Litige avec mutuelle Intérimaires Santé

Publié le 09/10/2020 Vu 35051 fois 52 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

19/01/2017 14:42

Bonjour,
Je suis une année de plus dans la même situation que la plupart d'entre vous. Je souhaite demander une dispense depuis hier car j'ai reçu le courrier que le 11 janvier 2017. Et il faut que j'envoie ma dispense par internet avant le 20 pour ne pas payer en février. Hier j'ai appelé en disant que leur site ne marchait pas ! On m'a dit de patienter que les informaticiens allaient réparer. Aujourd'hui, je ressaye et le site ne fonctionne toujours pas. J'appelle à nouveau Intérimaire santé et une CONNE me répond que "je n'avais qu'à m'y prendre plus tôt". Je lui explique que je suis toujours dans les délais (le 19/01/2017) et que je souhaite qu'elle m'explique comment faire. Elle me dit d'envoyer un courrier. Alors je lui demande si m'a demande sera traité avant le 20. Elle me répond "ba non madame il faut le temps que le courrier nous parvienne de la poste et donc vous payerez le mois de février". Je lui demande de retarder leur date du 20 car du coup c'est de leur faute si je ne peux pas faire en ligne ma demande de dispense ! Je suis restée sans réponse ! J'ai demandé un supérieur sans succès ! L'année dernière j'ai déjà perdu près de 70€ alors que je n'ai jamais souscrit de mutuelle auprès d'eux. Elle m'a même dit que si je ne voulais pas payer je n'avais qu'à pas travailler en février !!!!!!!! MARRE DE INTERIMAIRE SANTE !!!!! ILS NOUS PRENNENT NOTRE ARGENT SANS RAISON ALORS QU'ON A DEJA DES MUTUELLES

20/01/2017 11:01

Moi aussi j'en assez qu'ils nous prennent pour des idiots. je sais pas comment mais il faut trouver une solution pour arrêter qu'ils se remplisse les poches a la sueur de nos fronts. j'ai pensé a laisser des mails sur des sites tels que: RMC INFO. RTL. TF1. ou peut être créer une page fb. Mais il faut trouver de quoi faire le buzzz. ou au pire tous débarquer dans leurs locaux. avez vous des propositions?????

28/01/2017 15:01

Depuis la mise en place de cette mutuelle obligatoire, l'USI-CGT fait face aux nombreux problèmes que rencontrent les salariés intérimaires pour s’affilier effectivement à cette complémentaire santé obligatoire et pour faire valoir leurs droits. Une délégation des syndicats CGT des principales entreprises de travail temporaire s’est rendue à plusieurs reprises dans les locaux du gestionnaire de la mutuelle SIACI ST HONORE pour obtenir des explications et porter les revendications des salariés qui ne cessent d'augmenter.
Aujourd'hui, ces dysfonctionnements sont lourds de conséquences pour des milliers de salariés intérimaires qui ne peuvent plus se soigner correctement.
AG2R encaisse les cotisations de la mutuelle sur les salaires des intérimaires et sa responsabilité est donc engagée.
SIACI continue à prélever mais n'a pas pour le moment mis les moyens nécessaires en place pour respecter ses engagements contractuels envers les salariés intérimaires.

Vous pouvez néanmoins :
- faire remonter votre cas à l'USI-CGT

- en parler aux journalistes spécialistes des questions sociales

- saisir les candidats à la présidence de la France de ce scandale : ils n'attendent que notre vote, c'est donc le moment !

- en parler ou écrire à vos députés en masse

- faire une petite bafouille à
Herve.HOUDARD@s2hgroup.com
Mathias.HILDEBRAND@s2hgroup.com
les responsables SIACI

- continuer à poster sur les réseaux sociaux comme le groupe Facebook PROBLEMES Interimaires Santé qui compte déjà plus de 200 membres

- signer la pétition pour la suppression de cette mutuelle
http://www.mesopinions.com/petition/sante/suppression-mutuelle-interimaire-obligatoire/19000?commentaires-list=true

C'est en s'unissant tous qu'on pourra faire bouger les lignes.

28/01/2017 21:38

il y a aussi une page facebook au nom de : PROBLEMES interimaires santé. rejoignez

29/01/2017 09:47

J'ai un peu avancé depuis quelques temps et j'ai réussi à me faire promettre par une dirigeante de ma boite d'interim le remboursement de mes prélèvements 2016, s'élevant à 130 euros environ! Cela dit je n'ai encore rien reçu, peut-être à venir avec ma paye de Janvier! En revanche j'ai envoyé a la toute fin 2016 l'attestation 2017 de ma mutuelle. J'ai un collègue qui a commencé les démarches mi Novembre, et qui après avoir bien galéré, fut dispensé pour 2017 début Janvier. Donc ça c'est acquis que c'est possible! Par contre moi j'ai envoyé mon courrier en recommandé avec ar et j'ai reçu en réponse une semaine après disant qu'ils ne pouvaient me répondre car ils leurs manquaient une pièce. Attention, roulement de tambour: l'attestation de ma mutuelle! Celle là même qui faisait l'objet de mon recommandé!J'ai renvoyé un courrier et cette fois agrafé les papiers entre eux! J'attends la réponse! Sinon pour tout ceux qui veulent se rassembler, ça vaut l'coup aussi de se joindre à la page facebook: PROBLEMES interimaires santé.

03/02/2017 00:09

Qui serait d'accord pour les porter devant les prudhommes, à plusieurs nous aurions plus de poids.
C'est l'agence intérimaire qui est responsable des prélèvements d'intérimaire santé.
Ils devraient nous avertir de la mise en place de cette mutuelle sur notre contrat tout comme la mise en place d'une prévoyance et nous remettre une demande de renonciation si nous ne sommes pas intéressés car nous possédons déjà une mutuelle et ceci avant tout prélèvement.
Pour ma part Manpower Pont de chéruy s'en fou complétement et se cache derrière le mot obligatoire ce qui n'est pas le cas du tout.
Il existe des articles de loi qu'ils doivent respecter.
De plus cette mutuelle est tout sauf une mutuelle. Personnes incompétentes, irrespectueuses. On ne détient aucun contrat, ni de carte malgré l'affiliation forcée et le prélèvement abusif de cotisations. Malgré l'envoi pour renonciation, de l'attestation prouvant l'adhésion à une autre mutuelle, même si je n'ai jamais rien signé, ils refusent la désaffiliation et ne veulent pas nous rembourser !!!
Il faut faire bouger les choses si vous connaissez quelqu'un dans les médias, le progrès, le canard enchainé... faites leur part de ce sujet sinon aidez-moi à les porter devant les prudhommes
Merci pour tous
Demandons le remboursement des sommes prélevées abusivement !!! nous ne pouvons pas laisser les choses en l'état il faut nous défendre
Merciii

13/02/2017 20:17

Qui serait d'accord pour les porter devant les prudhommes, à plusieurs nous aurions plus de poids.
C'est l'agence intérimaire qui est responsable des prélèvements d'intérimaire santé.
Ils devraient nous avertir de la mise en place de cette mutuelle sur notre contrat tout comme la mise en place d'une prévoyance et nous remettre une demande de renonciation si nous ne sommes pas intéressés car nous possédons déjà une mutuelle et ceci avant tout prélèvement.
Pour ma part Manpower Pont de chéruy s'en fou complétement et se cache derrière le mot obligatoire ce qui n'est pas le cas du tout.
Il existe des articles de loi qu'ils doivent respecter.
De plus cette mutuelle est tout sauf une mutuelle. Personnes incompétentes, irrespectueuses. On ne détient aucun contrat, ni de carte malgré l'affiliation forcée et le prélèvement abusif de cotisations. Malgré l'envoi pour renonciation, de l'attestation prouvant l'adhésion à une autre mutuelle, même si je n'ai jamais rien signé, ils refusent la désaffiliation et ne veulent pas nous rembourser !!!
Il faut faire bouger les choses si vous connaissez quelqu'un dans les médias, le progrès, le canard enchainé... faites leur part de ce sujet sinon aidez-moi à les porter devant les prudhommes
Merci pour tous
Demandons le remboursement des sommes prélevées abusivement !!! nous ne pouvons pas laisser les choses en l'état il faut nous défendre
Merciii

01/03/2017 05:57

Je viens (enfin)de me faire rembourser.Si ça peut aider,j'avais saisi le conciliateur de justice du tribunal d'instance de paris 8ème.
Bon courage à toutes et tous, ne nous laissons plus faire.

06/03/2017 19:25

Bonjour à tous,
Eh voilà, la machine infernale est en marche. Je ne suis plus intérimaire, je n'ai jamais rien signé chez eux, ils viennent de se connecter à mon Noémie sans me prévenir, ils virent ma mutuelle, ils m'envoient leurs paperasses. Bordel, j'ai passé un fil ce matin (leur standard est à pleurer) de bonne heure, mon interlocutrice a pris cher. Je n'y ai pas été de main morte, elle a ramassé une branlée, elle a pas pu en placer une, ça a été une véritable boucherie.
Je dois remettre en ordre tout mon système complémentaire santé en ordre, à mes frais. Surveillez vos comptes Noémie sur Amélie, ça va commencer.
Bordel, y'en a marre et en plus faut que je bouffe de la paperasse!
Je suis pas loin d'être mur pour des actions à leur encontre.
Cdt

21/03/2017 10:57

Bonjour à tous,

Je vois que nous avons quasiment tous la même histoire, un seul conseil que j’ai à vous donner c’est de PERSISTER !
N’ABANDONNEZ PAS ! Insistez pour être entendu et si besoin est, remboursé !!!

Voici mon histoire :

J’ai été en mission chez ADECCO de novembre 2015 à septembre 2016.
Je me suis rendue compte que j'ai été prélevée par mutuelle salariés d’ADECCO, Intérimaires Santé d'avril à septembre 2016 (inclus) sans mon accord.
Je n'ai JAMAIS rien reçu, JAMAIS rien souscrit ou quoique ce soit. Intérimaires Santé me dit avoir envoyé des informations, il fallait apparemment renvoyer une dispense d'adhésion sinon celle-ci était automatique or je n'ai jamais rien reçu et souscrit.
De plus, on ne nous a JAMAIS parlé de cette mutuelle prélevée automatiquement, nous n'étions en aucun cas au courant, c'est donc là que je suis surprise. Comment est-il possible de prélever un salarié une mutuelle à laquelle il n'a jamais souscrit?
Lors de la signature de mon contrat en novembre 2015 nous avions parlé de mutuelle avec ma responsable d’Adecco et je l’ai informée en avoir déjà une, mais à aucun moment j'ai su que j'allais être prélevée pendant 6 mois une mutuelle à laquelle je n'ai pas souscrite et sans pouvoir en bénéficier (je n'ai jamais reçu de carte mutuelle ou était informée de quoique ce soit).
Au 01.01.2016 je disposais déjà d'une mutuelle je faisais donc partie des cas de dispense, étant donné qu'on ne m'a pas informée de la démarche à suivre je n'avais en aucun cas à payer cette mutuelle.
Il n'est pas normal, en tant qu'intérimaire et donc contrat précaire, d'être prélevée à son insu alors que l'on dispose déjà d'une mutuelle.
Cela représentait donc 105,74 EUR sur 6 mois ce qui est une somme conséquente pour ma part.
Intérimaires Santé et Adecco se renvoyaient la balle… L’un disant que c’était à l’autre de rembourser.
Il se trouve que c’est bien à votre agence Intérim de rembourser car c’est elle qui a donné l’ordre à la mutuelle (**** soit-elle) de nous prélever sur salaire !
J’ai attaqué une autre mission avec une autre agence ADECCO au mois de janvier et là SURPRISE ? Ma nouvelle responsable de recrutement m’informe de cette mutuelle intérimaires en me disant de bien les appeler au cas où je n’en voudrais pas, car les prélèvements étaient automatiques à partir de 414 heures travaillées… C’est ainsi que je me suis rendue compte que j’avais été prélevée d’avril à septembre 2016 !
La communication et l’information ne sont donc pas les mêmes selon les agences… au détriment de nous pauvres intérimaires ponctionnés sur salaire !!
J’ai envoyé des mails à un bon nombre de personnes afin de me faire rembourser (délégués syndicaux, directeur d’agence, DRH Adecco etc…) et aujourd’hui l’agence ADECCO me rembourse ENFIN la somme prélevée à tort pendant ces 6 mois.
Il faut insister, persévérer et ne pas lâcher prise (quitte à les « harceler ») afin d’arriver à ses fins alors quel que soit votre agence intérim, contactez les DP, les syndicats etc… vous n’êtes pas seuls !

Bon courage

Cindy

27/03/2017 10:20

arnaque quand tu nous tiens,
je postule pour un emploi comptable et l'agence de Pessac (Gironde) me rappelle, la chargée de recrutement me propose un poste à mi-temps, dans une imprimerie pour faire de la facturation, où la responsable me mettait la pression pour facturer toujours plus vite afin que je ne reste pas toute la semaine, et ainsi que je ne vois pas si elle faisait des erreurs ou pas, mais bon je les ai vu quand même, mon poste n'est pas tout à fait de la comptabilité mais plutôt de la gestion commerciale, au taux horaire mini, alors que la personne que je remplace est payée à un taux plus élevé, en plus elle se permet de me demander des noms de responsables dans une autre entreprise où j'ai travaillé pour soi-disant récupérer le marché et me faire travailler chez eux, (et pourquoi ne pas être payée comme elle aussi, pour faire son travail, mais non je rêve trop!); pour relever les choses, c'est une fois que j'ai commencé à travailler avec eux que je reçois un premier bulletin de salaire avec un prélèvement pour mutuelle obligatoire chez INTERIMAIRES SANTE, alors que j'ai ma propre mutuelle qui me couvre à l'année, donc c'est déjà trop tard pour envoyer la lettre de désistement de la mutuelle et ensuite lorsque j'appelle la mutuelle elle m'explique que je ne suis pas inscrite (depuis novembre 2016, normal puisque je n'ai signé aucun contrat d'adhésion ni reçu de carte d'afiliation) et que je ne le suis qu'à partir du mois de janvier 2017, alors pourquoi suis-je prélevée automatiquement? L'agence fait la sourde oreille et me renvoie vers la mutuelle et la mutuelle ne veut pas me rembourser=pingpong stérile, alors aujourd'hui soit ils se décident à me rembourser, soit j'entame une procédure, car je rentre dans le cadre de la non afiliation, ne serait-ce que par mon contrat de travail à mi-temps, et le fait que j'ai fait un courrier de demande de non affiliation à la mutuelle qui se paie ma tête et qui me fait croire qu'ils n'ont pas reçu mon courrier assez tôt et auquel il manquait des docs de justifications, alors que je les ai fournis (attestation du contrat d'origine avec date de départ et attestation d'afiliation annuelle), bref, c'est chercher des poils sur les oeufs pour ne pas nous rembourser, des deux côtés. En agence c'est le mutisme total, donc ils se rendent coupables par ce seul silence.
Si vous voulez travailler avec une agence honnête passez votre chemin. Ils sont en tout cas complices avec INTERIMAIRES SANTE pour prélever sur notre salaire, sans autorisation un montant non justifié. Je ne m'étale pas non plus sur "l'obligation" de signer à l'embauche l'ouverture d'un compte CET non rémunéré chez eux évidemment et la signature d'une demande de prise de congés d'avance, surtout en intérim, on sait que les intérimaires pour cela ont le même statut que les employés en CDI, c'est bien connu.

27/03/2017 10:35

Il faut saisir le conciliateur de justice j'y vais cet après-midi je vous tiens au courant
Cette votre agence d'intérim qui est responsable car elle n'a pas a vous prélever sans vous en avertir et sans votre accord
Bien cordialement

27/03/2017 10:52

Bonjour Nathalie, merci pour votre retour sur info,
vous parlez d'un conciliateur comme ceux que l'on trouve en mairie ou à proximité?
Je suis complètement d'accord, pour moi l'agence détourne des lois pour ne pas nous verser notre dû de plusieurs façons, et en particulier en détournant les lois en sa faveur. Une autre agence un peu plus honnête a tiqué sur mes bulletins de salaire d'Actual car ils ont trouvé les calculs pour établir le salaire un peu alambiqués, en plus de la manière dont les choses sont tournées, l'inspection du travail chez nous n'est pas très efficace, je l'ai vu dans d'autres cas, donc je choisis de les relancer et d'utiliser d'autres solutions légales pour me battre.
Et si d'autres veulent se joindre à moi, je souhaite ouvrir une pétition en ligne, contre ces abus.
Merci

27/03/2017 10:57

il y en a déjà une qui courre depuis pas mal de temps rcherche là sur internet et il y a aussi des sites sur facebook

27/03/2017 11:44

ça y est j'ai trouvé et signé, merci!
voici un des liens,
http://www.mesopinions.com/petition/sante/suppression-mutuelle-interimaire-obligatoire/19000?commentaires-list=true
il y a aussi le forum 60 millions,
http://www.60millions-mag.com/forum/assurances-mutuelles/mutuelle-pour-les-interimaires-t26475-30.html

31/03/2017 11:02

Bonjour,
à Nathalie, où en êtes-vous, je suis partante pour faire une démarche collective, la faute est aux employeurs qui ne nous informent pas de la mise en place de la mutuelle (qui est en fait une assurance santé, j'essaie encore de trouver s'il peut y avoir subtilité et défaut par rapport à la loi mise en place depuis janvier 2016) qui est prélevée automatiquement sur salaire et dont la part patronale nous est réintégrée dans le net imposable,
fumisterie totale, non justifié ce prélèvement nous laisse un salaire en dessous du SMIC, ce qui est illégal en France.

02/04/2017 10:31

bonjour , je suis exactement dans le même cas que vous et on n arrive pas à les joindre par téléphone , j ai envoyé plusieurs recommandés en justifiant que j avais déjà une mutuelle .... mais c est toujours pareil


que puis je faire ???

02/04/2017 19:44

bonjour
il faut aller voir un conciliateur et si la boite d'interim ou la mutuelle ne veulent pas en entendre parler comme souvent , il reste les prud'hommes mais faut pas lacher l'affaire et meme en parler à d'autres collegues qui souvent ne s'aperçoivent pas du retrait sur salaire nous sommes des milliers dans ce cas donc des milliers d'euros battons nous ,car y'en à marre de se faire gruger et c'est pas fini
Apres les elections ce seras, ponction, soumission ou REVOLUTION

03/04/2017 09:09

@le clech Khilina, et @Pascal, oui c'est le conciliateur, car il peut régler le litige puisqu'il est censé communiquer avec les tribunaux et les entreprises et simplifier les procédures, donc grâce à cela, il y aura une trace écrite de notre requête auprès d'un tribunal,
et si l'agence d'intérim n'est pas trop bête elle devra se plier à notre demande sans aller plus loin.
La mutuelle ou assurance santé n'est pas celle qui prélève sur notre salaire, l'agence d'intérim est la seule responsable, avec le groupe dont elle dépend.
Je le sais par expérience mes courriers sont ignorés de la même façon que vous, il ne faut pas baisser les bras.

03/04/2017 11:22

Bonjour!voyez ici:

https://www.facebook.com/groups/959066304188706/

J'espère que ça vous aidera, et si oui,passez l'info à d'autres
merci d'avance,ensemble on les aura ;)

19/04/2017 11:30

Rejoignez-nous sur facebook : https://www.facebook.com/groups/959066304188706/
Pour ma part j’ai déjà obtenu le remboursement de l’année 2016 ainsi que la dispense pour 2017.
Plus de détail sur la page.

Patogaz

22/04/2017 15:33

Bonjour,
Je ne suis pas intérimaire.

Je suis adhérente à une mutuelle depuis 4 mois. Je n'ai pas encore reçu la carte de mutuelle pour pouvoir me soigné. Les prélèvements mensueld ont commencer depuis.
Âpres les démarches que j'ai fait auprès de la mutuelle depuis janvier 2017, ce n'ai qu'aujourd'hui que j'ai reçu un courrier disant que mon dossier va être étudier, et faut attendre 2 mois pour la réponse.

J'attends encore donc 2 mois de plus, pour cette carte, et pour voir mon médecin, comme je suis diabétique je suis des traitements. Pendant ce temps, ils font les prélèvements

Est ce que c'est normal, et que dois-je faire?

17/05/2017 19:33

Bonjour,
Cette bande d'escrocs m'ayant tellement tapé sur les nerfs, j'ai envoyé un courrier au Ministère du Travail avec toutes les copies des courriers reçus.
Eh bien j'ai reçu une réponse aujourd'hui, ça a mis du temps mais voilà.
Mon courrier a été transmis au Directeur de la Sécurité Sociale - 14 avenue Duquesne - 75 350 Paris 07.
On verra bien s'ils donnent suite, j'espère que je vais avoir un retour.
Donc allez y, pilonnez cette adresse de courriers de mécontentement, faîtes part de votre ras le bol, inondez les de lettres pour faire part des méthodes de voyous de cette mutuelle.
Peut-être qu'un haut fonctionnaire va finir par nous entendre et mettre un terme à cette mascarade.
Tenez bon.
Cdt

26/01/2018 07:33

Bonjour, Nous sommes en 2018 et le problème reste le même. Affiliation d'office alors que j'ai une mutuelle obligatoire. Refus de prendre les preuves en compte. Intervention de mon assistance juridique sans résultats. Médiation sur internet impossible. C'est du vol qualifié. Si quelqu'un a le courage de dénoncer ce scandale sur BFM ou TF1 peut-être que nous serons entendus? ...ou pas....

18/02/2018 22:15

bonsoir,
1/aucune entreprise ne peut faire adhérer de force un ou une salarié(e)sans son accord écrit et la signature d'un bulletin d'adhésion
2/la loi est la même pour tous
Pas de mutuelle d'office ,si le ou la salariée a déjà une mutuelle et est à jour des cotisations (attestation)
En cas de conflit,il faut saisir le référé du conseil des prud'hommes ,après avoir mis en demeure la ste .
Amicalement vôtre
suji KENZO

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. LEBLOND

Droit de la santé

5 avis

Me. BESSY

Droit de la santé

0 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.