L'objet en plastique le plus jeté au monde et son impact sur l’environnement

Publié le 12/08/2020 Vu 399 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Les mégots de cigarettes sont la "dernière forme acceptable de déchets" dans notre société alors qu’il existe des solutions qui peuvent endiguer le phénomène responsable d’une partie de la pollution mondiale.

Les mégots de cigarettes sont la "dernière forme acceptable de déchets" dans notre société alor

L'objet en plastique le plus jeté au monde et son impact sur l’environnement

Les mégots de cigarettes sont la "dernière forme acceptable de déchets" dans notre société alors qu’il existe des solutions qui peuvent endiguer le phénomène responsable d’une partie de la pollution mondiale.

 

Au niveau mondial, on estime à 6,500 milliards le nombre de cigarettes consommées chaque année. Cela représente 18 milliards par jour. Bien que la plupart des composants d'une cigarette se désintègrent lorsqu'on la fume, tout ne brûle pas. Il reste des centaines de microparticules concentrées sur le mégot résiduel. Un mégot qui le plus souvent terminera sa course dans un caniveau pour finir par polluer les cours d’eau de nos villes.

Les filtres à cigarettes sont faits d'un plastique appelé acétate de cellulose. Lorsqu'ils sont jetés dans l'environnement, ils rejettent non seulement ce plastique, mais aussi la nicotine, les métaux lourds et de nombreux autres produits chimiques qu'ils ont absorbés dans le milieu environnant.

Une étude récente a montré que les mégots de cigarettes inhibent la croissance des plantes. Ils se retrouvent aussi régulièrement dans les cours d'eau, et éventuellement dans les océans.

 

Du tabac au plastique

Les gens fument ou mâchent du tabac depuis des millénaires. Au XIXe siècle, les cigarettes en papier ont rejoint les cigares, les pipes et le tabac à priser comme formes courantes de consommation de tabac. Mais l'invention du rouleur de cigarettes à la fin du siècle - qui a considérablement augmenté la production - a permis à la cigarette de retrouver sa popularité.

 

Le XXe siècle a vu une explosion du tabagisme.

À partir de la fin des années 1930, les scientifiques ont commencé à établir des liens entre les cigarettes et les risques pour la santé publique. En 1957, un lien de cause à effet entre le tabagisme et le cancer du poumon est établi pour la première fois par un chirurgien. En 1964, une étude américaine met en évidence "une augmentation de 70 % du taux de mortalité des fumeurs par rapport aux non-fumeurs".

Devant l'inquiétude croissante du public, les fabricants de tabac se sont empressés de trouver des solutions, dont les filtres à cigarettes.

"Il y a eu toute cette tentative de réduire le goudron et la nicotine", explique Tom Novotny, épidémiologiste à l'université d'État de San Diego, qui a été l'une des premières personnes à faire des recherches sur les impacts environnementaux des mégots de cigarettes.

À la fin des années 1950, les ventes de cigarettes à filtre avaient dépassé celles des cigarettes sans filtre.

Les compagnies de tabac ont essayé différents matériaux filtrants, tels que le coton, le charbon de bois et l'amidon alimentaire, avant de se tourner vers une fibre plastique appelée l’acétate de cellulose, qui reste le polymère de choix aujourd'hui.

Les filtres peuvent mettre des années à se dégrader et, même si c'est le cas, ils se décomposent en minuscules morceaux de plastique, appelés microplastiques, qui représentent un danger croissant pour les cours d'eau et les océans. Les mégots de cigarettes transportent également une lourde charge de matériaux toxiques qui peuvent être nocifs pour la vie marine environnante, une menace que Novotny a testée en laboratoire.

Un mégot de cigarette placé dans un litre d'eau peut tuer la moitié des poissons.

 

Un nouveau plastique fait son apparition

 

E-cigarette

 

L'utilisation des e-cigarettes est montée en flèche ces dernières années. La FDA a qualifié la hausse de l'utilisation chez les jeunes de particulièrement "étonnante". Aujourd'hui, plus de 250 millions de personnes utilisent les e-cigarettes.

La prévalence des e-cigarettes a augmenté, tout comme la nécessité de se débarrasser des déchets. Mais leur mélange de composants électroniques et de nicotine les place dans une zone grise pour l'élimination, a déclaré Yogi Hendlin, professeur à l'université de Californie, San Francisco, et l'un des principaux chercheurs sur le sujet.

Les e-cigarettes posent un problème plastique qui devrait être solutionné. Les différents composants d’une e-cigarette doivent être rincés avant d'être jetés à la poubelle alors qu’une partie seulement des producteurs d’E-cigarettes disposent d’un programme de recyclage.

La réingénierie des cigarettes électroniques pour utiliser moins, voire pas du tout de plastique est une voie qui est explorée par certains concepteurs d’e-cigarettes. Certains écologistes ont proposé un système de consigne, comme celui des bidons de propane ou vous pourriez acheter votre prochain lot d’e-cigarettes jetables, que vous échangeriez contre celles déjà utilisées.        

Certaines mesures ont été prises par certains pays pour lutter contre les risques de pollution liés aux résidus des cigarettes ou e-cigarettes: En 2016, l'Inde a interdit l'utilisation d'emballages en plastique sur tous les produits contenant du tabac. Cette année, dans le New Jersey, une loi est entrée en vigueur qui limite l'usage du tabac et du vapotage dans les parcs publics et sur les plages. Des lois similaires sont à l’étude dans différents pays européens.

 

 Sources:

https://www.business-standard.com/article/current-affairs/from-cigarette-butts-to-straws-govt-considers-banning-12-plastic-products-119090901053_1.html

https://eliquide-diy.fr/categorie-produit/cigarettes-electroniques/

https://whyy.org/articles/butt-out-n-j-beach-park-smoking-ban-goes-into-effect/

 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

A propos de l'auteur
Blog de France Solar

Bienvenue sur le blog de France Solar

Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles