second de cuisine à magasinier !!

Publié le 19/11/2019 Vu 362 fois 10 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

18/11/2019 14:21

Bonjour,

Suite à 1 arrêt maladie par recommandation de la médecine de travail, lorsque j'ai voulu reprendre mon poste( toujours avec l'accord de la médecine du travail et en précisant bien que je pouvais le reprendre sans trop de charge lourde) mon responsable m'a changé de place de second de cuisine à magasinier. Dans mon contrat de travail, rien n'est précisé que l'on peut me changer de poste (sauf pour les horaires).

A ce jour, je me retrouve donc magasinier en poussant des palettes de plus de 100 kg !!

Ont-ils le droit de faire cela sans que rien ne soit écrit sur mon contrat? Quel recours puis-je avoir pour qu'ils me redonne mon poste? porter plainte? J'ai eu discution avec lui mais ne veut rien entendre. Ils ont pris un commis pour me remplacer...

Merci pour vos réponses

18/11/2019 17:19

Bonjour

Quel est l'intitulé de votre fonction, dans le contrat de travail ?

18/11/2019 17:46

Bonsoir,

Sur mon contrat c'est bien intitulé second de cuisine.

Cordialement

18/11/2019 18:30

Je me suis fait peut etre mal comprendre, mais de second de cuisine que j'étais, lors de ma reprise de travail, mon superieur m'a mis dans la réserve donc magasinier !!! mais mon contrat du début est toujours intitulé second de cuisine.

c'est là, que je trouve qu'il y a pour moi une faute de leur part et que j'aimerai avoir vos avis.

Personnellement je voudrais retrouver ma place dans la cuisine et non magasinier comme ils me l'imposent.

Que puis-je faire? quel recours ?

18/11/2019 18:45

Pardon j'avais pas bien vu les liens au dessous de votre réponse.

Effectivement, je pense aller au prudhommes car ils m'ont déplacé sans m'en parler du jour au lendemain.

Merci;

18/11/2019 19:36

Bonjour,

Vous ne précisez pas si le Médecin du Travail avait émis des restriction à votre aptitude...

Avant de saisir le Conseil de Prud'Hommes, la procédure pouvant durer des mois voire des années, il faudrait par lettre recommandée avec AR envoyée à l'employeur indiquer que vous refusez la modification essentielle du contrat de travail de fait et sans avenant et qu'il veuille bien vous réintégrer au poste pour lequel vous avez été embauché, s'il refuse, vous pourriez prendre acte de la rupture du contrat de travail aux torts exclusifs de l'employeur...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

18/11/2019 20:13

Bonsoir,

Oui la médecine du travail a bien émis que je pouvais reprendre mon poste en cuisine mais avec des charges moins lourdes.

Hors, sans mon accord et surtout sans rien me dire je suis arrivé un matin et ils m'ont mis en réserve avec des palettes de 100 kg à pousser !!!

Cordialement

18/11/2019 20:42


je voudrais retrouver ma place dans la cuisine et non magasinier comme ils me l'imposent.


C'est exactement ce qu'il faut faire. Vouss ne pouvez pas aller aux prud'hommes sans au préalable demander à votre employeur de vous réintégrer sur un poste correspondant.

- A votre qualification
- A votre contrat de travail...
faute de quoi vous engagerez une procédure.
Ensuite, prenez contact avec un représentant syndical pour vous faire épauler si refus vous est opposé.

18/11/2019 21:00

Vous pourriez vous rapprocher de tout Représentant du Personnel s'il y en a dans l'entreprise mais vous pourriez aussi alerter le Médecin du Travail sur le sort qui vous est réservé et qui ne respecte pas ses restrictions en plus de constituer une modification essentielle du contrat de travail...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

100 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.