licenciement et prud'hommes

Publié le 22/04/2010 Vu 1792 fois 2 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

22/04/2010 11:18

Bonjour,

J'ai déjà raconté mon histoire sur ce site et sur plusieurs sites d'ailleurs.
J'ai été licenciée "comme une voleuse" au bout de 23 ans d'anciennté.
J'étais clerc de notaire.
Ma patronne a fini par me licencier pour "insuffisance professionnelle", vu que j'avais refusé la "rupture conventionnelle" qu'elle m'avait proposé.

J'ai été victime de harcelement moral (cris, humiliations, supression de mon téléphone professionnel en 2006, pas de formation comme les collègues à intranet etc...)
Comme preuves de la suppression de mon téléphone, il y a au moins un écrit.
J'ai pris un avocat, pour me défendre.
Il va plaider bien sur la rupture abusive du contrat, avec des dommages et intérêts.
Cependant, il ne plaidera pas le harcelement moral, comme je l'aurai souhaité, car il pense que ça fragiliserait mon dossier.
Je suis evidemment très décue, qu'il soit si difficile que ça de plaider le harcelement moral.

22/04/2010 13:41

Bonjour,
Connaissant bien votre dossier que vous m'avez communiqué ,je ne comprends pas du tout votre défenseur syndical ,elle devrait faire appel à l'avocat de son syndicat.Le harcélement est caractérisé et tout ce qui s'est passé à votre égard le démontre.
IL FAUT PLAIDER LE HARCELEMENT MORAL ,LE TOUT EST INTIMENT LIE ;
Vous ne pourrez optenir satisfaction que si le harcélement est reconnu.
On vous retire un outil de travail essentiel ,donc pas de possibilté de licencier pour insuffisance ,d'accord ;mais c'est pas assez pour persuader une formation récalcitrante ;il faut démontrer le harcélement moral .Surtout que vous avez des témoins.
Franchement je ne comprends pas.
Amicalement vôtre
suji Kenzo

22/04/2010 18:50

Merçi de m'avoir répondu.
Vous connaissez bien mon dossier c'est sur.
En fait, lorsque j'ai compris que le syndicat n'était pas trop motivé pour me défendre, j'ai donc pris un avocat, spécialiste du droit du travail.
Je lui ai confié mon affaire
Nous avons pris rendez vous pour examiner les pièces du dossier, et j'ai bien sur insisté sur le fait que j'avais été harcelée.

A ma question, plaiderait il le harcelement moral ? il m'a répondu, que non, car il pense sincerement que ça fragiliserait mon dossier, et qu'il ne faut pas tout mélanger..
D'ailleurs, il a déposé la requête aux prud'hommes, et on passe conciliation le 27 mai.
Il demande :
Dommages et intérêts pour rupture abusives du contrat de travail :60000 €

Indemnité complementaire article 34-2 de la cnvention collective nationale 5812 €

Article 700 du code de la procédure civile : 1500 €
Je suis bien sure très décue, que cela se passe ainsi,car j'aurai aussi le témoignagne de deux de mes anciennes collègues, qui décrivent très bien la situation, et l'avocat, m'a dit d'ailleurs que l'attestation faite par une ancienne collègue était très bien.
A partir du moment, où je lui ai confié mon dossier, c'est lui maintenant qui dirige les opérations
J'ose espérer que malgré tout, il en parlera d'une autre façon.
Mais c'est vrai que si les mots "harcelement moral" ne sont pas évoqués, même si je gagne, ça ne sera qu'une maigre consolation.
Merçi de m'avoir lue
Marie Hélène

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

100 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.