DONNEES PERSONNELLES

Publié le Modifié le 04/02/2019 Vu 155 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

La notion de « données à caractère personnel » est délicate. Il convient de définir le champ d’application.

La notion de « données à caractère personnel » est délicate. Il convient de définir le champ d’applic

DONNEES PERSONNELLES

La notion de « données à caractère personnel » est délicate. Il convient de définir le champ d’application. La Cour de Justice de l’Union Européenne, dans son arrêt du 20 décembre 2017 (NOWAK, affaire C-437/16), étend encore ce champ. La question posée à la Cour était de savoir si des réponses écrites fournies par un candidat lors d’un examen et les annotations de l’examinateur concernant ses réponses, constituaient des données à caractère personnel au sens de la Directive 95/46/C.E. du Parlement et du Conseil du 25 octobre 1984… ?

 

Il s’agissait d’un candidat à l’épreuve de l’examen professionnel d’expert-comptable. Il avait demandé la communication de sa copie. Dans un premier temps, cela lui a été refusé. L’affaire est venue devant la Cour Suprême d’Irlande qui a saisi d’une question préjudicielle la Cour de Justice de l’Union Européenne.

 

La Cour a considéré que les réponses constituent un faisceau de données à caractère personnel. Elles montrent comment le candidat réfléchit et travaille, servent à vérifier ses compétences individuelles. Si la copie est manuscrite, cela comporte des informations concernant sa calligraphie. Il en est de même des réponses à des questions à choix multiples. Toutes ces informations permettent de cerner un candidat. Par ailleurs, les annotations de l’examinateur relatives aux réponses du candidat constituent également des données personnelles relatives à ce candidat. Les conséquences de l’arrêt sont importantes. Conformément à la Directive, le candidat a alors un droit d’accès à la copie et surtout un droit de rectification (article 12 de la Directive 95/46/.C.E.).

 

Comment s’exercera ce droit d’accès ? Comment, surtout, s’exercera le droit à rectification ?

 

Cet arrêt va avoir des conséquences en étendant le champ d’application de la notion de données personnelles à d’autres documents administratifs. Le droit français prévoyait déjà la possibilité d’accéder à la copie. En revanche, il devra être modifié en considérant cet arrêt pour avoir un droit à rectification dont on devra également définir les contours.

 

 

Michel BENICHOU

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Maître Michel BENICHOU

Avocat depuis 1978 :

 

- Ancien Président du conseil des Barreaux d'Europe

- Ancien Bâtonnier du Barreau de Grenoble

- Président fondateur de la Fédération Nationale des Centres de Médiation

- Ancien membre du conseil de l'Ordre des Avocats de Grenoble

Rechercher
Types de publications
Mes liens
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles