La réversibilité des bâtiments

Publié le 08/11/2021 Vu 259 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Une tendance certaine

Une tendance certaine

La réversibilité des bâtiments

 

La loi du 26 mars 2018 sur les jeux olympiques et paralympiques de 2024 a créé le permis à double état – permis en état provisoire puis un permis en état définitif – pour assurer la réversibilité des constructions qui seront réalisées dans le cadre de cet événement.

Face à la crise du logement, la commission Rebsamen préconise de favoriser la transformation de bureaux existants, en logements et propose notamment d'unifier les normes incendie des immeubles de bureaux et d'habitation afin de faciliter les changements d'usage. Certains notaires préconisent la généralisation du permis à « double détente ».

Afin d’inciter à la rénovation des bâtiments existants plutôt que leur démolition, la loi Climat et résilience du 22 août 2021 en son article 224 impose, à compter du 1er janvier 2023, la réalisation obligatoire d'une étude de réversibilité des locaux, avant la délivrance du permis de construire ou de démolir.

La loi prévoit ainsi, préalablement aux travaux de construction d'un bâtiment ou de démolition, la réalisation d’une étude du potentiel de changement de destination du bâtiment et d'évolution de celui-ci, y compris par sa surélévation.

Le maître d'ouvrage devra transmettre cette étude aux services de l'État avant le dépôt de son permis de construire.

La tendance à la réversibilité des bâtiments, facilitée déjà par certaines dispositions du code de l’urbanisme et du code de la construction et de l’habitation, se confirme nettement. 

L'aire est à la transformationdes locaux....

 

Mélinda de KORODY

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.