Plus-values immobilières des non-résidents

Publié le Par mai Vu 1 055 fois 0

Les plus-values réalisées par des personnes résidant à l'étranger sont imposées au taux de 19% ou 33,1/3 selon le pays de résidence. A ce taux s'ajoutent 15,5% de prélèvements sociaux. La Cour de justice de l'Union européenne a jugé que la France prélevait indûment ces prélèvements sociaux et les personnes concernées peuvent en exiger la restitution.

Plus-values immobilières des non-résidents

Le 26 février 2015 la Cour de justice de l'Union européenne a décidé que la France n'a pas le droit de faire payer les prélèvements sociaux (15,5%) aux contribuables non-résidents.

L'interdiction s'applique aux personnes travaillant en France mais domiciliée à l'étranger comme aux non-résidents possédant des immeubles en France.

La France n'a donc pas le droit de percevoir ces prélèvements ni sur les revenus fonciers perçus par ces personnes ni sur les plus-values immobilières qu'ils réalisent lors de la vente d'immeubles situés en France.

Les contribuables qui se seraient acquittés de ces prélèvements ont jusqu'au  décembre de la deuxième année suivant leur paiement pour en demander la restitution

Les réclamations doivent être adressées au centre des impôts des non-résidents de Noisy-le-Grand (10 rue du Centre, TSA 10010, F-93465 Noisy-le-Grand cedex). Elles peuvent également être effectuées sur le portail de l’administration fiscale impots.gouv.fr à partir de l’espace personnel de l’internaute.

Toute personne ooncernée ayant besoin d'aide pour rédiger leur consultation peuvent me oonsulter

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
A propos de l'auteur
Blog de mai

Bienvenue sur le blog de mai

Dates de publications
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles