complices de l'infraction.

salutations

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. ayache

Droit pénal

3 avis

Me. Fregosi

Droit pénal

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.