saisie des prud'hommes, se rapprocher d'un syndicat?

Publié le 15/04/2010 Vu 4005 fois 5 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

08/04/2010 15:08

Bonjour,

Après des désaccord qui n'ont abouti à aucune solution concrète favorable, j'ai posé ma démission et trouvé un autre poste pour la suite. Je travaille dans la restauration comme cuisinière, et mes patrons ont fermés les yeux sur de nombreuses heures supplémentaires qu'ils n'ont toujours pas commencé à me payer. J'atend mon solde de tout compte mais j'envisage de saisir les prud'hommes car cela represente plus de 220h et je pense qu'ils ne vont pas tout me régler ce qu'il me doivent. En plus, les tensions provoquées ont abouti a des conflits ne me permettant pas de continuer à travailler, je suis en arrêt maladie jusqu'a la date de démission.
Faut-il que je me rapproche d'un syndicat? Qui peut m'aider à me défendre, calculer ce qu'ils me doivent réellement ? Un avocat me semble difficile financièrement...Je pense que je vais avoir besoin d'aide pour récupérer ce qu'ils me doivent, surtout je ne veux pas que le fait de me défendre seule me désavantage...
Que me conseillez vous?

08/04/2010 16:15

Bonjour,
D'abord ,il faudra prouver que toutes ces heures sup.ont été réellement faites ,avec l'accord de votre patron ou sur ordre de ce dernier.Car ,il va prétexer qu'il ne vous a jamais demandez de faire des HSP.Il faudra démontrer le contraire.
Dans votre lettre de démission avez bien mentionné que vous démissionnez ,à cause de l'ambiance ,en mentionnant le non payement des HSP et tous les grieffes que vous reprochez à votre employeur.
Cela vous permettra ,par la suite de faire requalifier ,par le CPH ,votre démission en lincenciement sans cause .
Prenez contacte avec un syndicat comme la CGT ou FO ,prenez une carte ,cela vous servira également par la suite ,car dans la restauration ,les conflits sont nombreux.Bien entendu ,pas un mot à vos patrons,personne n'en saura rien.
Il faut monter un dossier ,et il vaut mieux être encadré par des spécialistes.
Amicalement vôtre
suji Kenzo

08/04/2010 16:28

J'étais chef d'une petite cuisine, avec les responsabilités que cela incombe pour remplir les missions demandées. ils me demandaient d'assurer un nombre de services données(9), des formules et une carte qui changeait tous les 15jours, la responsabilités des stocks et approvisionnement, fournisseurs, hygiène...Cela incombe forcement plus d'heures que 39h si le travail demandé est fait correctement. Ils peuvent se défendre en disant qu'ils ne m'ont pas demandé de faire ces heures? mais c'est un monde ça ! j'ai fait tourné leur boutique, gagné de l'argent et ils vont dire qu'ils ne m'ont pas demandé de faire plus de 39h par semaine? Mais quel travail aurai-je pu fournir pour 39h???
Je n'ai pas préciser mes motifs sur ma lettre de démission. J'ai trouvé un autre poste . Je le quitte donc pour un autre. Par contre je leur ai adressé un autre courrier en A/R avec mes griefs, heures supp...
Je pensais que cela allais être plus simple pour réclamer mon dû...Vous me conseiller donc vraiment de prendre soutien aupres d'un syndicat. Soit. mais lequel ? Comment choisir?

09/04/2010 23:30

Bonsoir,
effectivement ,comme vous avez trouvé un travail de suite ,il vaut mieux ne pas essayer de faire passer votre démission pour un licenciement .Le CPH ne vous donnerait pas forcément raison.
Pour les heures sup.attendez la réponse à votre lettre .Si rien dans les dix jours ,vous saisissez le référé du conseil des prud'hommes ,c'est gratuit ,rapide et sans avocat.Vous produisez la copie de la lettre de démission et la copie de la lettre réclamant les heures sup.Vous détaillez bien (oralement ) votre travail et les conditions de travail et surtout vos heures sup.Si vous pouvez avoir un ou deux témoignages écrits ,ce serait bien.
Le greffe du CPH pourra vous donner un model d'attestation de témoins.
Bon courage.
Amicalement vôtre
suji Kenzo

13/04/2010 01:28

Je ne comprend pas la différence entre saisir en référé ou non les prud'hommes. J'ai compris qu'en référé c'était plus rapide, mail y a til les memes phases de conciliation puis de jugement? Je pensais avoir compris les démarches à effectuer pour les prudhommes apres des heures d'apprentissage et de lecture sur le net, la le référé, je suis perdue...
J'ai rdv avec un conseiller juridique d'un syndicat lundi prochain, la solitude sent la fin, je vais être enfin entourée et conseillée, bien que beaucoup m'aide par internet.enfin.

15/04/2010 00:35

Bonjour,
C'est très bien ,le conseiller syndical ,vous expliquera ce qu'est un référé ,par rapport à une procédure au fond .Il vous dira si votre dossier heures sup. tient la route.
Amicalement vôtre
suji Kenzo conseiller RH

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

100 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.