Droit à la justice

Le blog de défense de ses droits et ceux des autres

Comment choisir un traducteur juridique ?

Publié le 29/09/2020 Vu 249 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Dans la vie d’une entreprise qui souhaite se développer à l’international, il est fréquent d’avoir des besoins en traduction juridique. décryptage sur ce domaine et les façon de recruter un traducteur juridique

Dans la vie d’une entreprise qui souhaite se développer à l’international, il est fréquent d’avoir de

Comment choisir un traducteur juridique ?

Dans la vie d’une entreprise qui souhaite se développer à l’international, il est fréquent d’avoir des besoins en traduction juridique. Plus qu’une simple traduction mot à mot, la traduction juridique requiert des compétences importantes. La moindre d’erreur de traduction pourrait compromettre des relations commerciales et donc la pérennité d’une entreprise. Avant toute chose, il est important de faire appel à un traducteur juridique qui ait l'expérience de la traduction dans la traduction juridique.  

Dans cet article, nous vous donnons six conseils clés pour choisir un traducteur juridique. 

1 - Choisir un traducteur diplômé et natif

Sur internet, vous avez de très nombreux traducteurs qui proposent leurs services. La traduction n’étant pas un secteur réglementé, vous pouvez tomber sur n’importe quel type de prestataire. De nombreux traducteurs se contentent en effet de réaliser des traductions mot à mot de vos documents. Or, une traduction est bien plus que cela. La traduction demande un travail d’adaptation, de recherche pour correspondre à la culture et aux expressions du lecteur cible de la traduction. 

Choisir un traducteur ayant de réelles certifications est une garantie de travailler avec un professionnel. En cas de doute, n’hésitez pas à demander une copie des diplômes du traducteur. Pour ce type de traductions, aucun traducteur ne sera offensé si vous lui demandez une preuve de son expérience.  

Un autre élément important lors de votre choix de traducteur juridique est de choisir un traducteur natif. Un traducteur natif traduit uniquement dans sa langue maternelle. Choisir un traducteur natif est une autre garantie de collaborer avec un traducteur qui connaîtra la langue et la culture cible sur le bout des doigts. 

2 - Choisir un traducteur spécialisé dans la traduction juridique

La traduction juridique n’est pas une simple traduction. Elle requiert de nombreuses compétences linguistiques mais aussi terminologiques. Un bon traducteur juridique soit justifier d’une expérience dans le secteur juridique. Il peut s’agir d’une expérience universitaire mais aussi professionnelle dans des cabinets d’avocats ou des départements juridiques d’entreprise. 

Nous vous conseillons de choisir un traducteur justifiant d’une expérience réelle et concrète dans la traduction juridique. Il sera ainsi plus à même de travailler sur votre projet. Le traducteur juridique réalisera un véritable travail d’adaptation de votre document dans la langue cible. Il adaptera les législations en vigueur d’un pays à l’autre, travaillera rigoureusement sur la syntaxe du document et adaptera si besoin celui-ci aux normes culturelles et juridiques en vigueur. 

Si vous devez traduire un contrat commercial ou un jugement, une erreur de traduction pourrait avoir des conséquences très graves. Choisir un traducteur spécialisé dans la traduction juridique est un véritable plus pour obtenir un document traduit de haute qualité. 

Il est essentiel dans la plupart des cas que les traductions juridiques soient exactes, sinon des opportunités pourraient être perdues. Vous pouvez demander à votre traducteur d'envoyer des exemples par e-mail et des témoignages de clients satisfaits. 

3 - Vérifiez si votre traducteur comprend les lois du pays ciblé

Un très bon traducteur juridique connaît le système juridique de votre langue source mais aussi celui de la langue cible. Cela concerne en particulier la terminologie juridique utilisée par les pays respectifs. Le traducteur doit être capable de traduire avec précision les termes juridiques dans les deux langues si l'on veut que la traduction soit correcte et recevable par l’organisme demandeur. Cela nécessite une connaissance approfondie des deux langues. Aucun traducteur ne sera en mesure de traduire avec succès un document juridique s'il ne possède qu'une compréhension sommaire des systèmes juridiques des deux pays. Un traducteur juridique ne pas effectuer une traduction mot à mot comme on pourrait le faire dans une traduction généraliste. Les termes juridiques doivent parfois être adaptés selon les lois en vigueur dans le pays cible. Il devra également traduire des sigles, des appellations d’organismes etc. Confiez donc vos projets de traductions juridiques à un traducteur spécialisé dans une combinaison de langue bien précise. 

4 - Choisir un traducteur juridique assermenté

Certains organismes exigent parfois des traductions assermentées. Une traduction assermentée est une traduction officielle effectuée par un traducteur agréé. Ce traducteur à généralement prêté serment auprès d’une Cours d’Appel. La traduction assermentée peut vous êtes demandé pour authentifier certains documents lorsque vous réalisez des démarches importantes. Vous pouvez par exemple être amené à traduire des papiers administratifs pour l’achat d’un bien à l’étranger ou l’obtention d’un prêt bancaire dans une banque étranger. Vous pouvez aussi être amené à traduire un relevé de note pour faire des études à l’étranger. De nombreux sites vous proposent des traducteurs assermentés. La meilleure option est de contacter le tribunal de votre région qui pourra vous mettre avec un traducteur assermenté dans la langue voulue. Veuillez noter que la traduction assermentée n’a pas la même valeur selon les pays dans lequel vous devez rendre ce type de traduction. 

5 - Lui communiquer le plus d’informations possibles sur votre projet

Il est important de communiquer le plus d’informations possible à votre traducteur. Celui-ci doit comprendre l’enjeu de votre projet afin de pouvoir proposer un service de qualité. Il doit comprendre le contexte de la traduction, son utilité et les informations sur le lecteur de celle-ci. S’agit-il d’un organisme étatique, d’un entrepreneur ou d’un membre de votre famille ? Le traducteur pourra ainsi adapter le ton du document, le style de la langue sans la crainte de compromettre votre traduction. 

Soyez clair dès le début sur la nature de votre projet. Il est également important que vous soyez disponible tout au long du projet de traduction. Le traducteur pourrait en effet avoir besoin de plus de précision ou d’indication sur les éléments. Assurer un lien permanent avec votre traducteur juridique vous garantira d’obtenir un livrable d’excellente qualité. 

6 - Faites relire votre traduction juridique 

C’est une caractéristique souvent négligée lorsque l’on fait traduire un document juridique. Assurez-vous que la traduction livrée soit de qualité en optant pour des services de relecture. Des agences de traduction peuvent proposer de service, sinon, choisissez un second traducteur juridique pour relire le travail effectué. Vous aurez ainsi la garantie que la traduction réalisée est de qualité. Elle aura ainsi beaucoup plus de valeur !   

Dans tout type de traduction technique, il est vivement conseillé d’effectuer une relecture par une seconde personne tout aussi qualifié. Cela vous évitera bien des déconvenues en cas de soucis avec la traduction (même mineur !). 

Conclusion 

Les traductions juridiques sont sans doute les plus difficiles à réaliser en raison de la complexité du langage juridique. Les lois en vigueur peuvent également variées d’un pays à l’autre. Tous les systèmes juridiques ne partagent pas obligatoirement la même terminologie. Vous devez donc prendre soin de sélectionner le meilleur traducteur juridique qui possède l'expérience dans ce type de traduction. Avant tout, n'oubliez pas de faire relire minutieusement les documents juridiques traduits avant de les transmettre à la personne ou à l’organisme qui les demande. En effet, les conséquences d’une traduction juridique mal réalisée peuvent parfois être très graves.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
A propos de l'auteur
Blog de Droit à la justice

Bienvenue sur le blog de Droit à la justice

Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles