installation de logiciel de surveillance

Publié le 11/06/2010 Vu 2395 fois 7 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

09/06/2010 18:21

Bonjour,

je travaille dans une société de 7 personnes dont 5 salariés.
récemment, nous avons découverts que des logiciels de surveillances avaient été installés sur nos pc sans nous prévenir.
Aujourd'hui nous avons informé les dirigeants que nous savons que nous sommes surveillés et ils nous ont dit que, seulement 2 d'entre nous étaient surveillés.
Est ce une forme de discrimination ? si oui, quels sont les recours ?
merci d'avance

10/06/2010 09:10

Bonjour,
Tout le monde doit être informé clairement et il faut exigé une déclaration à la CNIL (OBLIGATOIRE).
Avant de parler de dicrimination ,il faut demander le pourquoi.
Si le patron ne veut pas fournir d'explication ,vous prévenez discrétement l'inspection du travail ,mais essayer avant tout de discuter et de négocier.
Amicalement vôtre
suji KENZO

10/06/2010 09:56

Bonjour,

Nous avons posé la question et la reponse fut "on avait l impression que vous étiez en train de glander et on voulait savoir ce que vous faisiez de vos journées "
il me semble que l installation d' un tel logiciel doit être pour l ensemble des salaries ou pour personne.

10/06/2010 16:20

bonjour,
Ce doit être l'ensemble des personnes et la réponse faite ,n'est pas du tout celle qu'il faut faire en déclarant ces logiciels à la CNIL.Déclaration absolument obligatoire.
Amicalement vôtre
suji Kenzo

11/06/2010 00:40

Fichiers informatiques, CNIL et accès aux données...

Cher Miyako, une série de questions me taraude : qu'en est-il des journaux de caisses électroniques, de pointage, voire de connexion / déconnexion des comptes utilisateurs sur PCs de travail.

Doivent-ils être déclarés à la CNIL ?

Et lorsque je somme un contradicteur de les communiquer dans le cadre d'une procédure prud'homale, au delà de prier le Conseil « de tirer les conclusions qui s'imposent » en cas de non communication, n'y a-t-il pas carrément un délit basé sur le non accès à des informations nominatives stockées sous forme électronique ?

Questions fascinantes, car potentiellement révolutionnaires dans la gestion faite d'un litige...

Nils Rønningen, délégué SASDS

11/06/2010 09:21

Bonjour,
Tous systems informatiques enregistrant et mémorisant des données personnelles ,doit faire obligatoirement l'objet d'un déclaration à la CNIL.La déclaration doit faire apparaitre ,lobjectif du system ,ses caractéristiques techniques,la durée de conservation des enregistrement ,les limittes.Là ,où il existe le CE et le CHS/CT doivent être consultés et informés.
Si ce n'est pas fait ,l'inspection du travail peut dresser PV.
De plus les salariés concernés doivent être informés par écrit.
Généralement ,on joint une note de service avec la paye du mois et l'on demande à la hiérarchie de faire passer l'info.
Devant le CPH ,si la CNIL n'a pas été saisie du problème ,il faut démontré que le salarié subit obligatoirement un préjudice ,et que l'exploitation du system porte atteinte aux libertés individuel et notamment au regard de l'article 9 du code civil et de l'article 6 de la convention europeenne des droits de l'homme.
Amicalement vôtre
Suji KENZO conseiller RH membre du BIT

11/06/2010 10:07

Bonjour,

Le logiciel qui est installe chez nous est " net orbit", il est telechargeable gratuitement sur le net. Je ne pense pas qu' il enregistre les données de nos pc.
Faut il déclarer aussi ce logiciel au CNIL ?
Ils ont installé ce logiciel a notre insu et seulement pour une partie des salaries.
Et malgres le fait que nous leur avons dis que nous étions au courant, ils ont dit qu'ils n allaient pas le desinstaller.
Ils ont également dit qu' on pouvait leur présenter notre démission si nous avons un problème.
Comment avoir encore l envie de travailler dans ces conditions et que risquent il si je préviens l inspection du travail?
Cordialement
Delphine

11/06/2010 15:23

Bonjour,
Il faut passer à la vitesse supérieure et cette foi ci agir/
Vous écrivez une lettre recommandée à l'inspecteur du travail en lui expliquant ce qui se passe ,et en en même temps ,vous saisissez la CNIL en lettre recommandée AR.
Tout logiciel contrôlant le travail des salariés doit être déclaré à la CNIL et faire l'objet d'un avis.
Vous faites une pétition collective auprès de votre employeur qui tient un dialogue de sourd .
Un conseil ,syndiquez vous à un syndicat.
Amicalement vôtre
suji KENZO

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

100 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.