Entretien préalable à un éventuel licenciement

Publié le Vu 234 fois 1 Par pascal sabatier
15/11/2018 18:41

Bonjour,
Une lettre relative à un entretien préalable en vue d'un éventuel licenciement vient de m'être remise. Le problème est que je suis convoqué à une date qui n'existe pas au calendrier. A savoir le lundi 23 novembre 2018, soit il s'agit bien du 23 novembre auquel cas je serai convoqué le vendredi, soit il s'agit du lundi et je serais convoqué le 26 novembre. Cet élément peut il être invoqué comme vice de procédure et justifier la "nullité de la procédure" ?
Merci pour vos réponses

15/11/2018 20:52

Bonjour,
Un vice de procédure ne rendrait en tout cas pas forcément le licenciement sans cause réelle et sérieuse…
Je pense qu'il faudrait prévenir l'employeur de cette erreur pour qu'il puisse vous convoquer à nouveau et je vous conseillerais de vous faire assister lors de l'entretien préalable, de préférence par un Représentant du Personnel ou, en absence dans l'entreprise, par un Conseiller du Salarié, comme cette possibilité doit être rappelée dans la convocation...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Qui propose une pensée pourrait commencer par se l'appliquer à lui-même.
Répondre à côté et/ou quand on n'est pas compétent en se trouvant des excuses relève d'un choix de tromperie qui peut être justement rectifié non pas par plaisir mais par souci d'efficacité.
Chacun est libre de répondre quand cela lui semble utile en ne cédant pas aux provocations et en faisant mieux que commenter mais en délivrant de bonnes informations et/ou une vision juridique éclairée qui peut être différente puisque c'est un forum.

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Me. JANVIER

Droit du travail

20 avis

Bénéficiez de 20min de consultation offerte avec un avocat. En profiter
Nouveau sur Légavox.fr

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.