LE NOUVEAU CAS DE DIVORCE : LE REFUS DU DEVOIR CONJUGAL

Publié le 20/08/2012 Vu 36 663 fois 25
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

La Cour de Cassation a jugé que le refus par une épouse d'exécuter son devoir conjugal est une cause de divorce et se fonde pour le constater sur l'attestation de la maîtresse du mari.

La Cour de Cassation a jugé que le refus par une épouse d'exécuter son devoir conjugal est une cause de div

LE NOUVEAU CAS DE DIVORCE : LE REFUS DU DEVOIR CONJUGAL


Divorce à la française


"Trop ou pas assez ? Bien ou mal exécuté ? Sur le canapé ou sur le lit pliant ?

 Le 1er février 2012, la Cour de Cassation, a jugé que la non exécution du devoir conjugal est un fait grave qui justifie le prononcé du divorce pour faute.

 Le mari avait communiqué des attestations de sa maîtresse, des enfants majeurs de sa maîtresse, de la femme de ménage de son lieu de travail,  jurant qu’il dormait « sur le canapé du salon. »

 Pour la Cour de Cassation, ces attestations étaient des preuves suffisantes.

      .../...

Finalement, un jour, il déserta définitivement. Après avoir emporté le contenu de deux valises et croisé une dernière fois le regard des voisins,  il s’installa chez une collègue de travail.

 Il venait de temps en temps faire un tour dans son ancien quartier,  sur sa nouvelle moto, avec sa nouvelle alliance, ce que les trois enfants ont remarqué en premier.

  Il n’avait qu’une seule idée en tête : installer au milieu du jardin un panneau « Maison à vendre ». Il avait absolument besoin d’argent. Et elle, elle ne pensait qu’à payer les études des enfants.

 Il devait par conséquent traduire sa femme devant un Tribunal. Et il n’a pas hésité longtemps.…

  .../...

Claudine ne voulait pas divorcer. Il l’a donc assignée en divorce « pour faute » en 2005.

 Il l’a accusée de l’obliger à dormir sur le canapé du salon.

Il avait simplement oublié qu’il n’y a pas de canapé au salon.

Il a aussi affirmé que sa vie de famille était un enfer.

 .../...

Mis à part ce manque de pudeur et ces griefs peu compatibles avec la vérité,  c’était une procédure de divorce incroyablement banale.

La procédure commençait et elle se sentait déjà dépassée.

Elle devenait absolument transparente, découvrait les anxiolytiques.

L’amour étalé devant le Tribunal, des coups dans l’estomac qui se retourne, tout lui faisait mal.

 Confrontée aux mensonges et aux propos blessants proférés  dans les attestations, elle a déposé plainte pour faux témoignage. 

Plainte classée sans suite par le parquet comme d’habitude.

Classée sans suite comme celles qu’elle avait déposées pour les appels téléphoniques malveillants ou pour les lettres anonymes.

Le classement des plaintes en matière familiale est une activité routinière du parquet. Pas étonnant dans ces conditions que tous les deux jours et demi en moyenne, une femme meure sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint.   

90% des cas de maltraitance conjugale restent inconnus de la justice. 

La violence contre les femmes ne se limite pas aux coups et blessures. Elle prend des formes multiples : violences psychologiques, harcèlement moral, mariages forcés.

Lorsque le conjoint insulte, dévalorise avec des propos du genre : « t’es nulle, t’es conne, t’es un tas, tu sens mauvais, t’es mal coiffée, t’es mal habillée, tu ressembles à ta mère », c'est du harcèlement psychologique."

Extraits du livre "AVOCAT A VIF"

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Visiteur
30/08/2012 21:15

mais comment ce triste sire peut-il encore se décrire comme un..................homme ??? comment peut-il se comporter ainsi en présence de ses TROIS propres enfants ?? Pourquoi le parquet clase t-il TOUJOURS SANS SUITE LES PLAINTES DANS 99 % DES CAS ??? Le parquet refuse t-il de travailler comme tout individu salarié et de surcroit "rétribué" par l'Etat donc les contribuables français ??? preuve de faignantise injustifiée RICHARD

2 Publié par Visiteur
13/09/2012 02:21

je vie une choses similaires depuis novembre 2010 .... ala longue c'est lourd je me pose de question sur la mode de claser le plainte sans suite meme si il y as des preuves incortunable

3 Publié par Visiteur
04/11/2012 22:04

Vous croyez vraiment que les insultes et les commentaires dévalorisants sont à sens uniques ?
Que les violence psychologiques, le harcèlement moral, les mariages forcés ne s'exercent pas contre de jeunes hommes fragiles ?
(-non, vous avez raison, car leur fragilité leur interdit d'accéder au statut d'homme, en fait.)

4 Publié par Visiteur
20/04/2013 10:27

même expérience chez moi. mon mari se comporte de même, j'ai porté plainte mais il continue plus ou moins sournoisement. Ne prend pas ses enfants depuis aout 2012 et a refusé la première audience devant le juge. Je ne sais pas comment le contrer lui et sa maîtresse.

5 Publié par Visiteur
21/07/2013 13:40

Croyez-vous que les insultes et les violences ne soient uniquement que masculines?
Quand on vous dit qu'avec l'avocate "On va te faire cracher au maximum."
Quand on décide d'acheter un lit pour remplacer le lit existant dans la chambre voisine et de s'y installer pour ne plus avoir de rapports conjugaux
Entendre aussi des propos comme "Tais-toi, Ferme ta gueule, Dégage, t'as rien à faire dans la cuisine."

Là, c'est bien une situation vécue, réalité douloureusement ressentie

Les femmes, seules, ne souffrent pas.

6 Publié par Visiteur
31/07/2013 07:47

BONJOUR .
Nous separe depuis le mois de decembre 2010
Mon ex marie demande maintement d'avoir mon enfants pour tout les week end alors qui a j'aime rien donne a ma fille il voulez meme pas de cette enfants quand je lui et dit que j'ai ete enceinte
est voila que maintent il demande avoir le droit de vite sur ma fille ma fille a maintent deux ans elle connait pas sont pere il est j'aime venue quand j'ai ou pas fille il a meme pas voulue la reconnectre l'avoir .Est pourquoi maintent il aurait le droit de la prendre pour les week end .
Que doit je faire pour pas qu'il est le droit sur ma fille .

merci

7 Publié par Visiteur
30/08/2014 18:34

Pareil à la maison,sauf que ma mère a 77 ans et tres malade.Pas asses aider etre seul face a ses monstre

8 Publié par Visiteur
08/10/2014 19:13

AVEC UN MARI SANS HYGIENE SALE BRUSQUE SANS RESPECT
A T-ON L "AUTORISATION" DE REFUSER DE FAIRE LE FAMEUX DEVOIR ???????
S IL NE SE LAVE PAS ET SE DIT PARFAIT : TOUT COMME AGISSAIENT LES HOMMES A L ANCIEN MILLENAIRE .....

9 Publié par Visiteur
18/06/2015 17:44

Bonjour je voudrais savoir si le refus répète de ma femme pour faire l amour depuis 6 mois sans faute de ma part juste un refus pur et simple et normal

10 Publié par Visiteur
22/06/2015 08:22

Mon mari tu ne voulais pas faire l'amour avec moi, dès qu'on un petit problème, il me rejette, maintenant c'est pure quand avant que vais-je faire

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Ravaz Christine

Bienvenue sur le blog de Ravaz Christine

Types de publications
Dates de publications
Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles