La clause attributive de compétence dans les contrats entre commerçant.

Publié le 24/04/2015 Vu 3 789 fois 1
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

La clause dérogatoire aux règles de compétence territoriale est valable à la condition d’être claire, apparente et convenue entre toutes les parties signataires du contrat (cour d’appel d’Aix en Provence – arrêt sur contredit du 9 avril 2015)

La clause dérogatoire aux règles de compétence territoriale est valable à la condition d’être claire, a

La clause attributive de compétence dans les contrats entre commerçant.

A l’occasion d’un litige commercial entre deux sociétés, l’une basée à Rueil-Malmaison (92) l’autre à Nice (06), la Cour d’appel d’Aix en Provence a eu l’occasion de rappeler les conditions de validité de la clause dérogatoire aux règles de compétence territoriale.

En l’espèce la société S… basée à Rueil-Malmaison refusait de payer deux factures émanant de la société R&M  basée à Nice. La société R&M décide alors d’assigner la société S… devant le tribunal de commerce de Nice en application d’une clause insérée au recto du bon de commande rédigée par la société R&M.

La société S… conteste la compétence du tribunal de commerce de Nice, et ce avant tout examen au fond du litige.

La société S… demande que la clause attribuant compétence au tribunal du lieu du siège social de R&M soit réputée non écrite aux motifs que :

1/ la clause n’était pas apparente ni dans le bon de commande ni dans les CGV  et ;

2/ la clause ne désignait pas expressément le tribunal de commerce de Nice comme étant la juridiction compétente.

Le tribunal de commerce de Nice rejette l’exception mais la cour d’appel d’Aix en Provence saisi par la procédure du contredit donne raison à la société S… et renvoie l’affaire devant le tribunal de commerce de Nanterre, lieu où demeure le défendeur, c’est à dire la société S…

Il convient de rappeler qu’en matière de litige, l’article 42 du Code de Procédure Civile prévoit que « la juridiction territorialement compétente est, sauf disposition contraire, celle du lieu où demeure le défendeur » (le défendeur étant celui contre qui un procès est intenté).

Toutefois, en matière commerciale, il est possible de déroger à cette règle (c’est à dire prévoir que le tribunal compétent est celui du lieu où demeure le demandeur) sur le fondement de l’article 48 du Code de Procédure Civile sous réserve de respecter la triple condition suivante :

  • la dérogation n’est possible qu’entre parties ayant toutes contractées en qualité de commerçant ;
  • la dérogation doit avoir été convenue entre toutes les parties ;
  • la dérogation doit avoir été spécifiée de façon très apparente dans l’engagement de la partie à qui elle est opposée.

La cour d’appel d’Aix en Provence faisant application de cet article 48 a ainsi jugé que  la clause attributive de compétence insérée à la fin d’un texte de 15 lignes intitulé « attestation de mandat », dans les termes suivants : «  en cas de litige, la juridiction du lieu du siège social de Ressources et Marketing sera seule compétente, même dans le cas de pluralités de défendeurs », n’était pas conforme aux prescriptions de l’article 48 du Code de Procédure Civile, puisqu’elle n’est nullement très apparente et ne désigne pas clairement la juridiction compétente.

L’affaire a donc été renvoyée devant le tribunal de commerce de Nanterre.

Il convient donc d’être vigilant sur la rédaction de ces clauses qui sont souvent considérées comme des clauses standard si on veut pouvoir valablement s’en prévaloir.

Le cabinet est à votre disposition pour les revoir et les modifier le cas échéant.

Christelle Chollet

Avocat à la cour

www.cchollet-avocat.com

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Visiteur
11/01/2018 12:16

Bonjour, serait-il possible d'avoir les références de cet Arrêt de la Cour d'appel d'AIix en Provence SVP.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Maître Christelle Chollet

Situé dans le quartier de la Madeleine au 15 rue Vignon 75008 Paris.

Maitre Chollet consulte à son cabinet mais également par téléphone et par skype.

Tel : 33 (0) 9 81 87 04 55

Tel: 33 (0) 6 83 04 98 92

Dates de publications
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles