Vente de fonds de commerce: obligation de séquestrer le prix et responsabilité étendue de l'acheteur

Publié le 22/02/2013 Vu 7 476 fois 1
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

A l’occasion d’une cession de fonds de commerce, le prix de vente n’est pas remis directement au vendeur. Le prix versé par l’acheteur est remis entre les mains d’un séquestre (souvent l’avocat ou le notaire rédacteur de l’acte). Le séquestre a pour mission notamment, de recevoir les oppositions formulées par les éventuels créanciers du vendeur du fonds et de procéder au partage et à la distribution du prix de vente après l’expiration des délais d’opposition. Il arrive parfois qu’en dépit de la loi, les parties ne respectent pas l’obligation de séquestrer le prix de vente dont tout ou partie est remis par l’acheteur au vendeur avant l’expiration des délais d’opposition.

A l’occasion d’une cession de fonds de commerce, le prix de vente n’est pas remis directement au vendeur

Vente de fonds de commerce: obligation de séquestrer le prix et responsabilité étendue de l'acheteur

Par Nabil FADLI - avocat au barreau de Paris

 

A l’occasion d’une cession de fonds de commerce, le prix de vente n’est pas remis directement au vendeur.

Le prix versé par l’acheteur est remis entre les mains d’un séquestre (souvent l’avocat ou le notaire rédacteur de l’acte).

Le séquestre a pour mission notamment, de recevoir les oppositions formulées par les éventuels créanciers du vendeur du fonds et de procéder au partage et à la distribution du prix de vente après l’expiration des délais d’opposition.

Il arrive parfois qu’en dépit de la loi, les parties ne respectent pas l’obligation de séquestrer le prix de vente dont tout ou partie est remis par l’acheteur au vendeur avant l’expiration des délais d’opposition.

Dans une telle situation, on aurait pu penser que la responsabilité de l’acheteur et/ou du séquestre vis-à-vis des créanciers ne pouvait être retenue que dans la limite du montant  des oppositions formulées.

La Cour de Cassation a tranché différemment la question dans un arrêt du 24 mai 2011.

En effet, dans une affaire l’acquéreur d’un fonds de commerce avait payé une partie du prix par compensation avec une créance qu’il détenait sur le vendeur. Le solde du prix avait été consigné par un séquestre.

Le trésor public avait fait opposition sur le prix de vente et avait également notifié des impositions complémentaires en dehors des délais d’opposition.

Le comptable public n'ayant obtenu paiement qu'à hauteur de son opposition, a poursuivi l'acquéreur en paiement du solde de sa créance à titre de dommages-intérêts.

La Cour de cassation lui a donné raison en indiquant qu’ «Attendu qu’en statuant ainsi, alors que la faute commise par le cessionnaire en payant le prix avant l’expiration du délai d’opposition prive le receveur des impôts du paiement de la totalité des sommes qu’il aurait pu appréhender lors de la distribution du prix de cession et non des seules sommes au titre desquelles il a fait opposition, la cour d’appel a violé les textes susvisés ».

 

En d’autres termes, l’acquéreur qui remet le prix de vente au vendeur avant l’expiration des délais d’opposition, est responsable à l’égard de tous les créanciers du vendeur, qu'ils aient fait opposition ou non.

 

Le texte intégral de la décision est consultable sur le site de la Cour de Cassation en suivant le lien suivant :

http://www.courdecassation.fr/publications_cour_26/arrets_publies_2986/chambre_commerciale_financiere_economique_3172/2011_3709/mai_3793/491_24_20181.html

Arrêt n° 491 du 24 mai 2011 (10-18.074) - Cour de cassation - Chambre commerciale, financière et économique

 

Nous sommes à votre disposition pour plus de précisions.

 

avocat.fadli@juris-cession.com

www.juris-cession.com

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Visiteur
14/04/2018 10:04

Vous oubliez de dire que le sequestre sur la vente d'un fond de commerce n'est nullement obligatoire.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de JURIS-CESSION

Cessions de commerce et d'entreprise www.juris-cession.com

Dates de publications
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles