LES DROITS VOISINS DU PRODUCTEUR PHONOGRAPHIQUE

Publié le 06/07/2022 Vu 445 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le producteur phonographique est la personne qui prend l’initiative et la responsabilité de la première fixation sonore. Il se voit accorder deux droits voisins du droit d’auteur: un droit d’autoriser et un droit à rémunérations légales.

Le producteur phonographique est la personne qui prend l’initiative et la responsabilité de la première fi

LES DROITS VOISINS DU PRODUCTEUR PHONOGRAPHIQUE

 

 

Le producteur phonographique est la personne qui prend l’initiative et la responsabilité de la première fixation sonore. Il conviendra de distinguer ce terme du « producer » qui renvoie au "producteur artistique" ou "réalisateur artistique" et qui ne peut en aucun cas être investi de droits voisins de par cette seule fonction.

Le producteur phonographique est la personne qui assume le risque financier du coût de l’enregistrement. En contrepartie de cette prise de risque, il se voit accorder de par la loi deux droits voisins du droit d’auteur:

- un droit d’autoriser et

- un droit à rémunérations légales.

Il bénéficie de ces droits pendant une durée de 50 ans à compter du 1er janvier de l’année civile suivant :

- l’année de l’enregistrement ou

- l’année de la première communication au public.

 

o   Le droit d’autoriser

 

L’article L213-1 du Code de la Propriété Intellectuelle (CPI) prévoit que seul le producteur d’un enregistrement peut autoriser la reproduction, la mise à la disposition du public par la vente, l’échange ou le louage et la communication au public de l’enregistrement ("master") qu’il a produit.

 

En cas d’exploitation en l’absence d’autorisation du producteur, l’utilisateur peut voir engager sa responsabilité civile et sa responsabilité pénale, l’exploitation non autorisée étant assimilée à un délit de contrefaçon puni de 3 ans d’emprisonnement et de 300.000,00 € d’amende (art. L335-4 CPI).

 

 

 

o   Les droits à rémunérations légales

 

  • La rémunération équitable

 

Les articles L214-1 et suivants du CPI prévoient une exception au droit d'autoriser du producteur. En effet, lorsqu’un phonogramme est vendu dans le commerce, le producteur ne peut s’opposer à ce que ce support soit diffusé à la radio, à la télévision, dans les discothèques et les lieux publics sonorisé (supermarché, restaurant, coiffeur,...).

En contrepartie de cette exception à son droit d’autoriser, le producteur a le droit à une rémunération équitable versée par l’utilisateur.

Toutefois, ces exceptions au droit d’autoriser doivent être entendues restrictivement. Ainsi, toute communication au public d’un phonogramme publié à des fins de commerce autres que celles évoquées fait renaître le droit d’autoriser du titulaire de droits voisins. Partant, la communication a public d’un phonogramme dans un spectacle ou par câble non intégrale ou non simultanée à une radiodiffusion implique une autorisation du producteur.

Cette rémunération équitable est versée par les utilisateurs selon des barèmes et modalités établis par des accords spécifiques à chaque branche entre les organisations représentatives des producteurs phonographiques et des utilisateurs.

 

  • La copie privée

 

Les fabricants et les importateurs de supports d’enregistrement versent au producteur une rémunération calculée en fonction de la durée d’enregistrement de chaque support vierge audio et vidéo fabriqué ou importé. Cette rémunération se justifie par le préjudice subi par le producteur du fait des copies réalisées à domicile par les particuliers des phonogrammes, des vidéogrammes et des émissions de radio et de télévisions.

Ces rémunérations sont gérées :

- par la SCPP qui regroupe les majors et les producteurs indépendants d’une part; et

- par la SPPF qui regroupe exclusivement des producteurs indépendants d’autre part.

Ces sociétés de gestion collective ont par ailleurs reçu mandat de négocier et de percevoir auprès des chaînes de télévision les rémunérations dues au titre de la diffusion des clips et de l’exploitation en ligne des extraits d’enregistrement phonographiques.

Parce qu’ils sont engageants dans la durée notamment en termes financiers, la négociation de tout contrat de licence ou de distribution doit être confiée à un professionnel rompu à la pratique de la négociation dans ce secteur complexe.

 

 

Avocat spécialisé en Droit de l'immatériel et des industries créatives, je suis à votre disposition pour toute intervention, en conseil ou en contentieux.

Me. Ronn HACMAN

Avocat à la Cour

39, rue Marbeuf – 75008 PARIS

ronn@hacmanlaw.com

 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Ronn Hacman

Bienvenue sur le blog de Ronn Hacman

Rechercher
Commentaires récents
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles