Violations des libertés fondamentales du salariès

Publié le Vu 380 fois 28 Par DEL82
11/01/2019 16:55


Qui vous dit que j'ai envoyé des menaces ou des injures par mail ?

je les [les supérieurs hiérarchiques] aient effectivement menacé par mail émis depuis ma boite mail personnelle, de déposer plainte devant les tribunaux compétents.



Si rien ne me le disait avant, c'est fait sans boule de cristal...

Vous devriez indiquer le motif du licenciement indiqué par l'employeur alors que vous l'aviez déjà abordé dans un précédent sujet ainsi on verrait si les menaces ne sont pas retenues...

Cela ne change donc rien du tout à mon analyse mais la renforce car l'employeur n'a rien fait de frauduleux pour s'accaparé vos maoils qui lui ont été fournis par les destinataires victimes de vos écrits...

Une fois de plus vous essayez de contourner les arguments que l'on vous rétorque y compris sur l'arrêt de la CEDH...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

11/01/2019 17:38

La cour de cassation est formelle, tout mail émis depuis l'adresse mail personnelle du salarié, est intouchable par l'employeur et ne peut être versé ou utilisé pour justifier un licenciement, et cela quelque soit son contenu, d'ordre privé ou professionnel, injurieux ou pas.

Cela reste une totale violation des correspondances privées, une atteinte à la vie privée, et à la liberté d'expression.

Seul l'expéditeur peut lever cette confidentialité.

Et cela est également valable pour toute correspondance envoyé à une tiers personne identifiable.

Et si je dois aller jusqu'en cassation, bah aucun soucis, mais ni l'employeur ni son avocat ne recommenceront leurs magouilles illictes devant la cour de cassation, vu que j'ai dénoncé leurs actes dolosifs.

Pour de ce qui est de savoir si l'employeur à piraté ou non les messageries de ses salariès, cela le regarde, et seul une instruction au pénal pourrait le dire.

Mais cela ne change absolument rien au fait qu'il ne peut pas divulguer ou utiliser les mail émis depuis l'adresse mail personnelle du salariè.

Et vous ne me ferez pas changer d'avis avec vos extrapollation qui ne tiennent pas la route. Suffit de lire les jurisprudences et les législation, constitution universlle, pour en être convaincu

L'employeur et son avocat le savent pertinamment, pour preuve qu'il ont dissimulé aux juges du référé l'origine de mes correspondances, (Escroquerie au jugement) , en ne faisant que divulguer et retranscrie certains passage de mes correspondances violées, sans jamais verser aux débats la preuve, c'est à dire les mails détournés frauduleusemeent, avec ou pas la complicité des salariès.

De ce fait, les juges ne peuvent vérifier que ces mails ont été émis depuis mon adresse mail personnelle.


Et croyez moi que tous les deux vont prendre "bonbon" pour leurs manoeuvres démontrées êtres dolosives.


Bye

11/01/2019 17:58

Et il à pas finit l'employeur et son avocat parisien, parce que dans la foulée, ils ont également violé la liberté fondamentale du salarié au droit d'ester ou d'agir en justice, en me le reprochant dans la lettre de licenciement.

Et vu que que tout licenciement prononcé en violation d'une seule liberté fondamentale du salariè est nul sans avoir à examiner les autres griefs.

Bah c'est grillé pour eux ! ==> réintégration obligatoire sur ma demande avec paiement de tous les salaires depuis le jour de l'éviction jusqu'au jour de la réintégration, et sans aucune déduction possible pour l'employeur des indemnités de chômage.

Au revoir

11/01/2019 18:36

Je n'avait pas l'intention de vous faire changer d'avis m'étant aperçu assez vite de votre obstination mais de vous donner un avis comme je pense vous le souhaitez...

Voilà que vous ajouter une escroquerie au Jugement qui n'a pas encore été rendu...

Je voudrai bien vous croire lorsque vous aurez fait prendre bonbon à l'employeur...

Il vous reste donc à mener toutes les actions judiciaires que vous voulez mais ce n'est pas une Juridiction qui peut prononcer le licenciement et seulement l'employeur...

Ainsi nous en avons fini de la prospective pour passer dans la réalite...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Seignalet

Droit du travail

0 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Me. CARETTO

Droit du travail

93 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.