Rémunération contrat de travail et libéral

Publié le 04/04/2017 Vu 985 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Au sein des établissements médico-sociaux, le principale mode d’exercice du professionnel de santé, est le modèle salarié.

Au sein des établissements médico-sociaux, le principale mode d’exercice du professionnel de santé, est

Rémunération contrat de travail et libéral

Le versement d’une rémunération dans le cadre du contrat de travail

Au  sein des établissements médico-sociaux, le principale mode d’exercice du professionnel de santé, est le modèle salarié. En effet, nombreux professionnels y voient l’assurance d’un revenu garanti, facteur d’une meilleure qualité de soin (A), ce qui néanmoins peut avoir un risque désincitatif su l’offre de soin (B).

Un revenu garanti, facteur d’une meilleure qualité de soin

Pour le praticien, le salariat renvoie bien souvent à une certaine sécurité juridique, ainsi qu’à des avantages sociaux contenus dans le code du travail ou dans la convention collective. Il s’agit d’une rémunération fixe, ou d’un paiement forfaitaire pour un temps de travail donné, indépendamment de l’intensité de l’activité pendant ce temps de travail. Le médecin bénéficie donc d’un revenu garanti.

Le salariat va permettre de détacher la rémunération de l’acte médical. L’intensité des soins prodigués n’a donc aucun impact sur la rémunération. Ceci peut laisser supposer que le médecin va favoriser la qualité des soins, et passer plus de temps avec ses patients. Rémunération contrat travail libéral.

Pour l’établissement gestionnaire, le salariat présente un avantage certain, dans la mesure où les coûts et charges liés à la masse salariale sont connus à l’avance, et sont donc prévisible. Cependant, il s’avère que ce mode de paiement présente certains nombre d’inconvénients ayant trait au risque désincitatif sur l’offre des médecins (B).

Un risque désincitatif sur l’offre des médecins

La rémunération forfaitaire présente également des aspects négatifs. En effet, ce mode de paiement n’incite pas le praticien à accroître l’intensité de son effort, et à augmenter le nombre de ses patients vus au cours d’une heure. La rémunération du praticien étant totalement indépendante de la quantité du volume de soins, ces derniers sont peu incités à dépasser une quantité minimale de soins dispensés.

Certaine études attestent de l’effet présumé du salariat sur les soins délivrés[1]. La rémunération forfaitaire serait ainsi associée à des consultations certes plus longues, mais également à un nombre d’actes par patients moins important, et à un nombre de patients par médecin moindre.

Après avoir étudié les obligations des parties quant au versement de la rémunération, intéressons nous aux obligations fixées dans le contenu du contrat.

[1]Gosden T., Pedersen L., Torgerson D. (1999) :«How should we pay doctors ? A systematic review of salary payments and their effect on doctor behaviour», Quaterly Journal of Medecine, 92.

Pour plus de renseignements: Mouillac-Delage

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Mouillac-Delage

Bienvenue sur le blog de Mouillac-Delage

Dates de publications
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles