WEDOO SERVICES ne paie pas ses salariés

Publié le 22/01/2011 Vu 3515 fois 12 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

30/11/2010 21:38

J'aimerais ici parler de la société WEDOO SERVICES.

Celle ci ne paie pas ses salariés, ses fournisseurs. Aussi certains salariés n'ont pas de contrats de travail et d'autres ne sont même pas déclarer auprès des URSSAF.

23 agences nationalement éparpillées, entre 14 et 16 mécontente des dirigeants.
Des prud'hommes en cours autant au niveau du référé que sur le fond.

Wedoo Services est constituée de cette manière :

1 président
1 DG

des directeurs d'agences associé salariés qui ont du investir 10 000 euros pour rentrer dans la société. Avec une creation de capital de 480eur 8000 euros sur un soit disant compte associé bloqué et 2000 euros dans la nature.

IL faut savoir que chaque filiale est juridiquement indépendante (sarl) dont le siège social est à Aubagne. Nos chères dirigeants étant Marseillais.

Quels sont les dispositions légales pour les faire payer les salaires, indemnités ect...


[ Modifier mon message ]

30/11/2010 22:46

Bonjour,
Si des instances judiciaires sont en cours notamment au niveau de Conseils de Prud'Hommes, il devrait y avoir des Jugements...
Les dispositions légales concernent les preuves de l'exécution d'un contrat de travail avec lien de subordination...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

01/12/2010 09:06

Plus clairement le préjudices est que ça fait plusieurs mois que je ne suis pas payé ainsi que d'autres salarié de l'agence.

Outre ça j'ai déposé un référé aux prud'hommes le 3 nov, envoyé ma lettre de démission le 10.
L'audience était prévue le 26 nov, ils se sont fait représenté en choisissant un avocat le 22 nov et du coup celui ci à demandé le renvoi de l'affaire pour avoir le temps d'analyser les pièces.

Aussi, le 26 novembre je recois un recommandé daté du 12 nov (envoyé le 24) avec une mise à pied conservatoire qui prends effet le 12 nov pour soit disant abandon de poste alors qu'ils ne payent plus les salaires depuis septembre. Donc a priori cette mise à pied n'est pas valable puisque ma démission date du 10, et eux sont en faute grave puisqu'ils ne payent plus les salaires depuis septembre.

Qu'en pensez vous ?

01/12/2010 10:55

Bonjour,
Il faudrait savoir si dans votre lettre de démission vous avez exposé des griefs à l'encontre de l'employeur, ce qui équivaudrait à une prise d'acte de rupture du contrat de travail aux torts de l'employeur...
Il faudrait savoir aussi si avec concomitance à la mise à pied conservatoire, vous avez été convoqué à un entretien préalable au licenciement, ce qui pourrait se concevoir puisque théoriquement vous deviez effectuer le préavis...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

01/12/2010 10:58

Bonjour, bien sur j'ai exposé mes griefs à wedoo services, déjà en septmebre via lettre RAR puis encore une fois en octobre pour finalement envoyer ma démission motivée par le non respect du contrat de travail.

Et non je n'ai pas été convoqué à un entretien de licenciement.
Aussi, ils ont arreté de payer en septembre alors que ma mise à pied date de novembre.

Je les suspecte d'avoir anti daté au 12 nov pour ne pas avoir à régularisé les salaires demandés aux prud'hommes.

01/12/2010 11:23

De toute façon, peu importe la mise à pied du 12 novembre qui ne prendrait effet éventuellement qu'à cette date et n'interviendrait pas sur les salaires précédemment dus mais que vous pouvez réclamer lors de l'audience prud'homale...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

01/12/2010 12:29

je suis moi meme salarié de wedoo services, agence de brest.

je ne suis plus payé depuis 2 mois, et 2 autres salariés sont dans la meme situation. notes de frais pas payées, mutuelle santé sdébitée alors que promise offerte, etc etc...

cette entreprise est à éviter, aussi bien pour les salariés, les investisseurs, que les clients !

01/12/2010 13:22

Les salariés en prise à ces difficultés pourraient voir pour faire constater la situation de cessation de paiement par le Tribunal de Commerce du siège de l'entreprise afin d'accélérer au besoin la liquidation de l'entreprise et la prise en charge de leur salaires par l'AGS...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

14/12/2010 18:11

Bonsoir,

je me permet ce mot pour parler de la société wedoo services dont le siège est à AUBAGNE et membre de la FESP.

nous souhaitons mettre fin aux troubles agissements de la direction nationale.

Non paiement des salaires (cadres et intervenants)
Certains ne sont pas déclarés aux Urssaf
Des prud'hommes sont en cours sur une dizaine d'agences.

Ci joint un lien vers l'emission de Julien Courbet dans laquelle nous exprimons nos griefs.

http://www.rtl.fr/emission/ca-peut-vous-arriver/ecouter/ca-peut-vous-arriver-du-14-dec-2010-7643110638

15/12/2010 00:41

BONSOIR,
je pense qu'avec LOIC (spécialiste droit du travail,Nathalie (avocate) et Sylvie (avocate pénaliste) ,ils vont trouver une solution à votre affaire.
L'affaire sera certainement portée au pénal ,car il y a des fraudes ,des non déclarations URSSAF etc.....
Rapprochez vous quand même d'un syndicat dont l'avocat pourra se rapprocher de ses confrères qui sont dans l'émission
Je ne vous cache pas que l'affaire sera longue .
Il faudra faire d'abord un référé devant le CPH du lieu où se trouve le siège social de l'entrepris à AUBAGNE ,tous ensemble en demandant la jonction des affaires .Devant le CPH ,il faudra demander une ordonnance de rappel des salaires (susceptible d'appel),un jugement d'avant dire droit(jugement provisoires,non susceptible d'appel) dans les formes définies par le code de procédure civile (articles 480,482,483 et 544 et surtout 545 pour les jugements non susceptibles d'appel et de recours ) Ceci afin de pouvoir faire éxécuter rapidement ,en plus des ordonnances de salaires, une partie des provisions qui devront être confirmées et complettées devant le bureau de jugement à une date précisée par le référé.Entre temps,avec les ordonnances du référé,vous pourrez éventuellement mettre la ste en liquidation judiciaire ,cela vous permettra de toucher vos salaires par l'intermédiaire des AGS (assurances salaires),du moins pour ceux qui sont bien déclarés à l'URSSAF.Ceci n'empéchera pas laction pénale de se poursuivre à l'encontre des dirigeants visiblement malhonnête.
Demandez également un extrait KBIS au greffe du tribunal de commerce ,pour l'ensemble de la ste ,ce document permet de savoir la situation financière des la ste et qui fait quoi.
TENEZ NOUS AU COURANT DE CETTE AFFAIRE.
amicalement vôtre
suji KENZO

19/01/2011 15:36

bonjour
je vous contacte car j'ai un souci avec wedoo cela fait maintement un mois de j'ai quitte la societe est je n'ai toujour pas de salaire ni de solde de tous compte aucun papier quand je contacte non ancien chef il me dit qu'il transme comme toujour et pas de reponse pouvez vous me dire quoi faire est a qui m'adresser car ce la premiere fois que j'ai un souci comme ca avec un employeur merci de votre aide

19/01/2011 15:49

Bonjour,
Vous pouvez envoyer une lettre recommandée de mise en demeure à l'employeur avant de saisir le Conseil de Prud'Hommes en référé...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

22/01/2011 10:17

bonjour,
comme je l'ai dit précedemment ,il faut tous vous regrouper et attaquer en justice cette ste .
Amicalement vôtre
suji Kenzo

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.