ARRET DE TRAVAIL ET CONVOQUE POUR ENTRETIEN EN VU LICENCIEMENT

Publié le 18/01/2016 Vu 879 fois 3 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

17/01/2016 22:14

Madame, Monsieur,
Actuellement en arrêt de travail pour dépression depuis + 1 mois suite harcèlement moral de mon employeur à mon égard ; mon employeur m'a proposé dans un premier temps par courrier LRAR une rupture conventionnelle.
N'ayant pas répondu à cette proposition puisque toujours en arrêt de travail suite prolongation, j'ai reçu cette fois 2 lettres recommandées le même jour avec l'indication suivante : comportement anormal dans l'exécution de mon travail avec une mise à pied conservatoire et sur ce même courrier il indique qu'il envisage de procéder à mon licenciement.
Sur le second, il m'indique qu'il envisage mon licenciement suite à plusieurs difficultés liées à mon comportement vis à vis des clients et de l'agence avec une convocation à un entretien préalable.
Je précise que je travaille dans cette agence depuis près de 7 ans, je n'ai jamais été en arrêt de travail sauf l'année dernière 1 mois pour dépression suite aux agissements de mon employeur.
MA QUESTION: Etant en arrêt de travail jusqu'au 31 01 2016 il me convoque à un entretien préalable le 22 01 2016.
Merci de me confirmer qu'étant en arrêt de travail je peux ne pas me présenter à cet entretien préalable.
Dans l'attente de vous lire.

17/01/2016 22:53

Bonjour,
Le fait que l'employeur vous ait proposé une rupture conventionnelle est très important d'autant plus qu'il n'a pas hésité à le faire par lettre...
Il semble qu'il ait tout faux puisque une mise à pied conservatoire suppose qu'il veuille invoquer une faute grave et sauf à prétendre qu'il n'a eu connaissance des faits qu'il prétend pouvoir vous reprocher que plus récemment, plus d'un mois est un délai en général jugé trop long...
D'autre part, l'arrêt-maladie étant antérieur à la mise à pied conservatoire, s'il doit vous maintenir le salaire pendant celui-ci normalement cela ne l'en exonère pas...
En revanche, l'arrêt-maladie n'empêche pas la convocation à une entretien préalable au licenciement mais il devrait être fixé pendant vos heures de sortie autorisées...
Je vous conseillerais de vous y présenter en y étant assistée de préférence par Représentant du Personnel ou, en absence dans l'entreprise, par un Conseiller du Salarié, comme cette possibilité doit être rappelée dans la convocation puisque même si vous lui demandiez, l'employeur n'est pas forcé de le reporter ou que vous y soyez représentée en votre absence...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

18/01/2016 12:05

Bonjour,
Ne me sentant pas en état et absolument incapable de l'affronter étant trop affectée par tous ses agissements à mon égard, pensez-vous que je peux ne pas m'y présenter et attendre la lettre de licenciement?
Me conseillez vous de porter plainte pour harcèlement moral auprès de la gendarmerie, même si je sais que je n'obtiendrai aucun témoignage écrit de mes collègues?
Dans l'attente de vous lire.
Cordialement

18/01/2016 12:12

Vous n'êtes pas forcée de vous présenter à l'entretien préalable même si à mon avis c'est l'inverse qui est souhaitable en y étant assistée...
J'ignore les autres preuves du harcèlement moral dont vous disposez pour vous permettre de déposer une plainte et ne peut donc pas vous le conseiller car vous risqueriez en retour une plainte en dénonciation calomnieuse...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.