Délai minimal entre la lettre de convocation et l’entretien préalable : terrain miné

Publié le Modifié le 29/12/2012 Vu 8 070 fois 1
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Vous êtes employeur et souhaitez convoquer votre salarié à un entretien préalable pour un éventuel licenciement ? Vous êtes salarié et venez de recevoir une lettre de convocation à un entretien préalable ? Dans les deux cas, vous aurez à vous poser la question du respect du délai minimal entre la lettre de convocation et la tenue de l’entretien préalable. La réponse au premier abord peut paraître simple : au minimum cinq jours ouvrable. Savoir cela ne suffit pas pour être sûr de ne pas se tromper. Lisez plutôt les précisions qui vont suivre.

Vous êtes employeur et souhaitez convoquer votre salarié à un entretien préalable pour un éventuel licenc

Délai minimal entre la lettre de convocation et l’entretien préalable : terrain miné

Par Nabil FADLI avocat au bareau de Paris avocat.fadli@juris-cession.com

 

Vous êtes employeur et souhaitez convoquer votre salarié à un entretien préalable pour un éventuel licenciement ?

Vous êtes salarié et venez de recevoir une lettre de convocation à un entretien préalable ? 

Dans les deux cas, vous aurez à vous poser la question du respect du délai minimal entre la lettre de convocation et la tenue de l’entretien préalable.

La réponse au premier abord peut paraître simple : au minimum cinq jours ouvrable.

Savoir cela ne suffit pas pour être sûr de ne pas se tromper. Lisez plutôt les précisions qui vont suivre.

Tout d’abord, il faut savoir que le délai de cinq jours est un délai minimum pour que le salarié puisse préparer sa défense.

Par conséquent, les juges peuvent, dans certains cas, estimer que ce délai minimum n’était pas suffisant, par exemple si le salarié était en congés payés au moment de la convocation.

Ensuite, il faut préciser quand commence et quand fini ce délai, c’est la question du décompte.

Les juges considèrent que le salarié doit disposer de cinq jours pleins pour se préparer à l’entretien préalable.

Vous devez garder à l’esprit que :

-          Le délai de cinq jours se décompte en jour ouvrable.

Par jour ouvrable, il faut comprendre les jours pendant lesquels on peut légalement travailler, en d’autres termes, les lundis mardis mercredis jeudis vendredis et samedis.
Il ne faut donc pas compter les dimanches et jours fériés.

 

-          Le jour de la remise de la lettre de convocation ne doit pas être pris en compte.

Lorsque la lettre est remise en main propre, on commence à décompter le délai de cinq jours à partir du lendemain.

Lorsque la convocation est envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception, le délai commence à partir du lendemain de la première présentation de la lettre.

Il est donc inutile et préjudiciable au salarié de retarder ou de refuser la réception de la lettre. L’employeur doit prendre en compte le délai de réception (première présentation) de la lettre qu’il envoi et prévoir une marge de sécurité en cas de disfonctionnement de la poste (sachant que la poste ne garanti la première présentation d’une lettre RAR que sous 96 heures après son expédition).

 

-           Le délai de cinq jours ouvrables se termine le dernier jour à minuit.

Lorsque ce délai expire un samedi, un dimanche ou un jour férié, il est prolongé au premier jour ouvrable suivant.

 

Reste à ajouter qu’en cas de non-respect de ce délai, le salarié est en droit d’obtenir des dommages intérêts pour licenciement irrégulier.

Il s’agit là seulement de l’une des subtilités auxquelles il convient de prêter attention. La procédure de licenciement en recèle bien d’autre et même des plus redoutables.

N’hésitez pas à nous demander conseil  à tous les stades de la procédure de licenciement et même après afin de préserver vos chances que son issue vous soit favorable.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Visiteur
14/11/2014 14:10

bonjour, je suis en attente d'un licenciement, je reconnais mais fautes, mais mon patron c tromper dans les dates entre la lettre de convocation et l'entretien préalable, ( reçu la lettre en recommander le mardi 28.10.2014,et ma convoquer le mardi 04.11.2014 a l'entreprise, sachant que le samedi 01.11.2014 était férié , ça aurai du etre que le mercredi), que peu t-il se passer ?

merci de votre réponse

cordialement

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de JURIS-CESSION

Cessions de commerce et d'entreprise www.juris-cession.com

Dates de publications
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles