Le recours aux CDD comme outil de gestion des absences

Publié le 15/04/2017 Vu 945 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Afin de pallier aux absences des salariés ou au surcroît de travail de l’établissement, il est possible d’avoir recours à des CDD.

Afin de pallier aux absences des salariés ou au surcroît de travail de l’établissement, il est possible d

Le recours aux CDD comme outil de gestion des absences

Selon les articles L.1242-12 à L.1242-13 du Code du travail, le CDD doit être écrit, et transmis au salarié au plus tard dans les deux jours suivant l’embauche. A défaut, le contrat est réputé être conclu pour une durée indéterminée, et l’employeur s’expose à des sanctions pénales. Il est donc recommandé de faire signer le professionnel salarié avant son embauche, et ce afin d’éviter les litiges consécutifs au refus de signature du salarié ayant commencé à travailler.

Le recours aux CDD n’est envisageable que dans les cas strictement énuméré par le Code du travail. Dans le secteur médico-social, les principaux cas de recours sont le remplacement d’un salarié, et l’accroissement temporaire de l’activité de l’établissement. Dan le cadre du remplacement du salarié absent, le Code du travail vise l’absence du salarié, son passage provisoire à temps partiel, la suspension de son contrat de travail, son départ définitif précédent la suppression de son poste de travail, ou l’attente de l’entrée en service effective du salarié recruté par CDI pour le remplacer.

Les CDD de remplacement dans l’attente de l’entrée en service d’un salarié, vise l’hypothèse où le remplaçant recruté en CDI  n’étant pas immédiatement disponible, du fait par exemple d’un préavis ou d’une formation non achevée, un CDD est conclu avec une autre personne, pour une durée de 9 mois maximum.

CDD en raison Accroissement de l'activité

Concernant les CDD utilisés en raison d’un accroissement temporaire de l’activité de l’entreprise, il peut s’agir d’une tâche temporaire sans lien avec l’activité permanente de l’établissement, et ne pouvant donc être exécutée par un personnel permanent, telle qu’une action de formation des salariés, ou un audit particulier. Il peut également s’agir de travaux urgents nécessités par des mesures de sécurité, ou une augmentation temporaire de l’activité habituelle de l’entreprise, telle qu’une augmentation exceptionnelle et temporaire d’usagers.

Recours au CDD comme gestion des absences loi de modernisation

La loi de modernisation du marché du travail de 2008, à introduit un nouveau cas de recours expérimental de 5 ans, soit jusqu’au 27 juin 2013 : le CDD à objet défini, dont l’échéance est la réalisation d’un objet défini. Il vise particulièrement les cadres et est conclu pour une durée minimale de 18 mois, et maximale de 36 mois.

Ce type de contrat ne peut être mise en place sans accord d’entreprise ou sans accord de branche étendu. Dans la branche sanitaire, sociale et médico-sociale, un accord de branche a été conclu et agrée, cependant, il n’a pas encore fait l’objet d’une extension. Les associations désireuses d’avoir recours à cette nouvelle forme de contrat, devront onc conclure un accord d’entreprise en ce sens.

Précisons, que le recours à des CDD successifs avec un même salarié, est licite dans les cas de contrats conclus pour remplacer un salarié absent, ou pour un salarié dont le contrat de travail est suspendu, ceci, sous réserve de ne pas pourvoir à un emploi lié à l’activité normale de l’entreprise. En dehors de ces deux cas, il n’est pas possible d’avoir recours sur le même poste à un nouveau CDD, avant l’expiration d’un délai de carence[1] égal au tiers de la durée du contrat initial, si cette durée est au moins égale à 14 jours, ou à la moitié de la durée du contrat initial, si cette durée est inférieure à 14 jours.

Pour conclure, rappelons que même dans les cas de recours autorisés par la loi, il est interdit d’avoir recours à des CDD pour effectuer des travaux particulièrement dangereux, ou pour remplacer un salarié gréviste (B).

[1] Selon une circulaire, DRT, 8, du 2 mai 2002, le délai de carence est calculé en jours d’ouverture de l’établissement. En revanche, la durée du contrat déterminent la durée de carence, se calcul en jours calendaires.

Pour plus de renseignements: Mouillac-Delage

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Mouillac-Delage

Bienvenue sur le blog de Mouillac-Delage

Dates de publications
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles