Licenciement sans cause réelle et sérieuse

Publié le 12/03/2021 Vu 294 fois 5 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

12/03/2021 17:52

Bonjour,

Embauchée fin oct 2019 dans un garage en tant qu'assistante de gestion, j'ai toujours fait mon travail consciensieusement. Avant le confinement, mon patron fulminait déjà "de nous payer à rien faire". J'ai repris le travail début juin 2020 et là, en plus du travail très important (deux ateliers à gérer) ; je me suis retrouvée face à un mur (mon patron ne m'aidait plus, je devais gérer l'accueil, les deux téléphones -il ne répondait plus aux appels que j'essayais de lui passer-, je devais courir d'un atelier à l'autre et j'avais des tâches supplémentaires). Je lui faisais deux recommandés pour lui expliquer le problème les 11 et 20 Juin 2020 : une charge de travail beaucoup trop importante pour un 35h. Je lui demandais d'en discuter avec lui. Le 22/06/2020, il m'avait fait préparer tous les documents à signer pour une rupture conventionnelle. Je lui expliquais que je n'étais pas contre oralement. Je ne renvoyais pas les documents car, après avoir réfléchi, je préférais attendre d'effectuer des recherches. Le 3/07/2020, il rentrait dans mon bureau en rage car je n'avais pas renvoyé les documents sans le prévenir tout en criant "qu'il arriverait à trouver une autre solution pour me faire partir". Le 6/07/2020, il me remettait une attestation remise en main propre pour une convocation à un entretien préalable pour le 13/07/2020. J'étais assistée d'une conseillère extérieure lors de cet entretien. Il m'était reprochée : mon comportement à l'égard des clients qui avait changé (je le réfutais j'ai augmenté son CA justement en étant plus commerciale, réactive et rigoureuse -il l'avait reconnu d'ailleurs lors de l'entretien-), que j'avais expliqué en réponse par mail à un client ce qu'il m'avait indiqué par écrit "qu'il n'était pas intéressé" -puisqu'il n'avait pas voulu compléter le devis-, de ne pas me servir d'un poste en front office (mon bureau était situé derrière depuis le début, je n'ai jamais eu les codes pour l'utiliser, le peu de fois où je m'y suis installée , il était allumé et on est venu se frotter à moi à 3 reprises) et la position silencieuse de mon téléphone (je ne savais même pas le mettre en position silencieuse c'est mon patron qui le faisait). Ma conseillère me disait que c'était attaquable ; son dossier était vide. La lettre de licenciement arrivait le 21/07/20 il m'était reprochée : attitude inapropriée avec les clients (alors qu'il n'avait aucun document ni plainte) et le refus d'utilisation du poste en front office. J'ai travaillé normalement le temps de mon préavis avec un patron qui allait jusqu'à m'imposer mes heures de recherche d'emploi... Je terminais le 21/08/20. J'ai du le mettre aux Prud'hommes pour récupérer mon salaire et tous les documents suite à ce licenciement. Je ne les ai reçus que le 10/11/2020. J'ai retrouvé un emploi (11/01/2021) et je veux aller maintenant devant les Prud'hommes pour attaquer le licenciement sans cause réelle et sérieuse. J'ai besoin de vos conseils sachant que je ne peux payer un avocat. Merci à vous ! Cdlt PM Dernière modification : 12/03/2021 - par MPTC

12/03/2021 18:14

Bonjour,

Si la Conseillère qui vous a assistée lors de l'entretien préalable ne vous a pas remis un compte-rendu, je vous conseillerais de lui en demander un...

Si vous ne voulez pas prendre un avocat spécialiste, je vous conseillerais de vous rapprocher d'un défenseur syndical (liste disponible normalement sur le site de la DIRECCTE de la Région)...

Ce que je peux vous dire, c'est que si l'employeur n'a pas indiqué des faits précis et datés pour appuyer le motif du licenciement, il me semble que vous pourriez avoir de bonnes chances de gagner...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

12/03/2021 18:45

Bonjour Monsieur,

Oui je lui ai déjà demandé mais sans succès. Je suis toujours en contact avec elle et je pensais prendre un avocat (elle m'en a indiqué un -mais qui n'est pas spécialiste en droit du travail- et en plus vu le coût env. 2000€ çà n'est pas envisageable pour moi financièrement).

Elle est sur cette liste mais pour moi (elle n'est pas suffisamment à jour des dernières Loi). Elle m'avait dit que je pourrai demander 6 mois de salaires alors qu'après renseignement cela serait plutôt 1 -Loi Macron-).

Absolument pas ni lors de l'entretien ni dans ma lettre je suis licenciée sans savoir si c'est un licenciement pour faute grave... rien est indiqué.

Je travaille 39h et je ne peux pas aller aux permanences qui renseignent sur ces procédures. Raison pour laquelle j'ai besoin d'un maximum d'infos pour remplir ma demande et surtout savoir ce que je peux réclamer.

Cdlt

PM

12/03/2021 18:54

Si le licenciement avait été pour faute grave cela aurait été indiqué et vous n'auriez pas eu à effectuer le préavis...

Vous devriez pouvoir rencontrer un défenseur syndical en fonction de vos disponibilités car il ne suffit pas de demander une indemnité fonction de votre ancienneté et de la taille de l'entreprise mais il faut aussi l'étayer et rédiger des conclusions...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

12/03/2021 19:04

Oui je sais mais ce que je veux vous expliquer c'est qu'il est juste noté :

"En dépit des explications que vous nous avez fournies lors de cet entretien, nous avons décidé, au terme de notre délai de réflexion, de vous licencier.

Les motifs de cette décison sont les suivants :

-Attitude inappropriée et indigne de l'attente que clients peuvent prétendre observer -exacte retranscription-

-Refus d'utilisation d'un poste de travail "en front office"

Cette incapacité à assumer correctement vos fonctions met en cause la bonne marche de votre service et, lors de notre entretien du 13/07/2020, vous n'avez pas fourni d'éléments de nature à nous faire espérer un quelconque changement.

Compte tenu de votre ancienneté dans l'entreprise, votre préavis est fixé à 1 mois et débutera à la date de première présentation de la présente lettre."

Ai-je droit d'en changer ?

12/03/2021 20:34

Je ne sais pas ce que vous voudriez changer...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.