Vers une présomption de salariat pour les travailleurs des plateformes numériques types Uber et Deliveroo ?

Publié le 18/12/2023 Vu 130 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Un accord de projet de directive européenne vient d'instaurer une présomption de salariat pour les travailleurs des plateformes numériques types Uber et Deliveroo.

Un accord de projet de directive européenne vient d'instaurer une présomption de salariat pour les travaille

Vers une présomption de salariat pour les travailleurs des plateformes numériques types Uber et Deliveroo ?

Un accord de projet de directive européenne vient d'instaurer une présomption de salariat pour les travailleurs des plateformes numériques types Uber et Deliveroo.

La France ne plébiscitait pas une telle issue; et pourtant un accord en ce sens vient de voir le jour au niveau européen : ce sera une présomption de salariat.

Quelles conditions?

Cette présomption devrait valoir sous réserve de la présence de deux des cinq indicateurs de contrôle ou de direction définis :

  1. plafonds applicable à la rémunération que le travailleur peut percevoir;
  2. supervision de l'exécution du travail, y compris par des moyens électroniques;
  3. contrôle de la répartition ou de l'attribution des tâches;
  4. contrôle des conditions de travail et limitation de la latitude de choisir son horaire de travail;
  5. limitation de la liberté d'organiser son travail.

Les Etats membres pourront toutefois, selon le texte européen, ajouter d'autres indicateurs à cette liste.

Il sera tout de même possible pour la plateforme de démontrer qu'il n'existe pas de relation de travail conformément à la législation et pratique nationale.

Par ailleurs, d'autres obligations découlent également de ce texte:

  • les plateformes devront informer les travailleurs du recours à des systèmes de surveillance et de prise de décision automatisés;
  • Les plateformes n'auront pas le droit de traiter certains types de données à caractère personnel;
  • Un personnel humain qualifié devra superviser les systèmes automatisés, et contrôler la suspension des comptes.

Ce texte doit désormais être formellement adopté par le Parlement et le Conseil. Les Etats membres disposeront ensuite de deux ans pour intégrer les dispositions dans leur législation nationale.

Cette nouvelle présomption pour les travailleurs des plateformes types Uber et Deliveroo ne manquera pas de faire réagir. Elle constitue toutefois un "accord révolutionnaire" selon la rapporteure Elisabetta Gualmini.

Pour toute question ou accompagnement, n’hésitez pas à contacter le cabinet :

https://braz-avocat.com/

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Maître Mathurin BRAZ

Maître Mathurin BRAZ

Avocat au Barreau de Toulouse - votre expert en droit du travail

Rechercher
Demande de contact
Image demande de contact

Contacter le blogueur

consultation.avocat.fr
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles